Nouvelles

Plan du château de Conwy

Plan du château de Conwy


Château de Conwy

Ci-dessus : Château de Conwy vu de l'enceinte de la ville (tour #13).
Ci-dessous : les tours nord de Conwy vues de la ville.

Jeff Thomas

les ordres ne peuvent pas rendre justice au château de Conwy. La meilleure description simple se trouve dans le guide publié par CADW, le Welsh Historic Trust, qui déclare : « Conwy est à tous points de vue l'une des grandes forteresses de l'Europe médiévale. Conwy avec Harlech est probablement le plus impressionnant de tous les châteaux gallois. Les deux ont été conçus par le maître bâtisseur du château d'Edouard Ier, James of St. George, et bien que Harlech ait un passé plus riche, les huit tours massives et le haut mur-rideau de Conwy sont plus impressionnants que ceux de Harlech.

Contrairement à Harlech, cependant, le château et la ville de Conwy sont entourés d'un mur bien conservé qui confère au site une impression de force supplémentaire. Un mur d'enceinte similaire existe au château de Caernarfon, mais est beaucoup moins complet et se perd dans la ville moderne. En revanche, le mur bien conservé de Conwy aide la ville à conserver un caractère médiéval perdu par d'autres villes-châteaux galloises au fil des ans. La construction de Conwy a commencé en 1283. Le château était une partie importante du plan du roi Edouard Ier d'entourer le Pays de Galles dans "un anneau de fer de châteaux" pour soumettre la population rebelle. Le mur hautement défendable qu'Edouard a construit autour de la ville était destiné à protéger la colonie anglaise implantée à Conwy. La population galloise indigène était violemment opposée à l'occupation anglaise de leur patrie.

Aujourd'hui, Conwy est approché de l'est via l'A55 à travers le nord du Pays de Galles. La beauté de cette partie du pays rivalise avec n'importe quoi en Grande-Bretagne. En approchant de Conwy, le château semble soudain surgir des collines. Le majestueux vieux pont suspendu reliant le château à la péninsule principale, représenté dans de nombreuses représentations du château au fil des ans, garde toujours l'approche principale du château.

L e château domine l'entrée de Conwy, transmettant immédiatement à l'observateur sa force et sa compacité. Les huit grandes tours et les murs de connexion sont tous intacts, formant un rectangle par opposition aux dispositions concentriques des autres châteaux d'Edward au Pays de Galles. Presque tout le château est accessible et bien conservé. Voyager jusqu'au sommet de l'une des tours offre au visiteur des vues spectaculaires sur la ville, le littoral environnant et la campagne. Des voiliers et autres embarcations de plaisance parsèment le port et le quai pittoresques à côté du château, tandis que des troupeaux de moutons errent dans les collines voisines.

Nous sommes arrivés à Conwy samedi en fin d'après-midi après une rapide visite du château de Rhuddlan. Nous avons traversé la ville plusieurs fois en essayant de trouver notre hôtel, sans succès. Nous nous sommes finalement arrêtés et avons demandé à un homme du coin s'il connaissait l'hôtel et nous avons rapidement reçu des indications amicales et précises vers notre destination. Nous nous sommes enregistrés au Park Hall Hotel, qui se trouve à environ 800 mètres de la ville, nous nous sommes changés et nous nous sommes reposés un peu après notre long trajet en voiture depuis York. Nous sommes ensuite retournés en ville et avons immédiatement attaqué le château. En citant le guide du château : « Quiconque regarde le château de Conwy pour la première fois sera avant tout impressionné par l'unité et la compacité d'une si grande masse de construction, avec ses huit tours presque identiques, quatre au nord et quatre sur le sud, l'épinglant au rocher sur lequel il se dresse. Particulièrement frappant est le long front nord, où l'espacement équidistant de la tour divise la surface du mur en trois sections exactement similaires, chacune percée par une paire de flèches similaires, et chacune s'élevant à un ligne de rempart commune."

Ci-dessous : vue de la salle extérieure vers l'ouest depuis la Tour du Roi. La grande salle en forme d'arc (ci-dessous 2) est à gauche.

Cadw 1990

C onwy est à tous points de vue l'une des grandes forteresses de l'Europe médiévale. Les premières impressions sont d'une force militaire énorme, d'une position dominante et d'une unité et d'une conception compacte. Les huit puissantes tours semblent jaillir du rocher même qui a dicté l'aménagement éventuel du château. Comme pour les autres grands châteaux d'Edouard Ier dans le nord du Pays de Galles, la conception et les opérations de construction étaient entre les mains de Jacques de Saint-Georges, qui a finalement détenu le titre de Maître des travaux du roi au Pays de Galles. A Conwy, cependant, il a en quelque sorte créé un bâtiment qui, plus que tout autre, démontre sa brillante compréhension de l'architecture militaire.

C'est au cours de sa deuxième campagne au Pays de Galles que le roi Edouard prit le contrôle de la vallée de Conwy en mars 1283. Il commença les travaux de la nouvelle forteresse presque immédiatement, les avantages naturels du site étant de loin supérieurs à ceux de l'ancien château de Deganwy. de l'autre côté de l'estuaire. De plus, des plans ont été établis pour une ville de garnison d'accompagnement, elle-même défendue par un circuit complet de murs et de tours. Le château et les remparts de la ville ont tous été construits au cours d'une période d'activité frénétique entre 1283 et 1287, une réalisation formidable dans laquelle jusqu'à 1 500 artisans et ouvriers ont été impliqués pendant les périodes de pointe.

I n comme la plupart des autres nouveaux châteaux du roi au Pays de Galles, Conwy n'a pas été construit selon un plan « concentrique ». La nature de l'affleurement rocheux dictait un contour linéaire, avec une barbacane inférieure à chaque extrémité. L'intérieur était fortement divisé par un mur transversal en deux salles bien séparées, de sorte que l'une pouvait tenir indépendamment si l'autre tombait. Une fois terminés, les murs auraient été recouverts d'un enduit de plâtre blanc, qui devait avoir un effet saisissant, bien différent de la maçonnerie grise visible aujourd'hui. On en voit des traces accrochées aux murs extérieurs.

