Nouvelles

25 février 1944

25 février 1944

25 février 1944

Février

1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29
> Mars

Guerre en mer

Le sous-marin allemand U-601 a coulé avec toutes les mains au large de Narvik

Birmanie

Le siège de la "Admin Box" se termine

Front de l'Est

Les troupes soviétiques prennent Porkhov



29 février 1944

C'était le 9ème mardi de 1944. Si vous êtes né à cette date, vos numéros d'anniversaire 2, 29 et 1944 révèlent que votre numéro de chemin de vie est 4. Votre signe du zodiaque est Poissons avec une planète dominante Neptune, votre pierre de naissance est l'Améthyste, et votre fleur de naissance est la Violette. Vous avez 77 ans, et êtes né dans les années 40, au milieu de Génération des baby-boomers. La génération dans laquelle vous êtes né a un impact sur votre vie. Balayez vers le haut pour découvrir ce que tout cela signifie.

→ Le 29 février 1944 était un Mardi
→ Le signe du zodiaque pour cette date est Poissons
→ Cette date était il y a 28 237 jours
→ 1944 était le L'année du Singe
→ En 2022, le 1er mars est le Mercredi

Consultez les faits marquants de l'anniversaire du 29 février 1944 dont personne ne vous parle, tels que votre numéro de chemin de vie, votre pierre de naissance, votre planète dominante, votre signe du zodiaque et votre fleur de naissance.

Les personnes nées ce jour-là se transformeront 78 sur exactement .

Si vous êtes né à cette date :

Vous êtes en vie depuis. Vous êtes né l'année du singe. Votre signe de naissance est Poissons avec une planète dominante Neptune. Il y a eu précisément 957 pleines lunes après votre naissance jusqu'à ce jour. Votre milliardième seconde était le 7 novembre 1975.

→ Vous avez dormi 9,412 jours ou 25,79 ans.
→ Votre prochain anniversaire est loin
→ Vous avez été en vie
→ Vous êtes né dans le L'année du Singe
→ Vous avez vécu 677,707 les heures
→ Vous avez 40 662 462 minutes
→ Âge au prochain anniversaire : 78 ans


Registre de San Antonio (San Antonio, Texas), Vol. 14, n° 4, éd. 1 vendredi 25 février 1944

Hebdomadaire de San Antonio, Texas, qui comprend des informations locales, nationales et nationales ainsi que de la publicité.

Description physique

huit pages : ill. page 20 x 15 po. Numérisé à partir de 35 mm. microfilm.

Informations sur la création

Le contexte

Cette un journal fait partie de la collection intitulée : Texas Digital Newspaper Program et a été fournie par les collections spéciales des bibliothèques de l'UT San Antonio au portail de l'histoire du Texas, un référentiel numérique hébergé par les bibliothèques de l'UNT. Il a été vu 219 fois. Plus d'informations sur ce problème peuvent être consultées ci-dessous.

Personnes et organisations associées à la création de ce journal ou à son contenu.

Éditeur

Éditeur

Publics

Consultez notre site de ressources pour les éducateurs! Nous avons identifié ce un journal comme un source principale au sein de nos collections. Les chercheurs, les éducateurs et les étudiants peuvent trouver cette question utile dans leur travail.

Fourni par

Collections spéciales des bibliothèques de l'UT San Antonio

Les collections spéciales des bibliothèques de l'UTSA visent à créer, préserver et donner accès à nos collections de recherche distinctives documentant les diverses histoires et le développement de San Antonio et du sud du Texas. Nos priorités de collecte comprennent l'histoire des femmes et du genre au Texas, l'histoire des Mexicains-Américains, des activistes/activismes, l'histoire des communautés afro-américaines et LGBTQ de notre région, l'industrie alimentaire tex-mex et l'urbanisme.


Aujourd'hui dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale—25 mai 1944

Il y a 75 ans, le 25 mai 1944 : Le VIe corps américain d'Anzio rejoint le IIe corps américain depuis la ligne Gustav, près de Littoria, en Italie.

US VI Corps prend Cisterna, Italie.

Les parachutistes allemands attaquent la cachette du chef partisan yougoslave Tito, le capturant presque et le visiteur Randolph Churchill, fils de Winston Churchill.

Compte à rebours jusqu'au jour J : le courrier sortant des soldats américains en Grande-Bretagne est mis en fourrière jusqu'après le jour J par mesure de sécurité.

Carte montrant la liaison des IIe et VIe Corps des États-Unis en Italie, 25 mai 1944 (US Army Center of Military History)


Des bombardiers américains B25 attaquent des navires de guerre japonais quelque part dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale. 16 février 1944. [800x1046]

CH-39 était un petit dur. Ils ont réussi à l'échouer et à sauver une grande partie de l'équipage malgré plusieurs bombardements et mitraillages.

Wow, il a fallu d'énormes couilles à ce pilote pour faire voler un bombardier si bas au-dessus de ce navire japonais. Il demandait juste un ventre plein de plomb.

N'a pas l'air d'avoir beaucoup de canons anti-aériens.

mon oncle était bombardier pour un B-25 pendant guadalcanal. Il faisait partie du 30th Bombardment Group, qui a obtenu 3 citations d'unités de 3 pays différents (Philippines, Présidentielle, et je pense Australie). Son escadron a coulé les derniers convois de troupes du Tokyo Express qui transportait 15 000 soldats sur l'île. Seulement 3 000 ont réussi à débarquer, et il les a bombardés comme cela est représenté sur cette photo.

Le B-25 était étonnamment agile pour un bombardier moyen.

Quelle photo. Cela ressemble à une bombe en plein vol.

Jésus, ce navire est petit. Et mec, ce B-25 vole bas.

C'est incroyable ce que la génération de nos grands-parents a vécu.

N'est-ce pas ?! Ce qui est fou, c'est de penser comment ces événements leur ont semblé à ces moments-là, et comment le temps et l'histoire les ont façonnés. Je me demande quels seront ces événements de nos jours, à la fois déjà passés et ceux que nous n'avons pas encore vu se produire.

Mon grand-père a volé dans le B-25J (variante de mitraillage) pour le 38th Bomb Group, 405th Green Dragons. Il parlait toujours de voir le "mur de feu" sur lequel ils volaient pour engager la navigation japonaise, car les bombardements par saut devaient se produire à environ 20 pieds de l'eau.

Il avait aussi plein d'autres histoires - pendant une seconde, j'ai pensé que c'était son escadron, mais on dirait que c'est le 500e Rough Raiders.

Était-ce un attentat à la bombe ?

Le plus probable. Notez qu'il s'agit de B-25D modifiés du 499e escadron de bombardement (345e BG) qui ont décollé de Papouasie-Nouvelle-Guinée le 16 février 1944.

Cet escadron, comme beaucoup d'autres, avait augmenté les réservoirs de carburant, enlevé le nez en plexiglas et l'avait remplacé par des mitrailleuses (les B-25G, H et J avaient des mélanges de mitrailleuses et un canon de 75 mm à l'avant) pour le mitraillage.

Ne me demandez pas combien de temps j'ai cherché en ligne pour comprendre cela.

(Éditer: Plus précisément, j'ai trouvé une page avec une feuille de calcul des pertes du 499e BS en 1943-1945. Cela ne comprenait que les variantes B-25D et B-25J, et il n'y avait pas de KiA dans les B-25J avant ca. Août 1944. Je ne vois aucune référence aux B-25G là-dedans (la première variante d'hélicoptère de combat "organique"), et en tout cas, je ne peux pas voir les tourelles dorsales de l'avion dans l'image - ce qui implique que c'est l'original loin -en arrière un des -D plutôt que celui plus en avant des -J. Voici un tas de photos du 500e BS, qui a combattu aux côtés du 499e. Ouf.)


