Nouvelles

Participation électorale - Historique

Participation électorale - Historique

Participation électorale aux États-Unis

par Marc Schulman

L'un des sujets étudiés récemment a été les raisons pour lesquelles la « participation électorale » (le pourcentage de personnes participant aux élections) a été plus faible aux États-Unis, par rapport à la participation aux élections dans d'autres démocraties. Le graphique ci-dessous montre comment la participation électorale diffère d'un pays à l'autre.

Le taux de participation des électeurs aux États-Unis est considérablement plus faible aujourd'hui qu'il ne l'était au XIXe siècle. Au cours du XIXe siècle, plus de 80 % des électeurs éligibles ont participé à chaque élection américaine. Bien sûr, au 19ème siècle, le nombre d'électeurs éligibles aux États-Unis était beaucoup plus faible, car les femmes et les autres minorités étaient effectivement incapables de voter.

Résultats de l'État en 1884. Qu'est-ce qui explique à la fois la baisse globale de la participation électorale et le taux de participation électorale inférieur aux États-Unis, par rapport aux autres nations démocratiques ? Un certain nombre de théories ont été avancées pour expliquer la faible participation aux États-Unis. Certaines de ces explications sont plausibles, d'autres le sont moins.

L'une des théories les plus populaires cherchant à expliquer la faible participation des électeurs américains postule que les Américains ont aujourd'hui une vision plus négative de leur gouvernement que les citoyens d'autres nations. En conséquence, les Américains, prétendument, ne participent pas aux élections. Je ne suis pas du tout d'accord avec cette théorie. Cette théorie peut expliquer les modèles de vote américains au cours des dernières années. Cependant, je ne pense pas non plus que ce soit le cas. En fait, la vérité est tout le contraire. Toutes les preuves recueillies au cours des 50 dernières années montrent que les Américains ont une vision plus positive de leur gouvernement que celle des citoyens de nombreux pays qui ont une plus grande participation électorale.

Une deuxième théorie sur les taux de participation des électeurs postule que les Américains pensent que leur vote ne comptera tout simplement pas. Selon ce point de vue, voter n'en vaut pas la peine. Il y a probablement du vrai dans cette explication. Cependant, à l'exception des élections de 2000, qui ont été décidées par seulement 320 voix, la plupart des élections américaines sont décidées par de larges marges. De plus, le système du Collège électoral américain, où chaque État (à deux exceptions près) donne tous ses votes électoraux à un seul candidat, éloigne encore plus un électeur des résultats des élections. En fait, il y a tellement d'États qui ne sont pas considérés comme compétitifs ; car il est évident qu'un candidat ou un autre gagnera. Dans ces cas, voter peut sembler presque une perte de temps irrationnelle.

Dans de nombreux pays étrangers, des votes sont exprimés pour un parti qui fera alors partie d'un gouvernement de coalition. Dans ces cas, même de petits changements dans les votes reçus par un parti ou un autre peuvent affecter le résultat du gouvernement. Le système de coalition vise à responsabiliser les électeurs.

Un troisième argument tentant d'expliquer les changements dans la participation électorale aux États-Unis prétend que le fait qu'aux États-Unis le jour des élections soit un jour ouvrable comme n'importe quel autre jour est dissuasif pour les électeurs potentiels. Dans d'autres pays, le jour du scrutin est férié. C'est un fait que ces autres pays ont une plus grande participation électorale.