L'entrée d'origine de la salle extérieure se faisait par une longue rampe en escalier jusqu'à la barbacane ouest, qui était défendue par un pont-levis et une herse. À l'intérieur de la salle, les quatre tours fournissaient un logement à la garnison, et à la base de la tour de la prison se trouve le sombre donjon. A gauche, les fondations marquent l'emplacement des cuisines et des écuries. A droite, le plan arqué inhabituel de la Grande Salle était rendu nécessaire par les fondations rocheuses. Long d'environ 125 pieds, il domine la salle extérieure, et avec ses belles fenêtres et sa décoration lumineuse originale, il a dû apparaître un spectacle glorieux lors des fêtes royales.

À l'extrémité de la salle se trouve le mur du château, et au-delà, un autre pont-levis protégeait l'entrée de la salle intérieure. C'était le cœur du château, la zone occupée par les appartements privés du roi et de la reine. Ils comprenaient un hall et une somptueuse chambre de présence, bien que seules les coquilles des fenêtres autrefois magnifiques restent pour donner une indication de leur ancienne splendeur. Une belle petite chapelle donne son nom à l'une des tours, et la Tour du Roi offrait d'autres pièces privées.

Le roi Edouard fut en fait assiégé à Conwy lors de la rébellion de Madog ap Llywelyn en 1295. Bien que la nourriture manquât, les murs restèrent fermes. Certaines modifications ont été effectuées sous Edward, le prince noir au 14ème siècle. (Remarque de Jeff : En 1403, le château est tombé par ruse aux mains des forces d'Owain Glyndwr, a été détenu par ses hommes et plus tard racheté aux Anglais pour des fonds indispensables.) Conwy a vu une action dans la guerre civile, mais a ensuite été laissé aux éléments .

Aucune visite de Conwy n'est complète sans un circuit des remparts de la ville. Ils sont l'un des ensembles les plus beaux et les plus complets d'Europe, avec plus de 3/4 de mile de long avec 21 tours et trois passerelles originales.

Photos supplémentaires du château de Conwy

En approchant du château par le chemin de ronde.

Vue sur la Tour de la Chapelle et la rivière Conwy depuis la Tour du Roi.

Vue de l'entrée moderne du château menant du centre d'accueil.

Vue de la section Mill Gate du mur de la ville près du château.

Vue détaillée d'une cheminée du Grand Hall de Conwy.

Vue supplémentaire de l'entrée moderne du château (petit portail en bas à droite).


Contenu

1200s Modifier

Conwy était un monastère cistercien avant d'être une ville. Il était souvent visité par les princes gallois. C'est aussi un endroit où une personne peut traverser la rivière Conwy allant de la zone océanique à l'intérieur des terres. [3] La région appartient à des rois d'Angleterre et du Pays de Galles depuis 1070. [4]

En 1282, Edouard Ier d'Angleterre attaqua le château. Il avait une grosse armée. Ils sont venus au château du nord. Ils venaient de Carmarthen. Ils venaient aussi de l'Occident. L'armée venait de Montgomery et de Chester. La ville d'Aberconwy a été capturée par Edward en mars 1283. Il a décidé d'utiliser le château comme point central d'un comté. Il y avait autrefois une abbaye là où se trouvait le château. Edward a fait déménager l'abbaye. [5] Il voulait posséder le château pour que les autres pensent qu'il était très puissant. [6]

Après qu'Edward ait décidé de construire le château, les gens ont commencé à le construire rapidement. [7] Sir John Bonvillars était le contremaître de la construction du château. Un maçon nommé James of St. George a également travaillé sur le projet. Ils ont commencé à le construire en 1283. De 1283 à 1284, ils ont construit les murs et les tours. [8] Ensuite, ils ont construit les bâtiments à l'intérieur des murs du château. Ils ont également construit des murs pour une ville voisine. Cela a eu lieu entre 1284 et 1286. [9] Ils ont terminé la construction du château en 1287. [9] Les gens sont venus de toute l'Angleterre pour aider à construire le château. Les gens se rencontraient à Chester et marchaient jusqu'au Pays de Galles pour travailler au château. [10] Au total, le projet a coûté 15 000 £. C'était beaucoup d'argent à l'époque. [9] [nb 1]

Le château avait une personne qui était à la fois connétable et maire de Conwy. Cette personne gérait également 30 soldats. Un charpentier, un aumônier, un forgeron, un ingénieur et un tailleur de pierre travaillaient au château. [12] En 1294, Madog ap Llywelyn a commencé à se battre contre le peuple qui dirigeait l'Angleterre. Le roi Edward a déménagé à Conwy pour échapper à Madog ap Llywelyn. Il vécut au château de décembre 1294 à janvier 1295. Il ne put s'approvisionner et se nourrir que par la mer. Finalement, des soldats sont venus l'aider en février. [13] Après ce temps, diverses personnes ont vécu au château. Cela comprenait le fils d'Edouard, qui deviendrait Edouard II d'Angleterre. Il y vécut en 1301. [14]

Années 1300-1400 Modifier

Le château s'est effondré au 14ème siècle parce que les gens n'en prenaient pas soin. En 1321, le toit fuyait et le bois pourrissait. En 1343, Edward, le Prince Noir a repris le château. Il l'a réparé avec l'aide de sir John Weston. Weston travaillait pour Edward. Ils ont ajouté beaucoup de choses, y compris des arches à la grande salle. Quand Edward est mort, le château s'est à nouveau effondré. [15]