Re : OVERLORD et ANVIL avec le compromis de février 1944 sur l'attribution des péniches de débarquement

Publier par océan » 12 mai 2021, 16:25

Re : OVERLORD et ANVIL avec le compromis de février 1944 sur l'attribution des péniches de débarquement

Publier par océan » 12 mai 2021, 16:28

Re : OVERLORD et ANVIL avec le compromis de février 1944 sur l'attribution des péniches de débarquement

Publier par Richard Anderson » 12 mai 2021, 17:28

Re : OVERLORD et ANVIL avec le compromis de février 1944 sur l'attribution des péniches de débarquement

Publier par océan » 12 mai 2021, 18:15

Re : OVERLORD et ANVIL avec le compromis de février 1944 sur l'attribution des péniches de débarquement

Publier par océan » 12 mai 2021, 18:16

Re : OVERLORD et ANVIL avec le compromis de février 1944 sur l'attribution des péniches de débarquement

Publier par Aber » 13 mai 2021, 11:31

Re : OVERLORD et ANVIL avec le compromis de février 1944 sur l'attribution des péniches de débarquement

Publier par Aber » 13 mai 2021, 11:41

C'est vrai, mais pas tout à fait juste.

À la fin de janvier 1943, il y avait moins de 20 000 forces terrestres américaines au Royaume-Uni et 36 000 services d'approvisionnement. Le Royaume-Uni ne prendrait évidemment pas au sérieux les suggestions d'une invasion de la France en 1943 sans l'engagement d'un groupe d'armées américain. La logistique ne permettrait pas de constituer des forces américaines à temps pour une invasion de 1943.

Le plan de l'IIRC d'avril 1942 prévoyait 30 divisions américaines au Royaume-Uni d'ici avril 1943 pour une invasion de 1943. Cependant, le monde réel est intervenu.


Archive d'images numériques de cartes postales et de photos relatives à Hudson & Manhattan Rail Road et à son successeur, PATH. -Documents

Archive d'images numériques de cartes postales et de photos relatives à Hudson & Manhattan Rail Road et à son successeur, Port Authority Trans-Hudson Corp, PATH, provenant des collections du photographe Leon Yost. Les cartes postales datent principalement de 1908 aux années 1920. Les photographies sont de ca. 1998 à 2001 et ont été prises par Leon Yost.


La véritable histoire de l'incendie du Reichstag et de la montée au pouvoir des nazis

Là où il y a de la fumée, il y a du feu, et là où il y a du feu, les théories du complot suivront à coup sûr. Du moins, c'est ce qui s'est passé en Allemagne le 27 février 1933, lorsqu'une partie importante du bâtiment parlementaire à Berlin, le Reichstag, a pris feu à la suite d'un incendie criminel.

C'était le canari dans la mine de charbon politique, un événement décisif lorsqu'Adolf Hitler a joué sur les peurs publiques et politiques pour consolider le pouvoir, préparant le terrain pour la montée de l'Allemagne nazie. Depuis lors, c'est devenu une puissante métaphore politique. Chaque fois que les citoyens et les politiciens se sentent menacés par la portée excessive de l'exécutif, le « feu du Reichstag » est référencé comme une mise en garde.

Qu'il s'agisse d'un membre du Congrès faisant référence à l'incendie pour interroger le président George W. Bush, d'une comparaison du président Barack Obama à Adolf Hitler, ou de nombreux experts invoquant l'incident pour susciter la peur du prochain décret potentiel du président Donald Trump, l'incendie criminel allemand est un motif politique irrépressible. C'est devenu une sorte de raccourci politique - une référence si familière que le chroniqueur du New York Times Paul Krugman n'a eu qu'à utiliser le mot "feu" dans le titre d'une chronique incendiaire sur l'administration Trump pour appeler des images de chaos national et des prises de pouvoir. Mais la véritable histoire de l'événement culminant est bien plus compliquée que ne le suggèrent les gros titres.

La première expérience allemande de démocratie libérale est née de la Constitution de Weimar de 1919, établie après la fin de la Première Guerre mondiale. Elle prévoyait un président élu au scrutin direct, qui nommerait un chancelier pour présenter la législation aux membres du Reichstag ont également été élus au suffrage universel). Le président a conservé le pouvoir de révoquer son cabinet et le chancelier, de dissoudre un Reichstag inefficace et, en cas d'urgence nationale, d'invoquer ce que l'on appelle l'article 48, qui donnait au président des pouvoirs dictatoriaux et le droit d'intervenir directement dans la gouvernance de l'Allemagne. #8217s 19 états territoriaux.

Après un séjour en prison pour son putsch raté de Beer Hall en 1923, Hitler a consacré son énergie à accéder au pouvoir par des voies légales. Il accède à la tête du Parti national-socialiste des travailleurs allemands (nazis), et en 1928, le groupe compte plus de 100 000 membres. Les nazis dénonçaient la République de Weimar et les « criminels de novembre », les politiciens avaient signé le traité de Versailles. Le traité a forcé l'Allemagne à accepter la responsabilité de la Première Guerre mondiale, à payer d'énormes rémunérations, à transférer des territoires à ses voisins et à limiter la taille de l'armée.

Malgré sa croissance considérable, le parti nazi n'a remporté que 2,6 % des voix aux élections de 1928. Mais ensuite, la Grande Dépression a frappé, plongeant les États-Unis et l'Europe dans une vrille économique et faisant passer le nombre de chômeurs à 6 millions de personnes en Allemagne (environ 30 % de la population). Le marasme soudain a provoqué des bouleversements sociaux massifs, que les nazis ont exploités pour gagner en force politique. En 1930, les nazis remportèrent 18,3 % des voix au Reichstag et devinrent le deuxième parti après les sociaux-démocrates, tandis que le Parti communiste atteignit également 10 % des voix.

Les troubles économiques du début des années 1930 signifiaient qu'aucun parti politique n'avait la majorité au Reichstag, de sorte que des coalitions fragiles maintenaient la nation ensemble. Face au chaos politique, le président Paul von Hindenburg a dissous le Reichstag encore et encore. Des élections fréquentes ont suivi.

Les nazis se sont alignés sur d'autres factions de droite et ont progressivement atteint 33% des voix, mais n'ont pas pu atteindre une majorité complète. En janvier 1933, Hindenburg nomma à contrecœur Hitler chancelier sur les conseils de Franz von Papen, un ancien chancelier mécontent qui croyait que les partis bourgeois conservateurs devaient s'allier avec les nazis pour maintenir les communistes à l'écart du pouvoir. Le 5 mars a été fixé comme date d'une autre série d'élections au Reichstag dans l'espoir qu'un parti puisse enfin obtenir la majorité.

Pendant ce temps, les nazis ont pris encore plus de pouvoir, infiltrant la police et autonomisant les membres ordinaires du parti en tant qu'officiers chargés de l'application des lois. Le 22 février, Hitler a utilisé ses pouvoirs de chancelier pour enrôler 50 000 hommes nazis SA (également connus sous le nom de stormtroopers) en tant que police auxiliaire. Deux jours plus tard, Hermann Göring, ministre de l'Intérieur et l'un des plus proches compatriotes d'Hitler, ordonna un raid contre le siège communiste. Après le raid, les nazis ont annoncé (à tort) qu'ils avaient trouvé des preuves de matériel séditieux. Ils ont affirmé que les communistes prévoyaient d'attaquer des bâtiments publics.

Dans la nuit du 27 février, vers 9h00, des piétons près du Reichstag ont entendu un bruit de verre brisé. Peu de temps après, des flammes ont jailli du bâtiment. Il a fallu des heures aux pompiers pour éteindre l'incendie, qui a détruit la salle des débats et la coupole dorée du Reichstag, causant finalement plus d'un million de dollars de dégâts. La police a arrêté un ouvrier du bâtiment néerlandais au chômage nommé Marinus van der Lubbe sur les lieux. Le jeune homme a été retrouvé à l'extérieur du bâtiment avec des allume-feu en sa possession et était haletant et en sueur.

« C'est un signal donné par Dieu », a déclaré Hitler à von Papen lorsqu'ils sont arrivés sur les lieux. “Si cet incendie, comme je le crois, est l'œuvre des communistes, alors nous devons écraser ce ravageur meurtrier d'une main de fer.”