La dernière explication donnée pour tenter d'expliquer les taux de participation plus faibles aux États-Unis est l'obligation pour les électeurs de s'inscrire à l'avance pour voter. Les Américains sont tenus de se réinscrire pour voter chaque fois qu'ils déménagent. Les statistiques montrent que les Américains déménagent plus souvent que les citoyens de la plupart des autres pays. De plus, le processus de vote aux États-Unis est un processus en deux étapes. L'enregistrement, qui doit avoir lieu au moins 30 jours avant une élection dans la plupart des États, doit avoir lieu avant que la plupart des gens aient commencé à se concentrer sur les élections. Il est intéressant de noter que l'exigence de pré-inscription des électeurs n'a été rendue obligatoire qu'au 20e siècle. L'introduction de l'inscription préalable obligatoire des électeurs correspond à la diminution de la participation des électeurs aux élections américaines. Un autre fait soutenant l'opinion selon laquelle la pré-inscription entrave la participation des électeurs aux États-Unis est que les quelques États qui autorisent l'inscription des électeurs le jour même ont une participation supérieure à la moyenne : du Minnesota avec 77,7 % à un faible taux de 63,7 pour l'Idaho lors des élections de 2008. Ces taux doivent être comparés à la moyenne globale de participation des électeurs aux États-Unis de 61,6 %.

Je ne pense pas qu'il y ait une seule théorie qui explique pleinement les modèles de faible taux de participation des électeurs américains. À mon avis, une combinaison des trois dernières théories : un sentiment que votre vote n'aura pas d'importance ; un emploi du temps chargé le jour du scrutin; et enfin, l'exigence de pré-inscription se combine pour maintenir le taux de participation des électeurs aux États-Unis continuellement bas.


Participation électorale - Historique

La série chronologique complète des taux de participation aux élections présidentielles et générales nationales de mi-mandat de 1787 à aujourd'hui.

Taux de participation nationaux et étatiques

Vous trouverez ci-dessous les taux de participation nationaux et étatiques pour la population éligible au vote pour les élections générales de novembre 1980-2014 (tableur pour l'ensemble de cette série). Cette feuille de calcul comprend désormais les estimations VAP et VEP pour les élections générales de 2014.

Les taux de participation nationaux et étatiques pour les élections de 2000 à aujourd'hui sont également disponibles sur les pages Web ci-dessous, avec des notes de données spécifiques.

Année Élection
2020 Général Primaire
2018 Général
2016 Général Primaire
2014
Général
2012 Général Primaire
2010 Général
2008 Général Primaire
2006 Général
2004 Général Primaire
2002 Général
2000 Général Primaire

Démographie des électeurs

Vote anticipé

Avant certaines élections, des statistiques de vote anticipé en temps quasi réel - bulletins de vote par correspondance ou en personne - sont collectées pour les États ou les localités, lorsqu'elles sont disponibles. Les pages héritées fournies ici ne reflètent presque certainement pas les totaux réalisés, car la collecte de données s'arrête généralement le jour du scrutin.


Participation électorale par État 2021

Voter aux élections régionales et nationales est l'une des choses les plus importantes que nous puissions faire en tant qu'adultes. Après tout, c'est le vote qui met les gens au pouvoir – de nos responsables locaux au président des États-Unis.

Malheureusement, tout le monde n'exerce pas son droit de vote. Qu'ils ne se soient tout simplement pas inscrits, qu'ils ne se soucient pas de la politique, qu'ils n'aiment aucun des candidats ou qu'ils aient d'autres raisons, de nombreuses personnes ne se présentent pas aux urnes le jour des élections.

Dans cet article, nous allons explorer le taux de participation total par État pour les élections de 2020. Nous allons nous concentrer sur le pourcentage de personnes par État qui se sont présentées à la dernière élection présidentielle. Nous nous concentrerons uniquement sur la population éligible au vote ou VEP. Cela inclut les adultes qui ont l'âge légal de voter tout en excluant les criminels inéligibles.

Aux élections de 2020, 159 633 396 personnes ont voté. Il s'agit de la plus grande participation électorale de l'histoire des États-Unis. Il s'agit également du plus grand pourcentage de la population ayant droit de vote en 120 ans à 66,7 %. Le président Joe Biden a reçu 81 283 098 voix, tandis que l'ancien président Donald Trump a remporté 74 222 958 voix, soit une différence de 7 060 140 voix. Au Collège électoral, Biden a reçu 306 sur les 232 de Trump.

En raison de la pandémie de COVID-19, de nombreux États ont étendu le vote par correspondance pour aider les gens à voter en toute sécurité lors des élections de 2020. On pense que la disponibilité du vote par correspondance a contribué à augmenter la participation globale des électeurs.