Richard II d'Angleterre a commencé à vivre dans le château vers la fin du siècle. Il y resta pour échapper à Henri IV. [16] Quand Richard est revenu d'Irlande le 12 août 1399 et est allé au château, il a rencontré Henry Percy. Percy travaillait pour Henri IV. Les deux ont parlé pour aider à arrêter les combats. [17] Percy a promis de ne pas blesser Richard. Richard se rend le 19 août à Henry Percy au château de Flint. Il a dit qu'il cesserait d'être roi s'il était autorisé à vivre, pas à mourir. [18] Richard a été emmené à Londres. Il mourut au château de Pontefract. [17]

Une rébellion a commencé en 1400, sous le règne d'Henri IV. Il a été lancé par Owain Glyndŵr. C'était juste après que Richard eut appris qu'il n'était plus roi. Deux cousins ​​d'Owain Glyndŵr, Rhys ap Tudur et son frère Gwilym, ont attaqué le château par surprise. Ils se sont habillés comme des charpentiers et ont fait comme s'ils allaient réparer le château. Ils sont entrés, ont tué deux gardiens et ont pris le contrôle du château. [17] Leurs troupes s'emparent de la ville. [19] Les frères y ont vécu environ 3 mois. Ils ont abandonné après qu'Henri IV eut promis de leur pardonner et ils n'iraient pas en jugement. [17]

Le château a été presque utilisé pendant la guerre des roses, mais à la fin de la guerre, il n'a connu aucune activité. Le château a subi des réparations dans les années 1520 et 1530 par Henri VIII. Le château était utilisé comme prison et parfois les personnes qui visitaient Conwy restaient au château. [20]

Des années 1600 à aujourd'hui Modifier

Le château s'était à nouveau effondré dans les années 1600. [21] Il a été vendu à Edward Conway par Charles I en 1627. Edward l'a acheté pour 100 £. Le fils d'Edward, également nommé Edward, a repris le château en 1631. C'était une ruine. [21] [nb 2] En 1642, la guerre civile anglaise a commencé. John Williams, archevêque d'York, prit en charge le château pour le roi. Il a utilisé son propre argent pour réparer les parties cassées du château. [21] En 1645, Sir John Owen devint gouverneur du château. Les deux hommes se sont disputés à ce sujet, puisque Williams était censé le diriger, pas Owen. [23] Finalement Williams a abandonné et est revenu à Londres. Le château a été repris par Thomas Mytton entre un siège en août et novembre 1646. [24]

Après le siège, le colonel John Carter devient gouverneur du château. Il a fait plus de réparations pour le réparer. [24] En 1655, le Parlement d'Angleterre a demandé au Conseil d'État anglais de démolir le château afin que les gens ne puissent plus l'utiliser. La tour Bakehouse a été partiellement déchirée pendant cette période. [24] Le château a été rendu à Edward Conway par Charles II dans le cadre de la Restauration. Mais, cinq ans plus tard, Conway a pris tout le fer et le plomb qui se trouvaient sur le château et l'a vendu pour gagner de l'argent. [25] Un homme nommé William Milward était chargé de prendre le fer et de conduire hors du château. Les habitants de la ville de Conwy ont protesté contre le déplacement. Conway et Millward s'en fichaient et le château devint une ruine complète. [26]

À la fin du XVIIIe siècle, les ruines du château étaient qualifiées de " pittoresques " et belles. Des gens et des artistes visitaient le château de tout le pays. Les artistes en peindraient des images, notamment les artistes Thomas Girtin, Moses Griffith, Julius Caesar Ibbetson, Paul Sandby et J. M. W. Turner. [26] Des ponts ont été construits sur la rivière Conwy jusqu'à la ville du Llandudno dans les années 1800. Les nouveaux ponts ont attiré plus de touristes dans la région. Les deux ponts comprenaient le pont suspendu de Conwy, construit en 1826, et le pont ferroviaire de Conwy, construit en 1848. Cela permettait aux personnes avec des bateaux, des voitures et des trains de visiter le château. [27] La ​​famille Holland dirigeait le château et en 1865, ils l'ont donné au gouvernement local pour qu'il le dirige. La ville a aidé à restaurer les ruines et ils ont réparé la tour du fournil. [27] Le château a été loué en 1953 au ministère des Travaux. Ils ont demandé à Arnold Taylor de commencer à réparer le château. Il a également fait des recherches sur l'histoire du château. [28] Une nouvelle route a été construite au château en 1958. [27] Il allait être transformé en monument par le pays. En 1986, il a été appelé site du patrimoine mondial. [29]

Aujourd'hui, il est géré par Cadw et les touristes le visitent. En 2010, 186 897 personnes avaient visité le château. Ils ont ouvert un nouveau centre d'accueil en 2012. [30] Le château doit toujours être réparé. Entre les années 2002 et 2003, il a coûté 30 000 £ pour entretenir et réparer le château. [31]

Le château est considéré par l'UNESCO comme l'un des meilleurs "exemples d'architecture militaire de la fin du XIIIe siècle et du début du XIVe siècle en Europe". [1] Il se trouve sur la côte. La côte est constituée de beaucoup de roches, dont du grès gris et du calcaire. La majeure partie de la pierre avec laquelle le château a été construit provient de cette pierre. [32] Le grès utilisé pour faire des sculptures a été apporté de la péninsule de Creuddyn, de Chester et du Wirral. [33] Ce grès avait plus de couleurs que le grès gris qui était local. Il a peut-être été choisi non seulement parce qu'il était facile à sculpter, mais aussi parce qu'il était joli. [33]

Le château est rectangulaire. Il a deux sections différentes, le quartier intérieur et le quartier extérieur. Il a quatre tours. Ils mesurent 70 pieds (21 m) et il y en a un de chaque côté du château. Le château aurait été peint en blanc avec un enduit à la chaux à ses débuts. [34] Les tours ont des trous, appelés " trous de putlog ". Ces trous ont été utilisés pour aider les constructeurs à construire les tours, en mettant des morceaux de bois dans les trous afin qu'ils puissent grimper dans les tours. [35] Il y a aussi des trous carrés qui se trouvent dans les murs du château. [36] Personne ne sait à quoi ils servaient. Peut-être qu'ils étaient utilisés pour se débarrasser de l'eau lorsqu'il pleuvait, utilisés pour les palissades ou pour afficher des décorations. [36]