Quelques heures plus tard, le 28 février, Hindenburg invoquait l'article 48 et le cabinet rédigeait le « décret du président du Reich pour la protection du peuple et de l'État ». la presse a légalisé les écoutes téléphoniques et l'interception de la correspondance et suspendu l'autonomie des États fédérés, comme la Bavière. Cette nuit-là, environ 4 000 personnes ont été arrêtées, emprisonnées et torturées par les SA. Bien que le parti communiste ait remporté 17% des élections du Reichstag en novembre 1932 et que le peuple allemand ait élu 81 députés communistes lors des élections du 5 mars, beaucoup ont été détenus indéfiniment après l'incendie. Leurs sièges vides laissaient les nazis largement libres de faire ce qu'ils voulaient.

Plus tard cette année-là, un procès criminel sensationnel a commencé. Les accusés comprenaient van der Lubbe, Ernst Torgler (chef du Parti communiste au Reichstag) et trois communistes bulgares.

Au fur et à mesure du déroulement du procès en Allemagne, un autre type de procès a capté le discours public. Willi Münzenberg, un communiste allemand, s'est allié à d'autres communistes pour entreprendre une enquête indépendante sur l'incendie. La recherche combinée a abouti à la publication de Le livre brun sur l'incendie du Reichstag et la terreur hitlérienne. Il comprenait les premiers récits de la brutalité nazie, ainsi qu'un argument selon lequel van der Lubbe était un pion des nazis. Les membres du parti d'Hitler étaient les vrais criminels, selon le livre, et ils ont orchestré le feu pour consolider le pouvoir politique. Le livre est devenu un best-seller, traduit en 24 langues et vendu en Europe et aux États-Unis.

« Derrière la controverse se trouvait la question plus large de la nature de la prise de pouvoir national-socialiste : la dictature était-elle le résultat d'un crime politique ou simplement d'un événement opportun ? », écrit l'historien Anson Rabinbach.

C'est une question que les chercheurs et les historiens débattent depuis que l'incendie a éclaté. Leurs arguments remplissent des centaines de pages et de nombreux livres. Certains dénoncent les preuves de l'autre côté comme étant fabriquées tandis que d'autres creusent leurs talons plus profondément.

Pour l'historien Peter Black, consultant pour le United States Holocaust Memorial Museum, la théorie d'un seul homme selon laquelle van der Lubbe agissait seul semblait correcte jusqu'en 2013, lorsque de nouvelles recherches sont sorties avec le livre de Benjamin Hett, Brûler le Reichstag. Hett a écrit que, étant donné l'étendue de l'incendie et le temps qu'il aurait fallu à l'intérieur du Reichstag pour l'allumer, il n'y avait aucun moyen que van der Lubbe ait agi seul. Citant des témoignages qui sont devenus disponibles après la chute de l'Union soviétique, Hett a soutenu que les communistes n'étaient pas du tout impliqués, a déclaré Hett, le groupe de nazis qui a enquêté sur l'incendie et a ensuite discuté de ses causes avec des historiens. échapper aux poursuites pour crimes de guerre.

Black n'est pas entièrement d'accord avec l'évaluation de Hett, mais il dit qu'il est maintenant convaincu que la théorie d'un seul homme est fausse. "Je dirais que van der Lubbe n'aurait pas pu allumer ce feu seul, sur la base des preuves maintenant disponibles", dit-il. “Il semble probable que les nazis aient été impliqués. Mais vous n'avez personne qui puisse dire, oui, j'ai vu les nazis.

Qu'il ait eu ou non l'aide des nazis, van der Lubbe a avoué l'incendie criminel, a été reconnu coupable et condamné à mort. Les quatre autres accusés ont été acquittés faute de preuves, mais l'incendie a continué d'être brandi comme un complot communiste.

Le 23 mars, le Reichstag a adopté la loi d'habilitation, la loi partenaire du décret du 28 février pour la protection des personnes et de l'État. La loi d'habilitation a attribué tous les pouvoirs législatifs à Hitler et à ses ministres, garantissant ainsi leur capacité à contrôler l'appareil politique. À la mort du président Hindenburg en août 1934, Hitler écrivit une nouvelle loi qui combinait les fonctions de président et de chancelier. Il a été sanctionné par un plébiscite national.

Les nazis ont-ils vraiment aidé à mettre le feu ? Van der Lubbe a-t-il agi seul ? Il est presque impossible de le savoir, car "la plupart des gens qui seraient au courant n'ont pas survécu à la Seconde Guerre mondiale ou n'étaient pas disposés à en parler par la suite", a déclaré Black. Le gouvernement allemand a innocenté van der Lubbe en 2008, 75 ans après sa décapitation. Et bien que l'incendie du Reichstag ait allumé des décennies de mystère, une chose est claire : il a joué un rôle essentiel dans l'accession au pouvoir des nazis. L'incendie a prouvé l'influence du dangereux nouveau dictateur allemand, dont la vision de refaire la nation ne faisait que commencer.


Le panorama de Varsovie a pris 134 coudées au-dessus du sol en 1873. Comparez avec Varsovie aujourd'hui !

À l'été 1873, la tour de l'horloge du château royal de Varsovie a été recouverte d'un échafaudage avec une plate-forme au-dessus du dôme. Le 26 août 1873, Konrad Brandel, célèbre photographe et inventeur polonais, a pris une série unique de 10 photos créant un panorama à 360° de Varsovie.

1944/TOPOGRAPHIE. Carte interactive de l'Insurrection de Varsovie

L'exposition a été inaugurée le 2 août 2018 au Musée de l'Insurrection de Varsovie. Maintenant, sa partie principale - la carte interactive, présentée au Liberator Hall, est devenue l'un des éléments de l'exposition principale.

Quel est votre signe? L'Insurrection de Varsovie et la Pologne combattante dans la culture et l'art contemporains

L'exposition a été ouverte aux visiteurs en août 2020 dans le cadre des commémorations officielles du 76e anniversaire de l'Insurrection de Varsovie. Il présente des centaines d'artefacts, de supports ou d'œuvres d'art faisant référence ou portant le symbole de la Pologne combattante.

Réflexion. Je suis comme toi, j'ose dire

Visitez l'installation primée du Liberator Hall à l'intérieur du musée de l'Insurrection de Varsovie !

Nous sommes ouverts à partir du 5 mai 2021. Découvrez les nouveautés !

Le musée de l'Insurrection de Varsovie sera à nouveau ouvert aux visiteurs à partir du 5 mai 2021. Pour votre commodité, nous avons préparé une piste audio en anglais que vous pouvez suivre sur votre smartphone. Des cartes spéciales avec un code QR vous attendent à votre arrivée. Si vous souhaitez découvrir l'histoire de l'Insurrection de Varsovie avec nos guides, en février, c'est gratuit (billet d'entrée uniquement).

Le musée de l'Insurrection de Varsovie est fermé

Le musée de l'Insurrection de Varsovie sera fermé au public à partir du 2 novembre 2020.

Le Musée est à nouveau ouvert

Le musée de l'Insurrection de Varsovie rouvre le 3 juin. Les horaires d'ouverture, le parcours de visite et les conditions de visite vont changer. Les visiteurs peuvent choisir entre une nouvelle piste audioguide et une visite guidée de l'exposition dans le respect des règles de sécurité en vigueur. Les personnes préférant rester à l'intérieur ou habiter loin mais souhaitant tout de même voir l'exposition se verront offrir l'occasion d'écouter les événements d'août et septembre 1944 chez elles.

Le musée de l'Insurrection de Varsovie est fermé

Suite à la décision du ministre de la Culture et du Patrimoine national concernant l'épidémie de 2019-nCov (Coronavirus), le Musée de l'Insurrection de Varsovie sera fermé au public à partir du 12 mars 2020.

Exposition

L'exposition dépeint les combats et la vie quotidienne pendant le soulèvement, gardant la terreur de l'occupation en arrière-plan.