Le taux de participation le plus élevé a été enregistré au Minnesota, où 79,96 % des VEP ont voté à l'élection présidentielle. Le Colorado suit avec 76,41 % et est suivi de près par le Maine, où 76,32 % des VEP ont voté.

En ce qui concerne le taux de participation le plus faible, l'Oklahoma s'est classé dernier avec un taux de participation de seulement 54,99%%. L'Arkansas, Hawaï, la Virginie-Occidentale et le Tennessee sont d'autres États avec le taux de participation le plus faible, qui ont tous obtenu moins de 60% de leur vote VEP aux élections de 2020.


Statistiques historiques de participation électorale

Ce bureau a comparé l'historique des votes aux élections générales avec les estimations de la population du recensement américain pour estimer la proportion de la population qui a voté dans chaque groupe d'âge. Les résultats montrent généralement qu'au fur et à mesure que les électeurs vieillissent, ils sont plus nombreux à voter et plus nombreux à voter par correspondance. Notez que ces données de recensement ne se limitent pas aux électeurs admissibles.

Des cartes de la participation électorale aux États-Unis sont disponibles pour les élections générales de 2020, 2018, 2016, 2014, 2012, 2010 et 2008.

Des cartes de la participation électorale au Minnesota sont disponibles pour les élections générales de 2020, 2018, 2016, 2014 et 2012.

Élections et administration :

Numéros de téléphone des élections :
Zone métropolitaine : 651-215-1440
Grand MN : 1-877-600-VOTE (8683)
Service de relais MN : 711

Les guichets des services publics du bureau sont actuellement fermés. Veuillez appeler ou envoyer un courriel pour tout service.
Zone métropolitaine : 651-215-1440
Grand MN : 1-877-600-VOTE (8683)
Service de relais MN : 711

Élections et administration Adresse :
Obtenir des directions
180 Immeuble de bureaux d'État
100 Rev. Dr. Martin Luther King Jr. Blvd.
Saint-Paul, MN 55155

En sécurité à la maison :

Numéros de téléphone sécuritaires à la maison :
Programme de confidentialité des adresses du Minnesota Metro Area : 651-201-1399
Grand MN : 1-866-723-3035
Service de relais MN : 711

Horaires téléphoniques : de 8h à 15h30

Adresse postale du coffre-fort à la maison :
Case postale 17370
Saint-Paul, MN 55117-0370

Les services aux entreprises:

Ligne téléphonique d'informations sur les entreprises, les privilèges et les notaires :
Zone métropolitaine : 651-296-2803 (de 9 h à 16 h)
Grand MN : 1-877-551-6767 (de 9 h à 16 h)
Service de relais MN : 711

Les guichets des services publics au bureau sont actuellement fermés. Veuillez appeler ou envoyer un courriel pour tout service.
Zone métropolitaine : 651-296-2803 (de 9 h à 16 h)
Grand MN : 1-877-551-6767 (de 9 h à 16 h)
Service de relais MN : 711

Adresse des services commerciaux :
Obtenir des directions
Systèmes de retraite du Minnesota Building
60, promenade Empire, bureau 100
Saint-Paul, MN 55103


MÉTHODOLOGIE

Les données sur la participation électorale présentées sur ce site Web sont basées sur des données recueillies à partir de recherches documentaires effectuées par le personnel d'International IDEA, d'enquêtes auprès des organismes de gestion électorale et des publications d'International IDEA Voter Turnout in Western Europe since 1945 (2004) et Voter Turnout since 1945 (2002). Les données de cette base de données ont été régulièrement mises à jour depuis son lancement et les utilisateurs peuvent apporter des contributions pour aider International IDEA à maintenir à jour la base de données sur la participation électorale.