L'entrée principale du château se fait par la barbacane ouest. [37] Cette barbacane passait sur un pont-levis et une rampe de la ville. Aujourd'hui, le chemin longe le côté est des murs. [37] La ​​barbacane possède certaines des pierres à mâchicoulis les plus anciennes de Grande-Bretagne. Au début, la porte du château était probablement protégée par une herse. [38]

À travers la porte se trouve la salle extérieure. Lors de sa construction, c'est là que se trouvaient les tâches administratives. Les gens s'occupaient des affaires et de la gestion du château. [39] C'est là que se trouve la tour nord-ouest. Les gens pourraient vivre à l'intérieur, et aussi stocker des choses. [40] Il y a aussi la tour sud-ouest, qui était utilisée par le connétable. Il y avait aussi une boulangerie à l'intérieur. [40] Du côté sud du quartier extérieur, il y a une grande salle et une chapelle. Il y a aussi des caves. [41] Il y a une vieille grande arche des années 1340. [42] Une prison se trouvait dans une tour derrière la grande salle. Il y avait un donjon à l'intérieur. [43] Le côté nord du quartier extérieur a une cuisine, une brasserie, une boulangerie et à l'intérieur de la tour, les gens pouvaient vivre et stocker des choses. [44]

Il y avait un mur qui séparait le quartier intérieur du quartier extérieur. Le mur, qui était à l'intérieur du château, avait un pont-levis et une porte. Il y avait aussi un fossé qui rendait le passage difficile si la porte était fermée. [45] Au XVIe siècle, le fossé a été comblé pour que les gens puissent marcher dessus et le pont-levis a été supprimé. [46] C'est là que se trouve la source d'où le château tire son eau. Le puits a une profondeur de 91 pieds (28 m). [46] La salle intérieure est l'endroit où vivaient les invités royaux et les résidents. C'est aussi là que vivaient leur personnel et leurs serviteurs. Les chambres royales, également appelées "chambres", sont considérées comme les mieux conservées d'Angleterre et du Pays de Galles. [2] La salle intérieure était censée ressembler à une très petite version d'un palais royal. La raison pour laquelle le mur, la porte et le fossé ont été construits était qu'en cas d'urgence ou d'attaque, le quartier intérieur pouvait être isolé du quartier extérieur, qui lutterait contre les invasions. [47]

Les pièces où vivaient les membres de la famille royale se trouvaient au premier étage dans une série de petits bâtiments. [48] ​​Il y avait quatre tours de protection pour le quartier intérieur. L'une des tours était une chapelle où les membres de la famille royale auraient des services religieux. [48] ​​Toutes les tours avaient des tourelles pour la sécurité. Ils ont également chacun arboré le drapeau royal. [49] On pense que cette partie du château de Conwy a été conçue de la même manière que celle du château de Corfe. Le roi pourrait avoir son propre temps privé tout en ayant beaucoup de sécurité pour le garder et tout à l'intérieur en sécurité. [50] Il y avait deux appartements à l'intérieur, mais finalement ils ont été transformés en un seul appartement avec trois pièces. [51]

Le côté est du quartier intérieur a une autre barbacane. C'est là que se trouve le jardin du château. [52] Les appartements royaux pouvaient voir le jardin depuis leurs fenêtres. Il y avait de l'herbe là-bas, puis des vignes, des pommetiers et des fleurs. [53] Il y avait une petite porte qui menait à un petit quai sur la rivière. Cela a permis aux visiteurs de visiter et de quitter le château avec très peu de personnes les voyant. Cela a également permis aux gens de s'approvisionner pour le quartier intérieur à partir de bateaux. [54]

L'architecture est similaire à celle que l'on trouvait dans le royaume de Savoie au XIIIe siècle. [55] Cela inclut la façon dont les fenêtres ont été conçues, le positionnement des trous « putlog ». Les historiens pensent que le château de Conwy a été influencé par l'œuvre de l'architecte savoyard Maître James. [55] Les similitudes avec l'architecture savoyarde pourraient aussi être dues au fait que beaucoup des hommes qui ont travaillé à la construction du château de Conwy étaient originaires de Savoie. [56]


Itinéraire de 7 jours au Pays de Galles

Beaumaris est un ancien arrondissement royal, une communauté et l'ancienne ville du comté d'Anglesey, au Pays de Galles. Le 8 (lundi), explorez l'opulence historique de Château de Caernarfon, plongez-vous dans l'histoire à Musée national de l'ardoise, puis parcourez les expositions de Château de Penrhyn (National Trust), puis entrez dans le monde grandiose de Château de Beaumaris, et enfin profiter de la vue sur la mer depuis Pointe de Penmon. Voici quelques idées pour le deuxième jour : plongez dans le passé lointain à Chambre funéraire de Lligwy, faire un voyage à Bryn Celli Ddu, puis plongez-vous dans l'histoire à Chambre funéraire de Barclodiad et Gawres, puis visitez un site côtier à Phare de South Stack, et enfin profiter de l'architecture et de l'atmosphère à Église de Llanbadrig.

Pour trouver des cartes, des photos, d'autres lieux à visiter et plus d'informations touristiques, rendez-vous sur le planificateur d'itinéraires de Beaumaris.

Halifax, Canada à Beaumaris est un voyage d'environ 88 heures. Le décalage horaire entre Halifax et Beaumaris est de 4 heures. Prévoyez des températures un peu plus chaudes en provenance d'Halifax en avril, avec des maximums à Beaumaris à 13°C et des minimums à 5°C. Terminez votre visite tôt le 9 (mardi) pour pouvoir vous rendre à Conwy.