Rendez nous visite

Le Musée de l'Insurrection de Varsovie a été inauguré à l'occasion du 60e anniversaire du déclenchement des combats à Varsovie. Le musée est un hommage des habitants de Varsovie à ceux qui se sont battus et sont morts pour la Pologne indépendante et sa capitale libre.


25 février 1944 - Histoire

Les détails des accidents et les noms des équipages impliqués apparaissent sur cette page. S'il te plaît Nous contacter si vous êtes lié à quelqu'un sur la liste, ou si vous connaissez une photo d'eux. Si des photographies ou des papiers originaux sont toujours dans la famille, nous pouvons aider à sous-titrer les photographies et expliquer les codes et surnoms qui étaient utilisés à l'époque. Nous apprécions la possibilité de copier des documents originaux pour les archives du musée.

Le Midland Aircraft Recovery Group a trouvé les sites de nombreux accidents, mais nous sommes toujours à la recherche d'un nombre important, alors nous aimerions entendre quiconque peut identifier un accident que nous avons répertorié. Nous sommes toujours à la recherche de photographies, de journaux de bord et d'anecdotes pertinentes aux unités basées dans les Midlands.

Les détails ci-dessous ont été compilés à partir de nombreuses sources d'information du domaine public sur de nombreuses années. Nous avons fait de notre mieux, mais les erreurs sont inévitables. Veuillez nous contacter si vous avez des informations plus précises sur l'un des accidents ou des personnes répertoriées, ou si vous pouvez ajouter les noms d'équipage que nous n'avons pas retrouvés. Merci.

01/02/1944 Le Beaufighter T3088 du 63 OTU a vu son pneu tribord éclater au décollage du train d'atterrissage Honiley rétracté pour s'arrêter. L'élève-pilote Sgt S Withingham est indemne.

01/03/1944 Le Horsa LG745 du 9 MU a perdu son remorquage et s'est écrasé à Churchill. Le sort de l'équipage est inconnu.

01/03/1944 Oxford LW820 of 18 PAFU a volé dans un mât radio la nuit à Hillmorton. Le pilote F/Sgt G B Hollings RAAF a été tué.

01/06/1944 Mosquito LR259 du 464e Escadron a heurté le sol et un hangar tout en frappant l'aérodrome de Chipping Warden. Le pilote, le F/Sgt K R Russell RAAF et le navigateur, W/O E R Lumsdaine ont tous deux été tués. Russell avait été instructeur au 1517 Beam Approach Training Flight au RAF Chipping Warden de juillet 1942 à juin 1943. Il a ensuite été affecté au 13 OTU à Hinton-in-the-Hedges, où il s'est converti au Mosquito, avant de rejoindre le 464 Sqn le 7 décembre 1943.

01/06/1944 Whitley BD283 du 24 OTU a heurté un arbre à Saintbury suite à une panne de moteur. Le P/O H R Jones, le P/O Norton, le Sgt Barnett, le Sgt Chirks, le Sgt Shellter et le P/O Jones, tous de l'ARC, ont tous été blessés.

01.08.1944 Wellington LN241 du 23 OTU s'entraînait au pilotage monomoteur lorsque le moteur s'est coupé. L'avion a heurté un câble HT à Alderminster et s'est écrasé avant qu'un moteur ne puisse être redémarré. Le Sgt F W Dolter RCAF et son équipage sont indemnes. Le Sgt Dolter est allé au 424e Escadron, d'où il a été porté disparu lorsque le Halifax LW157 n'est pas revenu d'Aix-la-Chapelle le 24-25/05-1944.

01/10/1944 Un 'F/O T S Gillman DFC RAAF du 18 PAFU a été noté comme tué lorsqu'il s'est écrasé à Dunsmore. Cet incident a presque certainement été confondu avec la perte de l'Oxford MP462 le 16/01/1944 : à confirmer.

14/01/1944 Beaufighter T3430 de 63 OTU a décroché dans le sol à basse altitude à Honiley. Le pilote F/Sgt G M Miller RAAF est indemne.

14/01/1944 Wellington LN246 de 12 OTU a été forcé à l'atterrissage à Priors Marston lorsqu'une hélice a échoué. Le F/Sgt R E Pellew RAAF et son équipage sont indemnes.

16/01/1944 Oxford MP462 of 18 PAFU a heurté un arbre alors qu'il tentait d'atterrir de force dans une lumière défaillante à côté de Coventry Road à Hillmorton. Le F/O M D Gillman DFC RAAF a été tué. Il était détaché du 12e Escadron.

20/01/1944 L'Oxford NM234 du 18 PAFU a calé après son décollage de Warwick. Noms d'équipage non retrouvés.

24/01/1944 Wellington JA473 de 311 FTU a basculé au décollage à heurté le dépôt de bombes à Gaydon. Le F/Sgt E J Waller RNZAF et son équipage sont indemnes.

28/01/1944 Le B-17 42-30716 PY-G 407 Bomb Squadron s'est rendu à Barford St John dans le cadre d'un atterrissage forcé à la base quatre jours plus tôt et son train d'atterrissage s'est effondré. Les 18 personnes à bord n'ont pas été blessées. Le pilote était Arthur V Pickens.

29/01/1944 Wellington Z1697 de 12 OTU a calé et s'est écrasé à Chipping Warden après une panne de moteur. Le F/O H A Baker RCAF, le F/O D MacNeill RCAF, le Sgt C J Pascoe et le Sgt H D Westley RCAF ont tous été tués.

30/01/1944 Le Wellington DF566 du 22 OTU prend feu en l'air et s'écrase à Ladbrooke. F/O L W Matthews DFM RCAF, F/O G H Schlitt RCAF, P/O C W Pearce RCAF, P/O E A Davis RCAF, Sgt F A Nichols RCAF, Sgt C.A. Bannon RCAF et Sgt W A Hobson RCAF ont tous été tués. Le F/O Matthews avait effectué une tournée avec le 150e Escadron.

31/01/1944 L'Oxford LX633 du 18 PAFU a heurté un mât radio à Hillmorton. Le F/O D S Haddon RCAF est décédé plus tard des suites de ses blessures.

05/02/1944 Whitley LA929 du 24 OTU a heurté une haie après avoir atterri à Long Marston. Le pilote, le F/O R N Wilson RCAF et le reste de l'équipage sont indemnes.

02/11/1944 Halifax LW395 KW-O du 425e Escadron a subi une panne de moteur, le pilote a perdu le contrôle et l'avion s'est brisé en sortant de la plongée. Il s'est écrasé à Hanbury. Pilote F/Sgt JGD Aubin RCAF, navigateur F/Sgt HB Mitton, Adj/AG Sgt WE Dubroy RCAF, viseur de bombe F/Sgt JHY Albert RCAF, A/G Sgt JF Mayville RCAF, Adj/AG Sgt JOR Fluery et F/Eng Le Sgt JJ Shanahan est mort. Le passager J L Dubroy, frère du Sgt W E Dubroy, a également perdu la vie.

11/02/1944 Wellington X3215 de 21 OTU n'a pas pu monter après le décollage et s'est écrasé à Moreton-in-Marsh. Le F/Sgt J F Martin RAAF, le Sgt L Purvis, le Sgt J E Armitage, le Sgt P H Earwaker, le Sgt M Hole et le Sgt M J Breen ont tous été tués.

02/12/1944 Whitley Z6673 du 24 OTU était sur la piste à Honeybourne lorsque Whitley N1375 l'a heurté. Le pilote P/O G G Moore RCAF et le Sgt Tait RCAF ont été blessés. Le Sgt Eagle RCAF, le F/O Spearing RCAF, le P/O Hoffman RCAF, le P/O O Grady RCAF, le Sgt Cope RCAF, le Sgt Lowick RCAF et le Sgt Jackson n'ont été que légèrement blessés, mais le F/O R N Matthews DFC a été tué.