Un commentaire sur les électeurs inscrits et la population en âge de voter

Dans cette base de données, nous utilisons la population en âge de voter (VAP), ainsi que le nombre d'électeurs inscrits (REG) comme indicateurs de la participation politique. Le chiffre de la VAP comprend un nombre estimé de tous les citoyens ayant atteint l'âge légal de vote, tandis que le taux d'inscription comprend le nombre réel de personnes inscrites sur les listes électorales.

Les utilisateurs de la base de données remarqueront que dans certains cas, le taux d'inscription (REG) pour un pays dépasse en fait le nombre estimé d'électeurs éligibles (VAP). L'explication de cette apparente anomalie réside généralement soit dans l'inexactitude des listes électorales, soit dans l'estimation du nombre d'électeurs éligibles (VAP).

Dans certains pays, la liste est extrêmement difficile à tenir à jour, et les décès ou mouvements d'électeurs d'une circonscription à l'autre ne sont pas reflétés sur la liste, ce qui est un problème courant auquel sont confrontés les administrateurs électoraux du monde entier.

Il est important de souligner que les chiffres d'enregistrement sont, dans la plupart des cas, mis à jour plus récemment que les chiffres de population. La VAP est basée sur le dernier recensement de la population disponible. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un chiffre exact, il reflète la tendance démographique et la croissance démographique estimée d'un pays.

Choisir les élections

Les critères d'inclusion d'une élection dans la base de données sont les suivants :

Que l'élection a eu lieu après 1945.

Que l'élection soit pour un poste politique national dans les États-nations indépendants, à l'exception des nations qui ont tenu des élections à la veille de leur indépendance de la domination coloniale (comme le Nigeria en 1959), ces petites nations insulaires dont la souveraineté est limitée par « la liberté association" avec un pouvoir plus important (comme Aruba) ou des élections au Parlement européen.

Qu'il y ait eu un certain degré de compétitivité (c'est-à-dire que plus d'un parti a participé aux élections, ou qu'un parti et des indépendants ont participé aux élections, ou que l'élection n'a été contestée que par des candidats indépendants). Ce critère excluait les États à parti unique que sont la Corée du Nord, la Chine et l'Union soviétique, mais a conduit à l'inclusion d'élections, telles que l'Ouganda 1995 (où les partis ont été interdits) et l'Égypte 1976 où un certain nombre de candidats indépendants se sont présentés contre le parti au pouvoir. Dans la zone grise de la compétitivité, nous avons erré du côté de l'inclusion et, au moins lorsque les données sont disponibles, nous avons inclus les chiffres de participation et les variables explicatives dans les tableaux pour chaque pays.

Que la franchise était universelle. Cependant, à des fins de comparaison, nous avons inclus les élections au Liechtenstein (avant 1986), en Suisse (avant 1971), en Grèce (avant 1956), en Belgique (1948), au Koweït (1992-1996), à Bahreïn (1973) et Argentine (1947) qui excluait les femmes du vote. Dans ces cas, le chiffre de la population en âge de voter ne comprend que les hommes. Nous n'avons pas inclus les élections où le droit de vote était limité à un très petit segment (et ethniquement défini) de la population, par exemple l'Afrique du Sud (avant 1994), les Samoa occidentales (avant 1991).

La base de données de la participation électorale a été enrichie des données des élections au Parlement européen qui ont pris une importance croissante en Europe. Les élections au Parlement européen ne sont pas seulement un problème très débattu dans les médias européens, mais aussi un problème assez difficile pour leur faible participation électorale générale. Nous sommes tout à fait conscients du fait que les élections au PE diffèrent du concept des élections nationales particulières sur lequel nous nous sommes uniquement concentrés jusqu'à présent, mais nous pensons que ces données sont d'une grande pertinence pour notre base de données.

Mise à jour de la base de données

Depuis le lancement de la base de données sur la participation électorale, le Programme des processus électoraux d'International IDEA a veillé à ce que les données soient régulièrement mises à jour. Les principales sources de données sur l'inscription des électeurs, le nombre total de votes et la participation électorale correspondante sont les organismes nationaux de gestion électorale (OGE) et les bureaux nationaux de statistique des pays répertoriés dans la base de données. Les données des OGE sont obtenues à partir de leurs rapports officiels ou des informations fournies sur leurs portails Web officiels. Dans quelques cas, lorsque les données ne sont pas disponibles auprès des OGE, les informations sur la participation électorale sont obtenues à partir de sources secondaires comme énumérées ci-dessus. Les statistiques de population et de PAV sont toujours obtenues à partir de sources secondaires.