Château de Conwy

Château de Conwy est une fortification construite par Edouard Ier entre 1283 et 1289 dans le cadre d'un projet de création de la ville fortifiée de Conwy, une grande structure défensive. Il est considéré par l'UNESCO comme l'un desles plus beaux exemples d'architecture militaire de la fin du XIIIe siècle et du début du XIVe siècle en Europe“.

Le château a joué un rôle important dans plusieurs événements, tels que le siège de Madog ap Llywelyn en 1294-1295 et l'emprisonnement de Richard II en 1399.

Le château rectangulaire est construit en pierre locale et importée et occupe une crête côtière. Il est divisé en un quartier intérieur et un quartier extérieur et défendu par huit grandes tours et deux barbacanes, et il surplombait à l'origine un important point de passage sur la rivière Conwy.

Le château de Conwy conserve les premiers mâchicoulis de pierre survivants en Grande-Bretagne et ce qui a été décrit comme le " 8220suite de chambres royales privées médiévales la mieux conservée d'Angleterre et du Pays de Galles“.


Guide du château de Conwy

Comment aller là

Situé dans la ville de marché fortifiée de Conwy, le château de Conwy se trouve sur la côte nord du Pays de Galles.

Prenant un peu plus d'une heure et 40 minutes en voiture depuis Manchester, la ville est à un jet de pierre du parc national de Snowdonia et à proximité des villes populaires de Llandudno et de la baie de Colwyn.

Pour se rendre au château de Conwy, il y a de nombreux parkings dans les environs du château, ou bien, la gare de Conwy est à seulement 4 minutes à pied.

Information essentielle

Le château de Conwy est ouvert toute l'année et ne ferme que les 24-26 décembre et 1er janvier.

Il y a un coût d'entrée pour entrer dans le château, les billets pour adultes étant actuellement au prix de 12,10 £, sauf si vous êtes membre de Cadw, auquel cas c'est gratuit.

Si vous prévoyez de passer la journée à Conwy, vous avez la possibilité d'acheter un billet d'entrée commun pour le château de Conwy et Plas Mawr, une maison de ville du XVIe siècle à quelques pas.

Je recommanderais également de vérifier s'il y a des événements en cours lorsque vous prévoyez de visiter, surtout si vous avez des enfants !

Il convient de noter que le château de Conwy est à peu près entièrement à l'extérieur, c'est donc certainement une attraction à visiter par une belle journée.

Histoire du château de Conwy

Construit entre 1283 et 1289 par Edouard Ier, le château de Conwy fait partie d'une plus grande fortification, encerclant la ville de Conwy avec des murs de pierre.

Résistant à plusieurs guerres, dont le siège de Madog ap Llywelyn au cours des hivers 1294 et 1295, le château a servi de sanctuaire à Richard II en 1399, fuyant la persécution d'Henry Bolingbroke.

En rencontrant l'émissaire de Bolingbroke, Henry Percy pour des négociations, Richard II se rendit à lui et promit d'abdiquer, étant entendu que sa vie serait épargnée. À la suite de cet accord, Richard a été emmené à Londres, où il est décédé plus tard en captivité au château de Pontefract, laissant Henry Bolingbroke, alias Henri IV, prendre le trône.

Pendant la guerre civile anglaise en 1642, le château de Conwy a été repris par les forces soutenant Charles Ier, se rendant finalement aux armées parlementaires en 1646. Considéré comme un site stratégique clé, le château a ensuite été partiellement détruit par le Parlement pour l'empêcher d'être utilisé dans de futures révoltes. .

Malheureusement, le château tomba dans un état de délabrement encore plus important et son fer et sa conduite furent dépouillés et vendus en 1655. Cependant, devenant populaire auprès de peintres tels que J.M.W. Turner à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, le nombre de visiteurs a commencé à croître et des travaux de restauration ont été effectués.

Déclaré site du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1986, le château est l'une des attractions touristiques les plus populaires du nord du Pays de Galles et nécessite un entretien continu pour préserver sa structure.

Visite du château de Conwy

Visiter le château de Conwy, c'est comme marcher sur un plateau de cinéma médiéval.

Adossé à une arête rocheuse de grès gris et calcaire, le château est disposé selon un plan rectangulaire avec 8 grandes tours.

Lorsque vous vous promenez autour des murs extérieurs, vous remarquerez de petits trous aléatoires dans les murs. Il y a des trous de boulin datant de la construction du château et c'est là que des minuteries ont été insérées pour créer une rampe pour les constructeurs. Maintenant, ils abritent des pigeons !

Bien qu'elle ait été ruinée par les forces parlementaires et qu'elle tombe en ruine, la forteresse est toujours incroyablement préservée et abrite l'ensemble d'appartements royaux médiévaux le plus intact du Pays de Galles !

Faisant partie de l'anneau ininterrompu de 1,3 km de remparts de la ville de Conwy, les visiteurs peuvent se promener dans les différentes zones, notamment la chapelle, la grande salle, la cuisine et les scènes, et imaginer à quoi aurait ressemblé la vie.

Cela m'étonne honnêtement que le château soit toujours debout après 700 ans. Si seulement les murs pouvaient parler !

En montant l'escalier en colimaçon restauré dans la grande tour du château, vous pourrez parcourir un circuit complet autour du rempart. Vous donnant une meilleure perspective du château, il peut devenir un peu étroit là-haut, donc cela vaut la peine d'essayer d'éviter les foules.

Cependant, une fois que vous êtes sur les remparts, la vue compense largement l'attente. Avec des vues sur Conwy, la rivière Conwy, le pont suspendu de Conwy et le parc national de Snowdonia, vous pouvez comprendre pourquoi le château de Conwy a captivé l'imagination de tant de peintres.