14/02/1944 Wellington HZ110 du 22 OTU a été dérouté vers Snitterfield par mauvais temps, où le bombardier s'est écrasé après sept tentatives d'atterrissage. Le Sgt R W Shields RCAF, le Sgt M J Craig RCAF, le Sgt T J Karaim RCAF et le W/O A H Goodman RCAF ont tous été tués. Le nom des parents du Sgt Craig était Krakoviski.

21/02/1944 Les ouragans Z4705 et Z4939 tous deux de 63 OTU sont entrés en collision et se sont écrasés près de Wellesbourne. Le F/O P C Ryde et le F/Sgt R W Ackerman ont tous deux été tués.

22/02/1944 Whitley Z9488 de 24 OTU a fait une boucle au sol en décollant de Honeybourne. Tout l'équipage est indemne. Pilote P/O L W Cadre ARC.

24/02/1944 Le Maître W8834 du 63 OTU a heurté une cabane en décollant de Honiley. Le pilote P/O W P Rimer et l'élève Sgt J Chambers sont indemnes.

25/02/1944 L'ouragan V6680 du 63 OTU a percuté une colline à Cubbington. Le pilote W/O P C Herod a été tué.

28/02/1944 Tomahawk AH852 de 1682 Le vol a basculé à l'atterrissage à Moreton-in-Marsh et son train d'atterrissage s'est effondré. Le pilote J N Thompson est indemne.

29/02/1944 L'ouragan L2021 de 63 OTU a plongé dans le sol à Barton-on-the-Heath. Il volait toujours avec son numéro de série canadien 327. Le pilote F/Sgt G M Crouch a été tué.

29/02/1944 Un Wellington s'est écrasé et a brûlé près de l'aérodrome de Snitterfield. Aucun autre détail n'a encore été révélé.

03/03/1944 Hotspur BT836 de 5 GTS s'est écrasé lors de l'atterrissage à Hockley Heath. Le P/O Sneddon et le Sgt Webb étaient OK.

05/03/1944 C-47 42-5704 du 36 TCS, 316 TCG s'est écrasé près d'Elmdon. Il semble qu'il y ait eu au moins un décès. Cet avion a peut-être été utilisé pour la campagne d'Afrique du Nord en 1943. Le livre de Michael Ingrisano Valor without Arms suggère que cet équipage aurait pu être le 1er Lt Orrin D Munger, le 2e pilote 2e Lt Durward L Oilar et le chef d'équipe T/Sgt Albert R Poppleton , qui ont tous été tués lorsque leur C-47 s'est écrasé dans le brouillard alors que le groupe revenait de la Méditerranée au Royaume-Uni. Plus de détails seraient appréciés.

05/03/1944 Le Wellington BJ696 du 12 ventre de l'OTU a atterri à Chipping Warden et a pris feu. Le pilote était le F/O D L Hill RCAF. Deux membres de l'équipage ont été hospitalisés pour des brûlures.

03/07/1944 L'ouragan W9209 du 63 OTU s'est écrasé près de Kenilworth. Le Sgt J W Bell a été tué.

09/03/1944 Un Spitfire nouvellement construit de Castle Bromwich s'est écrasé près d'Elmdon lors de son vol d'essai. Le pilote d'essai S/Ldr R V Ellis AFC DFM a été blessé. Le numéro de série du Spitfire n'a pas été retrouvé.

16/03/1944 Halifax LW413 du 425e Escadron a été abandonné par son équipage après une opération, alors qu'il manquait de carburant. Il s'est écrasé sur des maisons à Brierley Hill. Le F/O E E Kirk, le F/O H C Facey, le F/O F D Hagen, le P/O E F Bush, le Sgt C E Robertson, le Sgt D R McEvoy, le Sgt C Adams sont tous sortis OK. Un civil, Mme Rowbottom, a été tué. À l'exception de Bush et de Robertson, cet équipage a été abattu à Halifax LW415 du 425e Escadron dans la nuit du 15 au 16 juin 1944, alors qu'il opérait contre des navires à Bolougne. Adams et McEvoy ont été tués, Facey a été capturé et les autres ont réussi à échapper à la capture. L'équipage majoritairement canadien s'était entraîné au 22 OTU, à Wellesbourne.

19/03/1944 Le Mosquito HK314 du 219e Escadron s'écrase à Knowle alors qu'il effectue un roulis lent à basse altitude. Le pilote T/W/O/2 G McKintosh RCAF et le F/Sgt Griffin ont tous deux été tués.

21/03/1944 L'ouragan LE655 du 577e Escadron est entré en collision avec des arbres à Bedworth. Le pilote F/Sgt A Bialecki, polonais, a été tué.

22/03/1944 Wellington HD987 de 105 OTU s'est écrasé sur un atelier de bus à Mill Lane, Digbeth à Birmingham lorsque le contrôle a été perdu à la suite d'une panne de moteur. Le F/Lt B J Balchin, le P/O D Huddleston et le Sgt B Morgan ont tous été tués.

23/03/1944 Wellington X3337 of 29 OTU s'est écrasé à l'atterrissage à Chipping Warden et a brûlé. Le Sgt F D Galloway et son équipage sont indemnes, à l'exception de brûlures mineures. Un chauffeur d'ambulance, LAC W Hansford, a sauvé le mitrailleur arrière de l'épave en feu.

24/03/1944 Whitley Z9514 de 24 OTU a subi un train d'atterrissage effondré à Long Marston. S/O B W Smith RCAF est indemne.

01/04/1944 Le Master DL574 du 352 Fighter Group, USAAF s'écrase à Wellesbourne. Le pilote était Freemont W Miller (grade et sort inconnus). L'avion volait peut-être de Goxhill.

04/04/1944 Tomahawk AH885 de 1681 Flight a quitté la piste lors de l'atterrissage à Long Marston et a basculé sur le nez. Le F/Lt J E Gilden est indemne.

04/11/1944 Le Martinet JN427 du 29 OTU s'est renversé à l'atterrissage à Bitteswell. Le sort de l'équipage est inconnu.

13/04/1944 Le crash du Whitley AD683 du 24 OTU a atterri à Bretforten après un dépassement. Le Sgt J A Tease de l'ARC et l'équipage n'ont pas été blessés.

15/04/1944 P-47 série 41-6251 du 551 Fighter Training Squadron, 495 Fighter Group s'est écrasé à Nuneaton suite à une perte de contrôle dans les nuages. Le pilote 2nd Lt J P Gerrits a sauté et a été blessé à l'atterrissage.

16/04/1944 Wellington HE263 de 16 OTU s'est écrasé au nord de Banbury après une panne de moteur. Le F/O K E Tingley et son équipage sont indemnes.

22/04/1944 Le Beaufighter KW317 du 1 Ferry Unit s'est écrasé à Guarlford suite à une panne de moteur. Le pilote P/O S M Morris a été grièvement blessé et a été secouru par un agriculteur, qui a reçu le BEM.

23/04/1944 Wellington BK541 de 22 OTU s'est écrasé lors d'un dépassement à RAF Stratford suite à une panne de moteur. Le Sgt J G Savard RCAF et son équipage sont indemnes. Le Sgt Savard a continué à voler avec le 433e Escadron et a perdu la vie le 17 août 1944.

27/04/1944 Le Messerschmitt Me 410 9K+ZP Wk Nr 420445 du Stab./KG 51 est entré en collision avec l'Oxford LX196, qu'il tentait d'abattre à Frankton. Le pilote Lt Wolgang Wenning et l'observateur Fw Gustav Delp dans le Me 410 et le pilote P/O G S Moore RCAF dans l'Oxford ont tous été tués.

29/04/1944 Wellington LN843 OP-W du 11 OTU a tenté d'atterrir de force à Moreton-in-Marsh suite à une panne de moteur, mais s'est retrouvé dans les arbres. Le F/Sgt J Johnson et son équipage sont indemnes, à l'exception du Sgt Ratter, qui a été blessé.

29/04/1944 Wellington T2968 de 105 OTU a volé dans une colline peu de temps après avoir décollé de Bramcote. Le F/O G Starktoller et le Sgt R S Ogg ont été tués. Le Sgt S Reed a été blessé.