En outre, les contributions et suggestions des utilisateurs de la base de données sont également régulièrement prises en compte. Comme toutes les bases de données International IDEA, la base de données sur la participation électorale a une fonction qui permet aux utilisateurs de fournir la participation électorale ou d'autres informations connexes pour un pays et/ou une élection spécifique. Lorsqu'un utilisateur suggère une mise à jour des données disponibles dans la base de données ou fournit des informations sur les données manquantes, ces informations sont envoyées automatiquement au personnel respectif de l'équipe des processus électoraux qui peut vérifier ces informations et effectuer des mises à jour si les données fournies sont correctes.


Rapports d'inscription/de participation

Le Département des élections ne publie que des statistiques de participation pour les élections de novembre et les chiffres de participation ne sont publiés qu'une fois l'élection certifiée.

Élections générales de novembre : 1976 – aujourd'hui
AnnéeTotal enregistréChangement de pourcentage de l'année précédenteTotal des votesS'avérer (% des votes du total des inscrits)Absent de vote (Inclus dans le total des votes)
2020 5,975,696 6.18% 4,486,821 81.48% 2,687,304
2019 5,628,035 -1.0% 2,383,646 42.4% 144,360
2018 5,666,962 3.31% 3,374,382 59.5% 337,315
2017 5,489,530 -0.73% 2,612,309 47.6% 192,397
2016 5,529,742 6.41% 3,984,631 72.05% 566,948
2015 5,196,436 -1.60% 1,509,864 29.1% 62,605
2014 5,281,011 0.78% 2,194,346 41.6% 123,221
2013 5,240,286 -3.5% 2,253,418 43.0% 121,359
2012 5,428,833 6.1% 3,858,043 71.06% 447,907
2011 5,116,929 1.68% 1,463,761 28.61% 59,519
2010 5,032,144 1.54% 2,214,503 44.01% 106,888
2009 4,955,750 -1.57% 2,000,812 40.4% 88,182
2008 5,034,660 10.7% 3,723,260 74.0% 506,672
2007 4,549,864 - 0.1% 1,374,526 30.2% 30,619
2006 4,554,683 2.3% 2,398,589 52.7% 116,629
2005 4,452,225 - 1.5% 2,000,052 44.92% 75,982
2004 4,517,980 7.1% 3,198,367 70.79% 222,059
2003 4,217,227 - 0.1% 1,296,955 30.8% 35,716
2002 4,219,957 2.7% 1,331,915 31.56% 44,493
2001 4,109,127 0.9% 1,905,511 46.4% 52,344
2000 4,073,644 7.0% 2,739,447 67.2% 150,414
1999 3,808,754 2.3% 1,373,527 36.1% 10,686
1998 3,724,683 4.5% 1,229,139 33.0% 31,494
1997 3,565,697 7.3% 1,764,476 49.5% 47,571
1996* 3,322,740 9.4% 2,416,642 72.7% 116,606
1995 3,038,394 1.3% 1,585,783 52.2% 45,785
1994 3,000,560 0.9% 2,078,106 69.3% 81,636
1993 2,975,121 -2.6%** 1,817,777 61.1% 53,904
1992 3,055,486 9.4% 2,558,665 83.7% 141,123
1991 2,791,747 2.1% 1,371,940 49.1% ***
1990 2,735,339 -0.1% 1,252,971 45.8% 25,785
1989 2,737,340 -4.9%** 1,821,242 66.5% 54,177
1988 2,877,144 8.3% 2,231,876 77.6% 108,237
1987 2,657,412 1.8% 1,571,110 59.1% 38,505
1986 2,609,698 0.5% 1,115,179 42.7% 22,589
1985 2,597,904 -2.9%** 1,377,966 53.0% 32,943
1984 2,675,641 14.8% 2,180,515 81.5% 113,686
1983 2,330,595 4.3% 1,178,707 50.6% ***
1982 2,234,011 0.9% 1,454,628 65.1% 32,340
1981 2,214,926 -4.1%** 1,437,382 64.90% 30,584
1980 2,309,181 12.6% 1,881,648 81.49% 84,811
1979 2,050,499 1.2% 1,059,158 51.65% ***
1978 2,026,515 0.2% 1,251,471 61.75% 26,989
1977 2,022,619 -4.8%** 1,267,208 62.7% 29,970
1976 2,123,849 1,716,182 80.8% ***

