Nouvelles

USS West Virginia BB 48 - Histoire

USS West Virginia BB 48 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

USS Virginie-Occidentale BB 48

Virginie-Occidentale

(BB-48 : dp. 33 590 (f.); 1. 624'0"; n. 97'335"; dr. 30'6" (moyenne); s. 21,0 k., cpl. 1 407; a. 8 16", 12 5", 8 3", 4 6-pdrs., 2 21" tt.; cl. Colorado)

West Virginia (Battleship No. 48) a été construit le 12 avril 1920 par la Newport News Shipbuilding and Drydock Co. de Newport News, VA.; reclassé en BB-48 le 17 juillet 1920, lancé le 17 novembre 1921, parrainé par Mlle Alice Wright Mann, fille d'Issac T. Mann, un éminent de Virginie-Occidentale, et commandé le 1er décembre lD-23, le capitaine Thomas J. Senn en commande

Le plus récent des super-dreadnoughts", West Virginia incarnait les dernières connaissances en architecture navale ; le compartimentage étanche de sa coque et sa protection blindée marquaient une avancée par rapport à la conception des cuirassés construits ou sur les planches à dessin avant la bataille de Jutland.

Dans les mois qui ont suivi, la Virginie-Occidentale a effectué ses essais et son shakedown et a subi des modifications après la mise en service. Après une brève période de travail au New York Navy Yard, le navire a fait le passage vers Hampton Roads, bien qu'il ait rencontré des problèmes avec son appareil à gouverner en cours de route. Révisant à fond l'équipement gênant alors qu'il était à Hampton Roads, la Virginie-Occidentale a pris la mer le matin du 16 juin 1924. À 10 h 10, alors que le cuirassé naviguait au centre du chenal de Lynnhaven, le quartier-maître au volant a signalé que l'indicateur de gouvernail ne réponse. La sonnerie de la sonnette d'urgence à la salle des moteurs de direction n'a produit aucune réponse; Le capitaine Senn a rapidement ordonné l'arrêt de tous les moteurs, mais le télégraphe de la salle des machines ne répondait pas.

Le capitaine a ensuite recouru à l'envoi d'ordres au contrôle principal via le tube vocal de la passerelle. Il ordonna d'avancer à toute vitesse sur le moteur bâbord ; tous s'arrêtent à tribord. Les efforts se sont poursuivis à un rythme soutenu au cours des moments suivants pour diriger le navire avec ses moteurs et le maintenir dans le chenal et, en cas d'échec, pour vérifier la progression depuis le bord du chenal. Malheureusement, tous les efforts ont échoué ; et, alors que le navire perdait de l'avance en raison d'un accident de moteur, la Virginie-Occidentale s'est échouée sur le fond de boue molle. Heureusement, comme le Comdr. (plus tard amiral) Harold 1 ?. Stark, l'officier exécutif, a déclaré: ". pas le moindre dommage à la coque n'a été subi."

La cour d'enquête, enquêtant sur l'échouement, a constaté que des données de navigation inexactes et trompeuses avaient été fournies au navire. On a constaté que les légendes des cartes fournies indiquaient une largeur de canal uniformément plus grande qu'elle n'existait réellement. Les conclusions de la cour exonèrent ainsi le capitaine Senn et le navigateur de tout blâme.

Une fois les réparations effectuées, la Virginie-Occidentale est devenue le navire amiral du commandant des divisions de cuirassés de la flotte de bataille le 30 octobre 1924, commençant ainsi son service comme partie intégrante de « l'épine dorsale de la flotte », comme les cuirassés étaient considérés. Elle a rapidement prouvé sa valeur sous une succession de commandants, dont la plupart ont ensuite atteint le grade de drapeau. En 1925, par exemple, sous le capitaine A. J. Hepburn, le nouveau venu dans les rangs des cuirassés a marqué le premier rang dans les entraînements compétitifs sur cible à courte portée. Au cours de la tournée de Hepburn, la Virginie-Occidentale a remporté deux trophées pour avoir atteint le plus haut mérite de la catégorie.

Le navire a ensuite remporté l'American Defence Cup - présenté par l'American Defence Society au cuirassé obtenant le plus grand mérite avec tous les canons en tir à courte portée - et la Spokane Cup, présentée par la Chambre de commerce de cette ville en reconnaissance de la notation du cuirassé le mérite le plus élevé avec tous les canons à courte portée. En 1925, la Virginie-Occidentale a remporté le Battle Efficiency Pennant pour les cuirassés, la première fois que le navire remportait le convoité « Meatball ». Elle le remporta à nouveau en 1927, 1932 et 1933.

Au cours de cette période, la Virginie-Occidentale a subi un cycle d'exercices d'entraînement, de maintenance et de préparation, participant à des compétitions d'ingénierie et d'artillerie.
et les exercices annuels à grande échelle, ou « Problèmes de la flotte ». Dans ce dernier, la Flotte serait divisée en camps opposés, et une situation stratégique ou tactique se jouerait, les enseignements tirés devenant partie intégrante de l'élaboration d'une doctrine qui serait ensuite testée au creuset du combat.

En 1925, le cuirassé a participé aux manœuvres conjointes armée-marine pour tester les défenses des îles hawaïennes, puis a navigué avec la flotte vers l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Dans les exercices de flotte qui ont suivi la croisière de 1925, la Virginie-Occidentale s'étendait d'Hawaï aux Caraïbes et à l'Atlantique, et des eaux de l'Alaska au Panama.