30/04/1944 Wellington HE870 de 21 OTU a subi une double panne de moteur à la fin d'un exercice d'affiliation de chasse et a été habilement atterri de force à Barton-on-the-Heath. Un seul des membres de l'équipage du F/Sgt J H Bridgett RAAF a été blessé.

06/05/1944 Horsa LH152 of 1 HGSU was caught in the slipstream, cast off and crash landed at Eckington. Fate of crew unknown.

08/05/1944 Oxford ED282 of 18 PAFU dived into the ground at Ufton. Sgt R B Mitchell was killed.

08/05/1944 Oxford HN440 of 18 PAFU struck a tree at night while force landing following engine failure, at Church Lawford. Pilot P/O R E Robertson RCAF was killed.

14/05/1944 Whitley N1436 of 24 OTU stalled on overshoot from Honeybourne. F/O L W Wright RCAF was unhurt.

21/05/1944 Tiger Moth DE375 of 10 Group Communication Fligth crashed while force landing at Droitwich. Names of crew not traced.

24/05/1944 Martinet JN428 of 22 OTU spun into ground at Wellesbourne. Pilot F/O D F G Parker was killed.

27/05/1944 Wellington HE389 of 22 OTU force-landed at Loxley when its propellers failed. F/Lt R A G Tucker and his crew were unhurt.

28/05/1944 Wellington BK558 of 12 OTU caught fire in the air and burnt out after landing at Chipping Warden. W/O T W Black and his crew were unhurt.

29/05/1944 Anson R9805 24 OTU overshot landing at Leamington aerodrome. Pilot P/O P Mudry RCAF was OK.

29/05/1944 Wellington R1370 of 105 OTU crashed on take off from Bramcote. Nobody was hurt.

31/05/1944 Tiger Moth R5255 of 14 EFTS spun into the ground at Blockley. Names of crew not traced.

31/05/1944 Wellington BK157 of 12 OTU was on a fighter affiliation exercise when a wing failed, causing it to crash at Swalcliffe. F/O D A Driver DFM, F/Sgt E Cotterell, F/Sgt J H McGregor, Sgt E W Blakeman, Sgt J A Oliver, Sgt F J Pack and Sgt J H Nixon were all killed. F/O Driver had completed a tour with 104 Squadron in the Middle East.

02/06/1944 Wellington X3823 of 12 OTU crashed on take off from Edgehill. F/O I V F Hawkins was unhurt and F/O Dawes was slightly injured.

04/06/1944 Wellington BK470 of 16 OTU crashed into a farm when taking off from Barford St John. F/Lt P U Keel (Danish) was killed and two others were injured.

07/06/1944 Lancaster DS768 of 408 Squadron overshot landing at Honeybourne. Pilot F/O D T Ryan (Canadian), W/O2 R D Whitson, P/O A H Durnin, F/O G Croucher, Sgt H E Truscott, Sgt J A Imrie, Sgt D Scott and Sgt F J Ward all OK.

07/06/1944 A C-47 Dakota (probably 43-15048) of 49 TCS, 313 TCG crashed on approach to Edgehill. It had taken off from Framlingham on an ammunition and supply drop over the Cherbourg Peninsula - one of 52 C-47s in operation Freeport, supplying the 82nd Airbourne Division. It may have been hit by ground fire and was trying to make an emergency landing, possibly after dark. Pilot 1st Lt Edmond J Gibala, Co-pilot 1st Lt George H Ehreich, Navigator 1st Lt Paul C Pollitt, Radio Operator S/Sgt Harold A Hahn, CC S/Sgt Jenning B Fort, QMD 1/Sgt Daniel H Metcalf were all killed. A memorial page to Lt. George Ehrreich contains excellent photos and a video (log in to Facebook before following the link).

10/06/1944 Hurricane PG425 of 21 OTU crashed into trees at Long Compton. Pilot F/Sgt D Stevens was killed.

10/06/1944 P-47D 42-22518 of 552 Fighter Squadron, 495 Fighter Group crashed at Wykham Martin Estate at Hockley Heath, when it undershot and somersaulted into trees, killing the pilot Lt Malcolm A Bain.

10/06/1944 Oxford NM278 of 18 PAFU made a violent recovery from a diving turn at Snitterfield, causing the wings to break away. F/O J McGregor was killed.

11/06/1944 Wellington BK186 of 22 OTU had to crash land at RAF Stratford after an engine failure. F/O C Bouchard RCAF and his crew were unhurt. BK186 had been in collision with Spitfire P8268 on 14th May 1943.

12/06/1944 Wellington LN635 of 21 OTU caught fire while on a bombing exercise over the Radway ranges. The crew baled out and the Wellington crashed at Upper Tysoe. The pilot, F/Sgt J M Gaddes RNZAF and his crew were unhurt, except for Sgt G M Dilworth and F/Sgt F N Chapman RAAF, both of whom were injured.

14/06/1944 AT-6D Harvard 41-34655 of 8 Fighter Command HQ lost its port wing and crashed at Ryton-on-Dunsmor. Pilot 2/Lt H R Wayland and passenger 2/Lt Mary Ethell Chubb (American army nursing corps) were both killed.

19/06/1944 Tiger Moth N9336 of 14 EFTS crashed when force landing at Northfield. Sgt Pratt and Sgt Harper were unhurt.

19/06/1944 Tiger Moth T6124 of 14 EFTS stalled and hit a hangar while overshooting at Elmdon. F/Lt Emery and Sgt Rusell were unhurt.

25/06/1944 Warwick BV307 of 1 FU crash landed at Pershore after and engine caught fire on take off. There were no casualties, but the names of the crew have not been traced.

28/06/1944 Whitley BD505 of the AFEE crashed at Bishop's Tachbrook while overshooting the landing ground at Leamington Spa. The names of the crew have not been traced.

29/06/1944 Oxford LX273 of 18 PAFU crashed inverted near Leamington Spa. Pilot Sgt R O Harvey RAAF and wireless operator AC2 E Naylor were both killed.

??/06/1944 An unknown aircraft was attended by the fire section of Bitteswell airfield. The crew survived.

02/07/1944 Oxford BG597 of 18 PAFU had its undercarriage collapse while landing at Church Lawford.

02/07/1944 Oxford X6789 of 18 PAFU hit a sodium flare on the ground at Warwick RLG. P/O J Warburton was unhurt.

04/07/1944 Wellington BK251 of 24 OTU crashed in the bomb dump at Honeybourne while on approach, probably following engine failure. F/O A S Woolaver RCAF, F/O R J Gray RCAF, P/O W A Tees RCAF, F/O E K Burleigh RCAF, Sgt L T Gabryelski RCAF, Sgt G A Jones RCAF and Sgt W Marshall RCAF were all killed.

05/07/1944 Typhoon MN127 of 3 TEU hit the ground near Kenilworth while low flying. Pilot F/Sgt L H Johnson RNZAF was killed.

06/07/1944 Martinet JN299 of 21 OTU force landed and overturned at Lodenham. Pilot F/O J Patterson was unhurt.

11/07/1944 Wellington X3306 of 29 OTU crashed on landing at Bitteswell. F/Sgt N R Hooper RAAF and crew were unhurt.

12/07/1944 Wellington BJ622 of 12 OTU belly landed at Chipping Warden. Sgt J C Ridley RCAF and crew were unhurt.

14/07/1944 Wellington HE381 TY-G of 24 OTU spun into the ground at Long Compton. F/O J A Thompson RCAF, W/O R Burns, Sgt J C Anderson RCAF and F/Sgt J W Johnson RCAF were all killed.

16/07/1944 Magister R1858 of Unit FT Communications Flight hit a tree at Bevington Hall. Pilot F/Lt A Michiels, Belgian, was killed.

16/07/1944 Wellington LN696 of 21 OTU caught fire at Moreton-in-Marsh when being de-fuelled by a bowser.