SOURCE : COMMONWEALTH DE VIRGINIE, RÉSULTATS OFFICIELS DES ÉLECTIONS, RAPPORT SUR LA PARTICIPATION À L'ÉTAT, COMPILÉ PAR LE DÉPARTEMENT DES ÉLECTIONS

Participation électorale par élection

* La loi nationale sur l'inscription des électeurs (« électeurs motorisés ») a été mise en œuvre en Virginie à partir de mars 1996. Cette loi permettait de soumettre les formulaires d'inscription des électeurs par l'intermédiaire des bureaux du Département des véhicules automobiles et d'autres agences désignées, ou par courrier. Avant la NVRA, la plupart des candidats devaient se présenter en personne, devant un registraire, pour s'inscrire. (Les électeurs en uniforme et d'outre-mer étaient exemptés de l'obligation d'inscription en personne.)

** Avant la mise en œuvre de la National Voter Registration Act (« électeur motorisé ») en mars 1996, tout électeur de Virginie qui n'avait pas voté depuis quatre ans était radié des listes électorales (« purgé »). Des purges importantes après les élections présidentielles (des électeurs qui s'étaient inscrits pour la précédente élection présidentielle mais qui n'avaient pas voté à la suivante) étaient la norme. Les « purges » des non-votants ne se produisent plus. Désormais, en vertu des lois fédérales et étatiques, un électeur qui semble avoir déménagé de sa résidence d'inscription, mais n'a pas répondu à une demande de confirmation de sa résidence, est maintenu sur les listes électorales comme « inactif » jusqu'aux deux prochaines élections fédérales. Les électeurs « inactifs » ont le droit de voter s'ils se réinscrivent, ou s'ils se présentent aux urnes (ou demandent à voter par correspondance) et confirment qu'ils n'ont pas déménagé (ou ont déménagé, mais dans la même localité et le même district du Congrès). S'ils ne réactivent pas leurs inscriptions, ils sont radiés des listes après deux élections fédérales. Le nombre total d'électeurs inscrits, dans le tableau ci-dessus, comprend les électeurs actifs, inactifs et étrangers. (Vous pouvez voir ces électeurs répartis en catégories distinctes dans d'autres rapports d'inscription.)


#5 Élection de 1880 : James A. Garfield contre Winfield S. Hancock

Gagnant: James A. Garfield (républicain)

Le taux de participation: 80,5 pour cent

Votes électoraux reçus : 214 sur 369 (58%)

Votes populaires reçus : 4,454,416 (48.3%)

Le milieu de la fin du 19e siècle a vu de multiples élections avec des taux de participation supérieurs à 80 pour cent. En 1880, James A. Garfield est devenu le 20e président du pays, avec la plus petite victoire du vote populaire dans l'histoire moderne. À ce moment-là, il s'agissait de la plus forte participation électorale de l'histoire.


Électeurs de l'étranger

Les démocrates soutiennent l'augmentation de l'accès des électeurs. Selon Pew Research, « les démocrates sont également plus susceptibles que les républicains de soutenir l'accès universel au vote anticipé et par correspondance : 83 % des démocrates y sont favorables, contre 57 % des républicains. » Les bulletins de vote des absents (nationaux, étrangers et militaires) ont été demandés par beaucoup plus de démocrates que de républicains lors des élections de 2020.