Si vous êtes amateur d'histoire, je vous recommande vraiment de visiter le château de Conwy et de voir l'un des meilleurs châteaux médiévaux d'Europe.

Avez-vous visité le château de Conwy ? Quelle est votre activité préférée dans le nord du Pays de Galles ? Faites-le moi savoir dans les commentaires ci-dessous!

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :

Sur

Salut! Je m'appelle Jessica et voici mon blog ! Adepte du voyage, fan de théâtre et amoureuse de la culture à tous les niveaux. Suivez-moi pour partager la culture d'ici et d'ailleurs !


Anneau de fer des châteaux d'Edward Longshank

L'anneau de fer des châteaux, également appelé anneau de fer, est une chaîne de forteresses médiévales construites par le roi Édouard Ier, autrement connu sous le nom d'Edward Longshanks, pour soumettre les populations indigènes du nord du Pays de Galles.

La conquête du Pays de Galles, également appelée conquête édouardienne du Pays de Galles, a commencé en 1276 après JC à la suite du refus du prince gallois, Llywelyn ap Gruffudd, de rendre hommage à Edward, conformément aux termes anglo-cambriens du traité de Montgomery. La conquête était également en réponse aux avances de Llywelyn à Eleanor de Montfort, fille de Simon de Montfort, qui cimenteraient ses liens par mariage avec la royauté anglaise.

Après une série d'escarmouches, Llywelyn se rendit et signa le traité d'Aberconwy en novembre 1277, assurant la paix aux sujets de Llywelyn mais limitant son règne aux terres à l'ouest de la rivière Conwy, tandis que les terres à l'est furent accordées à son frère Dafydd ap Gruffydd.

La guerre éclata à nouveau en 1282, lorsque Dafydd commença une rébellion en réponse aux tentatives d'imposer la loi anglaise aux sujets gallois et à son mécontentement à propos des terres concédées par Edward.

Dafydd a été rejoint par Llywelyn et plusieurs dirigeants gallois, transformant le conflit en une guerre pour la survie nationale de l'autonomie du nord du Pays de Galles, tandis que pour Edward c'était maintenant une guerre de conquête.

Edward a lancé une invasion à trois volets, menant personnellement une armée dans le nord du Pays de Galles, avec ses subordonnés Roger Mortimer avançant à travers le centre du Pays de Galles, et Gilbert de Clare, 7e comte de Gloucester (plus tard remplacé par William de Valence, comte de Pembroke) dans le sud .

Bien que les Gallois aient remporté plusieurs victoires dans leur résistance, la pression pour repousser plusieurs armées anglaises était écrasante. En décembre de la même année, Llywelyn est tué à la bataille d'Orewin Bridge, tandis que son frère Dafydd est capturé et exécuté en 1283.

Edward a commencé à coloniser les terres galloises en construisant de nouvelles villes anglaises telles que Flint, Aberystwyth et Rhuddlan, et a commandé un vaste projet de construction de château sous la direction du maître architecte James of Saint George.

Afficher en plein écran – Cliquez ici

Les châteaux indiquaient clairement les intentions d'Édouard de dominer le nord, leur construction s'inspirant des influences de l'Europe et de l'Empire byzantin, et des aspects de la planification des châteaux qui ont été introduits pour la première fois lors des croisades. La plupart des châteaux avaient une ville fortifiée intégrée qui servait d'avant-poste de l'Angleterre, pour laquelle les Gallois indigènes étaient autorisés à entrer dans la ville sans armes pendant la journée mais pas pour commercer et étaient expulsés au crépuscule.

Les Anneau de fer des châteaux

1 : Château de Flint

Le château de Flint a été le premier château de l'Anneau de fer construit entre 1277 et 1284 dans la ville actuelle de Flint, dans le comté de Flintshire. Le château est basé sur le modèle savoyard et se composait d'une salle intérieure avec trois grandes tours, un donjon détaché, une cour extérieure et une ville de plantation qui s'est développée en Flint moderne.

2 : Château Hawarden

Le château de Hawarden a été construit par Hugh Earl of Chester en tant que premier château Motte-and-bailey sur une possible fortification de l'âge du fer, situé près du village actuel de Hawarden dans le comté de Clwyd. Le château a été renforcé au XIIIe siècle par Maître Jacques de Saint-Georges et se compose d'une motte contenant un donjon avec une basse-cour extérieure.

3 : Château de Rhuddlan

Le château de Rhuddlan a été construit en 1277 par le maître James de St. George, situé dans la ville actuelle de Rhuddlan dans le comté de Denbighshire. Le château était conçu comme un château concentrique avec une salle intérieure contenant une grande salle, des cuisines, des appartements privés et une chapelle, tandis qu'une salle extérieure contenait un grenier, des écuries et une forge.

4 : Château de Builth

Builth Castle a été construit sur le site d'un château Motte-and-bailey existant près de Builth Wells dans le comté de Powys. La construction d'un château en pierre a commencé en 1277 et s'est poursuivie jusqu'en août 1282, date à laquelle le château a été laissé inachevé par manque d'argent.

5 : Château d'Aberystwyth

Le château d'Aberystwyth a été construit sur le site d'un château Motte-and-bailey existant par le seigneur des marches Gilbert de Clare dans l'actuelle Aberystwyth dans la zone principale de Ceredigion. La construction d'un château en pierre a commencé en 1277 par Maître James de St. George et se compose d'un design concentrique avec une salle intérieure et extérieure.

6 : Château de Denbigh

Le château de Denbigh a été construit sur le site d'un ancien château construit par le prince gallois Dafydd ap Gruffudd, dans la ville actuelle de Denbigh, dans le comté de Denbighshire. Henry a créé une nouvelle seigneurie pour gouverner le district autour de Dinbych, qu'il a renommé Denbigh et a accordé les terres à Henry de Lacy, le comte de Lincoln pour construire un château et une colonie anglaise. Le château se compose d'une grande maison de gardien, avec un mur-rideau et des tours murales encerclant une salle intérieure, tandis qu'un mur de liaison encerclait la ville.