24/07/1944 Oxford HM667 of 3 PAFU flew into an electric pylon at Powick that was not marked on the map. Pilot F/Sgt K J Luscombe, second pilot F/Sgt K J Banfield RAAF and a third crew member whose name has not been traced, were all killed.

25/07/1944 Stirling LK591 of 1661 CU suffered a double engine failure and crashed on approach to Gaydon. Three of the crew were killed, Sgt J A Edmonds, Sgt F C White and F/O B C Roderick RAAF. The pilot P/O A R Bullock RAAF along with P/O H F A Brown RAAF, Sgt J J Ferguson RAAF, F/Sgt C R Neilson RAAF and Sgt K G Judd RAAF were injured.

25/07/1944 Wellington HF610 of 22 OTU belly landed at Snitterfield. F/O A Macleod RCAF and his crew were unhurt.

30/07/1944 Halifax NA503 of 102 Squadron hit trees at Blockley while diverting into Moreton-in-Marsh. Pilot F/Sgt Hulme, navigator F/Sgt H R Riddle, air bomber F/Sgt L P Jarrat, wireless operator Sgt C M Matthews, air gunner F/Sgt M W Neilson RAAF, air gunner Sgt F L Booker and flight engineer Sgt G A Herbert were all killed. Neilson was Australian Hulme, Riddle and Jarrat were from New Zealand.

30/07/1944 Wellington LN869 of 22 OTU was landing when an engine caught fire, causing the aircraft to crash at Goldicote. F/O J J D Belanger RCAF, F/O R L Cuzner RCAF, Sgt J L Moreau RCAF, Sgt J A M Duplaise RCAF and Sgt J M D Martin RCAF were all killed, while Sgt J J P Dion RCAF was injured.

31/07/1944 Master DL961 of 5 GTS stalled and crashed near the pilots home in West Smethwick. Pilot F/Sgt A C Cox and second pilot F/Sgt C Preston were both killed.

31/07/1944 Wellington BK455 of 12 OTU stalled and crashed at Edgehill. W/O T Davies, F/O C W Warren, F/Sgt P H Walden, Sgt A D Marks and Sgt D J Roberts were all killed.

31/07/1944 Wellington NC452 of 12 OTU belly landed at Chipping Warden with a double engine failure. F/Lt W J Timperley, F/Sgt A C Lockyer RNZAF and Sgt C S A Johnstone were all injured. F/Sgt Lockyer joined 550 Squadron and was killed when Lancaster NG132 was shot down by an intruder on 17/03/1945.

04/08/1944 Master W9027 of 5 PAFU stalled and crashed near the pilots home in at Stechford, Birmingham. Instructor F/Sgt A F Wood and pupil Sgt R F Coffey, Australian, were both killed.

11/08/1944 Wellingtons LP618 and MF591, both of 24 OTU collided in mid-air over the Longden bombing range. P/O J Shwaikoski RCAF was thrown out of MF591 by the collision and killed. LP618 lost a wing and entered a spin. Miraculously, F/Lt S M Bruce RCAF managed to bale out safely before the aircraft hit HT cables and crashed at Hanley Swan. F/Sgt H G Round RCAF, Sgt L H Fraser RCAF, Sgt L M Lysak RCAF, Sgt L CLamb RCAF, Sgt G O Prime RCAF and Sgt A E Kidney RCAF all died in the crash. Meanwhile, F/O W W McSween RCAF managed to nurse MF591 back to a crash-landing at Honeybourne, also saving the lives of P/O McGuire RCAF, Sgt Scott RCAF and Sgt Fullerton RCAF.

15/08/1944 Tiger Moth N6538 of 9 EFTS crashed during aerobatics at Shustoke. Sgt Hale was killed and Sgt Garrett was injured.

20/08/1944 Wellington MF568 of 105 OTU overshot when landing at Bramcote. F/O E R E Garrett and his crew were unhurt.

22/08/1944 Wellington MF517 of 105 OTU descended through cloud and flew into high ground at Romsley. F/O K W Fox, W/O S C Walker and Sgt G Frith were all killed.

24/08/1944 Halifax LW325 of 1666 Heavy Conversion Unit lost a propeller, then broke up in the air near Defford. Pilot 1st Lt P B Franklin South African Air Force, Sgt J B Iles, F/Sgt C B Schuller RAAF, F/O J V Hudson, F/Sgt J P Mansell RAAF, Sgt J D Greensmith, Sgt E W A Dunford were all killed.

26/08/1944 Anson DJ663 3 OAFU struck trees at Six Ashes. F/Sgt M F Cox, Sgt C D R Verrier, F/O N E Trusty, P/O J L Staples were all killed and P/O A J Welham was injured.

26/08/1944 Magister T9895 of 18 PAFU crashed on landing at Snitterfield. Fate of crew unknown.

26/08/1944 Wellington LP675 of 105 OTU became lost due to the radio being unserviceable. Sgt H Ritcher and Sgt A Cowperg baled out, but the pilot, F/O L P H Cole, lost his parachute through the escape hatch and had to crash-land at Halfpenny Green. He was injured in the crash.

29/08/1944 Wellington BJ917 of 12 OTU caught fire after landing at Edgehill. F/Lt L I Falber and F/Lt H R J Jansen (Dutch) were not seriously hurt.

10/09/1944 Proctor DX191 of 2 RS struck trees while force landing near Shipston-on-Stour. Pilot F/Sgt R A Corbett RAAF was killed and wireless operator/ air gunner Sgt J B Jubb was so seriously injured that he died the following day.

11/09/1944 Wellington DF735 of 22 OTU crashed on landing at Gaydon after engine failure. P/O A E Smith RCAF and his crew were unhurt.

13/09/1944 Boston AH467 of Telecommunications Flying Unit overshot while landing at Defford and overturned. The pilot, F/O S Sutcliffe, was injured.

15/09/1944 Hotspur HH140 of 5 GTS undershot and hit a hedge at Hockley Heath.

18/09/1944 Beaufighter NV497 of 1 Ferry Unit hit an obstruction on the ground at Pershore.

18/09/1944 Oxford N4847 of 18 PAFU crashed in a turn on a night approach to Snitterfield. Fate of crew unknown.

23/09/1944 Albemarle P1435 296 Squadron overshot landing at Long Marston, while towing Horsa HG936. Albemarle pilot F/O A S Baglawe, Canadian and Horsa pilot Captain Tallentine were unhurt.

26/09/1944 Wellington MF516 of 24 OTU crashed at Honeybourne when the fuel tanks were switched over incorrectly. F/O J G Clothier RCAF, F/Lt Board, P/O Gillies and Sgt Kidston were unhurt. Sgt Matthews and Sgt Badstead were injured. F/O Clothier joined 432 Squadron and his Halifax, RG475, was shot down by coastal defences at Walton-on-the-Naze on 05/03/1945, with the loss of all eight crew.

02/10/1944 B-17 42-97227 of 326 Bomb Squadron, 92 Bomb Group was abandoned after a collision while getting into formation for a raid and crashed at Hampton Lucy. Pilot 2/Lt Robert E Fisher, 2/Lt Dustin P Ordway, 2/Lt William Gustafik Jr, 2/Lt John B Brown, Sgt Cooley E Miller, Sgt John Clear Jr, Sgt Oris W Gassaway, Sgt Jack W Brunett and Sgt Jack M Massman were all safe.

03/10/1944 Spitfire PA942 of 34 WSU ran out of fuel and force landed at Eckington. The pilot was slightly injured, name not traced.

04/10/1944 Wellington Z1691 of 82 OTU broke up in cumulus cloud and crashed at Mickleton. F/Sgt G Noble RCAF, Sgt Z Wasserman RCAF, F/O R G Campbell RCAF, Sgt G E Opie RCAF, F/Sgt G A MacLeod RCAF and F/Sgt F E Thistle RCAF were all killed.

12/10/1944 Wellington LN693 of 21 OTU crashed at Moreton-in-Marsh when the pilot lost control at the end of a cross-country exercise. F/Sgt H J Maddaliua RAAF (or H G Maddalena RAAF), Sgt F J W Rawlings, Sgt H Allport, F/Sgt D V White RAAF, Sgt J E Peck and Sgt R A Dowling were all killed.