On ne sait pas encore quel était le total des votes d'absents de l'étranger dans tous les États. L'Iowa a connu une augmentation de 40 pour cent du taux de participation anticipée des citoyens d'outre-mer. Les élections de 2020 ont vu le taux de participation total le plus élevé de l'histoire des États-Unis : plus de 159 millions d'Américains.

La présidente internationale des démocrates à l'étranger, Julia Bryan, a déclaré qu'elle n'avait pas encore vu le total des votes de l'étranger. Elle note que les chiffres seront probablement publiés par la Commission d'assistance électorale des États-Unis dans son rapport complet sur l'administration des élections et le vote (EAVS) plus tard cette année.

Cette commission rapporte qu'en 2016, 930 156 bulletins de vote à l'étranger ont été « transmis et 68,1 % de ces bulletins ont été retournés ».

Le site Web Vote From Abroad a presque triplé son trafic par rapport à 2016, recevant plus d'un million de visiteurs uniques sur le site. Les démocrates à l'étranger estiment qu'environ 1,8 million d'électeurs américains éligibles vivant à l'étranger ont reçu des bulletins de vote lors des élections de 2020.

Robbie Checkoway, membre des démocrates à l'étranger aux Pays-Bas, apparaît dans une vidéo YouTube de Vote From Abroad montrant comment plier un bulletin de vote. (Capture d'écran de la vidéo 'Comment plier un bulletin de vote' de Vote From Abroad/YouTube) , Auteur fourni


Le président élu Joe Biden atteint 80 millions de voix au cours de l'année de participation record

Le total des voix du président élu Joe Biden en 2020 bat le record de 2008 de 69,5 millions de voix exprimées pour Barack Obama.

Roberto Schmidt/AFP via Getty Images

Plus de votes ont été exprimés lors de l'élection présidentielle de 2020 que lors de toute autre élection américaine dans l'histoire, et le taux de participation a été le plus élevé depuis plus d'un siècle.

Le président élu Joe Biden a maintenant obtenu 80 millions de voix et les bulletins de vote sont toujours en cours de dépouillement. C'est de loin le plus grand nombre de votes exprimés pour un candidat à la présidentielle dans l'histoire des États-Unis. Le président Trump a cependant la distinction d'obtenir le deuxième plus grand nombre de votes de tous les temps. Environ 74 millions d'Américains ont voté pour lui.

Le total de Biden bat le record de 2008 de 69,5 millions de votes exprimés pour Barack Obama. L'ancien vice-président était également sur ce ticket en tant que colistier d'Obama.

Dans l'ensemble, plus de 156 millions d'Américains ont voté en 2020, un nombre qui continuera d'augmenter dans les prochains jours à mesure que davantage de résultats seront publiés. Le total des voix finales devrait atteindre environ 158 millions. C'est plus de 20 millions de plus que le record de 2016 de 137 millions de votes exprimés.

Le taux de participation est estimé à 66,5% des électeurs éligibles, le plus élevé depuis 1900, selon le United States Elections Project.

Ce sont des chiffres remarquables, le vote ayant lieu au milieu d'une pandémie mondiale qui a conduit à des blocages à l'échelle de l'État et à plus de 250 000 Américains morts en moins de neuf mois. Cela a également considérablement réduit les capacités des campagnes à faire du porte-à-porte en personne et à inscrire les électeurs avant les élections.

À mesure que le coronavirus s'est répandu, la plupart des États ont ajusté leurs règles de vote, notamment en élargissant l'accès au vote anticipé. En conséquence, environ les deux tiers des électeurs ont voté tôt, dépassant de loin les taux de 2016.

Le taux de participation élevé est dû, en partie, à l'augmentation du vote par correspondance. Traditionnellement, les États qui utilisent principalement le vote par correspondance ont des taux de participation plus élevés que les autres États en raison de l'obstacle réduit à faire la queue en personne.


Voir la vidéo: SAK - Äänestysaktiivisuus (Janvier 2022).