7 : Château de Caernarfon

Caernarfon Castle was constructed on the site of an existing Motte-and-bailey castle in present-day Caernarfon in the county of Gwynedd. Construction of a stone castle started in 1283 by Master James of St. George, with the purpose of the castle and Edwardian town acting as the administrative centre of north Wales. The castle consists of a narrow enclosure roughly in the shape of a figure eight and was divided into an upper and lower ward. The upper ward was meant to contain royal accommodation, although this was never completed.

8 : Conwy Castle

Conwy Castle was constructed between 1283 and 1289 as part of a wider project to create the walled town of Conwy, located in the present-day Conwy County Borough. Construction of the castle was controlled by Sir John Bonvillars, and overseen by Master James of St. George, who designed a rectangular plan divided into an inner and outer ward with 8 large towers.

9 : Harlech Castle

Harlech Castle was constructed between 1282 and 1289 under the overall direction of Master James of St. George, at the present-day coastal resort of Harlech in the county of Gwynedd. The castle has a concentric design, with one line of defences enclosed by another, forming an inner and outer ward.

10 : Beaumaris Castle

Beaumaris Castle was constructed in 1295 under the overall direction of Master James of St. George, in the present-day town of Beaumaris on the Isle of Anglesey. Beaumaris Castle was never fully built, but had it been completed it would probably have closely resembled Harlech Castle with a concentric design with an inner and an outer ward.


Plan of Conwy Castle - History

Notes: The castle is a major tourist attraction and is well sign-posted but is very hard to miss especially if arriving from the east! Ample car parking is available directly by the castle (pay and display).

One of the great fortresses designed to encircle Snowdonia and isolate the redoubt of the native Welsh Princes, Conwy Castle and the associated walled settlement was a garrison town. Captured briefly during the rebellion of Owain Glyndŵr, it next saw action during the Civil War.

When Edward I came to the throne in 1272, Wales was ruled by Llywelyn ap Gruffudd (Llywelyn the Last). He had had successfully exploited the weak and ineffective rule of Henry III to obtain complete control of the principality culminating in English recognition of his title of Prince of Wales at the Treaty of Montgomery (1267). Whilst Edward I was initially content to sustain the status-quo, relations between the two factions quickly deteriorated. The First War of Welsh Independence (1276-7) followed which saw LLywelyn stripped of all his lands to the east of Rhuddlan. Circumstances forced the Prince into a further conflict - the Second War of Welsh Independence (1282-3) - which resulted in his death and all of Wales coming under direct English rule. To sustain the subsequent occupation a chain of fortresses was constructed which included Conwy Castle.

The Conwy valley fell under English control in March 1283. Historically this area had been dominated by Deganwy Castle - a formidable fortress sited on a high volcanic rock overlooking the river. However, a siege of 126x had demonstrated the weakness of the site for its position on high ground meant it was relatively easy for the Welsh to cut off the garrison’s access to the waterfront. For the English army, heavily reliant on the shipping of supplies from the Royal depots at Chester, this made that site unsuitable. Accordingly Conwy Castle was built as its direct replacement located on the shores of the River Conwy. Built to a design by Master James of St George, the King's chief architect and mason, work started in 1283. A community of Maenan monks were forcibly relocated to create sufficient space for both the castle and the associated walled town. Like Denbigh and Caernarfon, occupation of the town was limited to English settlers native Welsh were barred from entering Conwy which effectively functioned as garrison town. Primary construction work was completed in 1287.

Conwy Castle was attacked in 1294 during the rebellion of Madog ap Llywelyn. His rebellion had been prompted by excessive English taxation and quickly overran the Royal strongholds at Caernarfon, Castell y Bere and Harlech as well as Lordship castles at Denbigh, Hawarden and Ruthin. The scale of the revolt saw Edward I cancel a planned continental campaign and instead lead an army into North Wales. However he was ambushed by Madog's forces resulting in the King fleeing to Conwy Castle where he was besieged from December 1294 to February 1295. The castle's defences proved adequate and the Welsh were unable to penetrate them before an English relief force arrived. Madog's rebellion was defeated at the Battle of Maes Moydog (1295). Conwy Castle later hosted Edward, Prince of Wales (later Edward II) as he arrived to receive homage from the Welsh leaders.

A further serious Welsh rebellion broke out in 1400 under the leadership of Owain Glyndŵr. His revolt arose out of a territorial dispute with the Greys of Ruthin Castle and quickly engulfed much of Wales. In March 1401 agents of Owain successfully captured Conwy Castle using trickery they gained entrance to the castle claiming to be workmen, killed the sentries and summoned in supporting forces. The English responded by besieging Conwy and the Welsh rebels held out for three months before negotiating a peaceful surrender.

Throughout the remainder of the fifteenth century, use of Conwy Castle declined although its preparedness for conflict was increased during the Wars of the Roses. However, with the arrival of the pro-Welsh Tudor regime in 1485, the need for such strongholds in Wales ceased and the castle was allowed to drift into ruin. Nevertheless it was hastily reactivated in 1642 with the outbreak of the Civil War. The castle was occupied by John Williams, Archbishop of York who brought it back into service and garrisoned it for the King. With Wales being predominantly Royalist, the castle saw no action until August 1646 when Conwy town was successfully seized by General Thomas Mytton on behalf of Parliament. The castle was besieged and ultimately surrendered in November 1646.


The Castles of King Edward

Conwy Castle is one of four castles in Wales that make up a World Heritage Site that’s officially called “Castles and Town Walls of King Edward in Gwynedd”.

King Edward I was the King of England from 1272 to 1307 and he is actually considered to be quite an influential reformer.

Historians who think he left a positive legacy point to the way he reformed the law, set up an effective system for taxation, and gave legitimacy to parliament.