13/10/1944 Wellington NC650 of 24 OTU crashed at Honeybourne, possibly after engine failure. F/Sgt A R Wilde RCAF, Sgt C C W Woodford RCAF, F/O R D Matthew, Sgt H H Cleghorne RCAF and Sgt S W Wells RCAF were all killed. Miraculously, Sgt Hannon RCAF was practically unhurt.

14/10/1944 Halifax MZ920 of 434 Squadron crashed at Church Lawford after catching fire in the air. Pilot F/Sgt D T Wood RCAF, navigator F/O W R Ewing RCAF, mid upper gunner Sgt O Parsons RCAF, rear gunner Sgt D M Ward RCAF and flight engineer Sgt G D Grant were killed. The bomb aimer F/O W Stirling RCAF and the wireless operator F/Sgt O Stamtis RCAF baled out and survived.

14/10/1944 Oxford DF403 of Signals Flying Unit lost power while overshooting at Honiley and bellylanded. Names of crew not traced.

15/10/1944 Oxford EB727 of 18 PAFU swung on landing at Snitterfield and was damaged beyond repair. Names of crew not traced.

15/10/1944 Wellington BK466 of 16 OTU collided with a tree on approach to Barford St John after a double engine failure. F/Sgt H H Candles was injured.

17/10/1944 Wellington X3879 of 29 OTU crashed while force-landing at Bitteswell, following engine failure. F/Sgt J L Thomson RAAF and his crew were unhurt.

18/10/1944 Tiger Moth DE625 of RAF Doncaster dived into the ground at Willersley after control failure. P/O P R Jones and F/O Millet were both killed.

19/10/1944 Halifax MZ697 of 1658 HCU was on a night navigational exercise when the autopilot failed and over-stressed the airframe. The pilot landed at Pershore, where the aircraft was struck off charge as damaged beyond repair.

19/10/1944 Tiger Moth R4901 of RAF Defford was damaged beyond repair on this date. Nothing further known.

20/10/1944 Oxford PG991 of 18 PAFU flew into high ground at Wynds Point. F/Sgt C P Lawrence was killed.

23/10/1944 Halifax NA509 of 420 Squadron overshot Wellesbourne airfield with a full bomb load on board. Pilot F/O S Young and crew were unhurt.

03/11/1944 Wellington LN847 of 21 OTU swung on take off from Moreton-in-Marsh and the undercarriage was raised to stop. F/O J V Evans RNZAF and F/Sgt J R Carroll RAAF were unhurt.

04/11/1944 Wellington HE806 of 12 OTU crashed on approach to Chipping Warden when an engine failed. F/Lt T Dudding RNZAF and F/O D F Law were both unhurt. Only the previous day, F/Sgt Wales had had to make a single engine landing in the same aircraft. F/O Law was killed on 03/03/1945.

05/11/1944 Wellington LP460 of 12 OTU undershot a single engine landing landing at Edgehill and burnt out. Sgt R G Hann and the rest of the crew were unhurt.

07/11/1944 Wellington BJ584 of 12 OTU caught fire in a hangar at Edgehill and was burned out. Aucune victime.

14/11/1944 Anson NK529 of 48 Squadron skidded on wet grass and hit a fence at Bramcote.

17/11/1944 Wellington LP355 FB-S of 24 OTU flew into HT cables and crashed at Childswickham shortly after take off. F/Sgt J D Spence RCAF, F/Sgt R L Melville RCAF, W/O W H Cyples RCAF and Sgt H A Stock RCAF were all killed.

20/11/1944 Oxford ED201 of 18 PAFU overshot while landing at Church Lawford in rain. Names of crew not traced.

20/11/1944 Wellington LN460 of 22 OTU caught fire in the air and the pilot ordered the crew to bale out. Only three of them managed to do so before the aircraft exploded in the air and crashed at Aston Somerville. P/O D McC Roy RCAF, Sgt F Knowles RCAF and Sgt A A Cameron RCAF were killed.

20/11/1944 Wellington MF505 of 22 OTU overshot at Wellesbourne Mountford with a failing engine. P/O J W Nezan RCAF and his crew were unhurt.

25/11/1944 Oxford LX169 of 15 PAFU flew into Bredon Hill in bad weather. Australian pilot F/Sgt C B Swiney was killed.

25/11/1944 Wellington LN242 of 12 OTU suffered an engine failure on take off and crashed into Manor Farm, Upper Boddington. Very sadly, the wing of the house that took the full force had been rented by LAC Roy Tester and although he was on duty at the airfield, his wife and family were inside. Mrs E M Tester and her children C Tester and M Tester aged 3 and 2 died in the house. The owner, Mr S H Brooks managed to save himself, his wife and daughter. In the Wellington, Sgt R M High, F/Sgt A D Springett, Sgt E F Isterling, F/O G Smith, Sgt J Heap, Sgt J R Robinson and Sgt J C Carlyle were all killed.

03/12/1944 Mosquito PZ256 of 1 Ferry Unit struck a sodium flare while taxying, at Pershore, which severed the tail. Pilot F/Lt Gorner was OK.

07/12/1944 Wellington LP876 of 24 OTU crashed at Mickleton four minutes after take off, probably because the pitot head iced up in a snow shower. F/O S E Leppert RCAF, F/O F C Bull RCAF, Sgt G L Warthe RCAF, Sgt J L Rheaume RCAF and Sgt S E Cross RCAF were all killed.

08/12/1944 Wellington LN845 C of 11 OTU overshot a forced landing at RAF Stratford and ran onto the railway at the end of the runway. The aircraft was only lightly damaged until it was hit by a locomotive! F/Sgt C R Wagstaffe RNZAF and his crew were unhurt.

09/12/1944 Wellington BJ782 of 21 OTU crashed at Adderbury following engine failure. F/Sgt J A Hay RAAF, Sgt A Barker, Sgt J H Bell, Sgt R G Clements and Sgt W Robinson were killed. Sgt W H Donaldson survived with shock and attempted to save other members of the crew.

12/12/1944 Oxford V3901 of 18 PAFU struck pylons on the radio station near Rugby and crashed at Lower Catesby. Instructor F/Sgt P G Cocklin and New Zealand pupil F/Sgt W J Penny were both killed.

12/12/1944 Wellington X3459 of 12 OTU crashed on approach to Edgehill. Rhodesian pilot, Sgt H Maunsell was injured.

16/12/1944 Lancaster NG435 newly-built by Armstrong Whitworth, crashed at Long Marston during a test flight. Pilot S/Ldr Mace and civilian fitter Mr Percy Morgan were both killed.

18/12/1944 Wellington NC494 of 22 OTU crashed at Chipping Warden on a navigational exercise. F/Lt W F Scott AFM RCAF, F/Lt P A C Maeder RCAF, F/O G E B Forbes RCAF, Sgt C E Anderson RCAF, Sgt S S Galvin RCAF and Sgt J C Smart RCAF were all killed.

23/12/1944 B-17 43-38812 749 Bomb Squadron, 457th Bomb Group had diverted to Portreath on 19/12/44 following a raid on Koblenz and was returning to its base at Glatton when it flew into high ground at Great Rollright. Pilot 2/Lt Clifford Hendrickson, co-pilot 2/Lt Walter Graves, navigator F/O Joseph L Kilmer, bombardier F/O David E Williams, engineer Sgt George H Bruer, radio operator Sgt Robert H Riendel, gunner Sgt George B Hawley and gunner Sgt Edmund T Fitzgerald were all killed. Only gunner Sgt Clifford T Heinrich survived, albeit badly injured.

31/12/1944 Oxford ED196 of 18 PAFU overturned while force landing at Alvechurch. Names of crew not traced.

Copyright 2019 Mark Evans, Midland Aircraft Recovery Group. | All rights reserved


Voir la vidéo: Conférence dAlain Soral à Genève 25 fevrier 2012 (Décembre 2021).