But those who criticise him often use the examples of his brutality towards the Welsh and the Scottish. And it was this brutal approach to the Welsh that led to the castles that we now admire.

After successfully getting Wales under his control, King Edward needed to colonise the land and maintain his power. The main role of the castles was to provide military security in key locations.

These four castles that have been designated as the World Heritage Site are not just the best preserved, they are also among the most strategic. Each of them is located by the water so that, even in the event of an attack or siege by land, they can be restocked with supplies and soldiers from the water.

The four castles are Conwy Castle, Caernarfon Castle, Beaumaris Castle, and Harlech Castle.

If you are interested in a tour that will take you to a couple of them (and show you some other top sights in Wales), then have a look at this Snowdonia and Castles tour.

There are some other great options here, which will give you a tour of at least one of the castles plus cover some other highlights in the region:

In the meantime, let me tell you a bit more about the other castles that make up the World Heritage Site.


Via International Studies Abroad

Now just minor ruins, Dunseverick Castle is one of the most historic castles of Northern Ireland. It was said to have been visited by Saint Patrick and it stands at the end of one of the royal roads from Tara, the ancient home of the Kings of Ireland. The Giant's Causeway cliff path runs past the ruins.


The Welsh Struggle for Independence

It doesn’t matter, which castle you visit in Gwynedd (the Welsh name for this northern part of their country), you will always be confronted by the history of this nation’s struggle for independence.

Throughout history, this small proud nation of mostly sheep farmers suffered through occupation by foreign forces. Premièrement le Romains, alors Vikings and other Scandinavians, the Normans, and later the Anglais. Periods of freedom and independence were always rather short, marred by violent clashes with outside forces who wanted to occupy these fertile lands.

Because of this, or despite it (depending on which way you look at it), the Welsh warriors were always considered some of the strongest and fiercest. Even King Edward I’s formidable castles couldn’t always resist their onslaught. Each one of them had been occupied by the Welsh at some time or another.

Nowadays, the Welsh culture probably receives more recognition than it had through the previous centuries. Every single sign and piece of paper in the country is printed in 2 languages Welsh is taught in most schools, and around one quarter are Welsh medium schools and you meet many people who speak Welsh as their first language. Even loudspeaker announcements in supermarkets are in Welsh and English – sometimes Welsh first, sometimes English first.

A sign at Harlech castle recalls the years when it was held by Glyndŵr of Wales.

A sign in Machynlleth explains how the goals of 1404 finally became reality for Wales some 500 years later.

Practical Information for Visiting the Gwynedd UNESCO World Heritage Castles

All castles are under care of the Welsh Cadw Organisation [pronounced ˈkaːdu, meaning garder]. This organisation has over 120 properties under its umbrella.

The entrance fee [2018] for the individual castles is between
£6.90 (Beaumaris & Harlech) and
£9.50 (Conwy & Caernarfon) per adult.
Lower prices for children, senior citizens (over 60 – no proof required), students, and families (2 adults + 2 children).

In view of the individual prices we decided to buy an annual membership with Cadw when visiting Beaumaris (because we travel so slowly). Prices for the annual membership are between £17 and £41.50 for single persons, £45 and £63 for a joint membership [as in 2018, these have gone up! ]. As ‘seniors’ we paid £45 (compare: reduced senior single rates at Conwy & Caernarfon are £8.50).

Conseillé:

Cadw also offers special passes for tourists visiting Wales and these are excellent value if you stay for a shorter time and plan to visit several sites [table & links updated to 2019 prices]:

SINGLE ADULT TWO ADULTS FAMILY
3-DAY PASS £23.10 £35.70 £47.25
7-DAY PASS £33.60 £53.55 £65.10

You can buy these passes directly at the entrance gates of all sites or from participating travel agencies.

But note that there’s no ‘Senior’ ticket! In 2018, we paid only £11 more than the couple price for the 3-day pass, or less than for a 7-day pass – with no time restriction for one year.

Cadw has an excellent mobile app, listing all its properties with detailed description, location, current entrance fees, and several photos. You can use the overall map to explore the properties nearest to you. (App available for Android and iPhone )

In Wales we find that our habit of starting slowly in the morning seems to be to our advantage all the time. We visited most sites at or after lunchtime, in part because we packed up and drove to them in the morning. At each and every one we had the impression that it was a good time to arrive, as crowds were starting to thin out considerably. Most people seem to visit the historic sights early in the day and then populate surrounding pubs and restaurants for lunch… Only in Beaumaris did we notice a bus with tourists arrive when we left just after 2pm.

My very personal opinion is that if you only have time to visit one of the sites then make it Caernarfon. In my view, it’s the best kept and is certainly the largest of all. Information at this site is fairly comprehensive and wandering through the old walled town is rather pleasant.

In 1404, the independent Welsh parliament of Gwynedd gathered In this building, which is still standing in Machynlleth in Wales.

Further Reading & Information Online

I have kept most descriptions of the individual castles fairly brief, so that you can explore them with your own eyes, or you can read up on them online. I feel that otherwise I might repeat previously published facts (and possibly get some of them wrong).

  • The entry “Castles and Town Walls of King Edward in Gwynedd” on Wikipedia contains several good photos and a very detailed history of each of them.
  • The entry “James of Saint George” on Wikipedia tells you more about this architect, who became world famous for overseeing the construction of these WHC listed castles.
  • This excellent article by the BBC explains Wales’ struggle through the centuries.
    Wales: English Conquest of Wales c.1200 – 1415
  • The UNESCO World Heritage Listing “Castles and Town Walls of King Edward in Gwynedd”
  • The Cadw listing, which includes one more castle built by Edward I:
    Wales History Map: Castles of Edward I

S'il te plaît share this post on Pinterest to show your friends or to remember for later:


Voir la vidéo: Conwy Castle. Little Escape. Episode 5. North Wales. Drone 4K (Janvier 2022).