Afin de suivre le rythme des développements technologiques en matière d'artillerie, d'artillerie et de conduite de tir, ainsi que d'ingénierie et d'aviation, le navire a subi des modifications conçues pour augmenter la capacité du navire à remplir sa fonction prévue. Certaines des modifications effectuées comprenaient le remplacement de sa batterie antiaérienne initiale de 3 pouces par des canons à double usage de 5 pouces/25 calibres; l'ajout de plates-formes pour mitrailleuses de calibre .50 au mât de misaine et au toit principal, et l'ajout de catapultes sur sa plage arrière, à l'arrière, et sur sa tourelle numéro III, ou "haute".

Dans les dernières années de la décennie des années 30, cependant, il devenait évident pour beaucoup que ce n'était qu'une question de temps avant que les États-Unis ne s'engagent dans une nouvelle guerre à grande échelle. La flotte des États-Unis en vint donc à être considérée comme un puissant moyen de dissuasion contre l'ennemi le plus probable du pays, le Japon. Ce raisonnement produisit l'envoi précipité de la Flotte dans les eaux du Pacifique au printemps 1939 et la rétention de la Flotte dans les eaux hawaïennes en 1940, après la conclusion du Fleet Problem XXI en avril.

Au fur et à mesure que l'année 1941 avançait, la Virginie-Occidentale a effectué un programme d'entraînement intensif, basé sur Pearl Harbor et opérant dans divers groupes et groupes de travail dans la zone d'opération d'Hawaï. Cette routine s'est poursuivie même pendant la période inhabituellement tendue qui a commencé fin novembre et s'est prolongée jusqu'au mois suivant. De telles périodes en mer étaient généralement suivies d'un entretien au port, les cuirassés s'amarrant à des «quais» en maçonnerie le long des rives sud-est de l'île Ford, au centre de Pearl Harbor.

Le dimanche 7 décembre 1941, le West Virginia était amarré à l'extérieur du Tennessee (BB-43) au poste d'amarrage F-6 avec 40 pieds d'eau sous sa quille. Peu avant 08h00, des avions japonais, volant à partir d'une force opérationnelle de six porte-avions, ont commencé leur attaque bien planifiée contre la flotte à Pearl Harbor. La Virginie-Occidentale a pris cinq torpilles d'avion de 18 pouces à bâbord et deux bombes, ces bombes étant des obus perforants de 15 pouces équipés d'ailerons. La première bombe a pénétré le pont de la superstructure, détruisant les casemates bâbord et provoquant l'effondrement de ce pont au niveau du pont de la cuisine en dessous.

Quatre casemates et la galère prirent feu immédiatement, avec la détonation subséquente des projectiles prêts à l'emploi rangés dans les casemates.

La deuxième bombe a frappé plus à l'arrière, détruisant un hydravion Vought OS2U Kingfisher au sommet de la "haute" catapulte de la tourelle III et lançant la seconde sur son dessus sur le pont principal en dessous. Le projectile a pénétré le toit de la tourelle de 4 pouces, détruisant un canon dans la tourelle elle-même. Bien que la bombe se soit avérée un raté, la combustion de l'essence de l'avion endommagé a causé des dommages.

Les torpilles, cependant, ont déchiré le côté bâbord du navire, seule une action rapide du lieutenant Claude V. Ricketts, l'officier de contrôle des incendies adjoint qui avait une certaine connaissance des techniques de contrôle des avaries, a sauvé le navire du sort qui est arrivé à l'Oklahoma (BB-37 ) amarré devant. Elle aussi a subi des tirs de torpilles qui ont inondé le navire et l'ont fait chavirer.

Les exemples de conduite héroïque à bord du cuirassé lourdement endommagé ont proliféré dans le feu de l'action. Le commandant du navire, le capitaine Mervyn S. Bennion, est arrivé sur son pont au début de la bataille, pour être abattu par un fragment de bombe lancé dans sa direction lorsqu'une "bombe" de 15 pouces a touché le canon central de la tourelle II du TennesSee. , pulvérisant la superstructure de ce navire et celle de la Virginie-Occidentale avec des fragments. Bennion, touché à l'abdomen, effondré sur le pont, mortellement blessé, mais s'est accroché avec ténacité à la vie jusqu'à juste avant l'abandon du navire, impliqué dans la conduite de la défense du navire jusqu'au dernier moment de sa vie. Pour son dévouement manifeste au devoir, son courage extraordinaire et son mépris total de sa propre vie, le capitaine Bennion a reçu une médaille d'honneur, à titre posthume.

La Virginie-Occidentale a été abandonnée, s'installant au fond du port sur une quille égale, ses incendies combattus à bord par une équipe qui s'est portée volontaire pour retourner au navire après le premier abandon. Dans l'après-midi du lendemain, 8 décembre, les flammes étaient éteintes. Le briquet à ordures, YG-17, a joué un rôle important en aidant ces efforts lors de l'attaque de Pearl Harbor, restant en position à côté malgré le danger posé par l'explosion de munitions à bord du cuirassé.

Un examen ultérieur a révélé que la Virginie-Occidentale avait subi non pas cinq, mais six coups de torpille. Avec un patch sur les zones endommagées de sa coque, le cuirassé a été pompé et finalement renfloué le 17 mai 1942. amarré à Drydock Number One le 9 juin, la Virginie-Occidentale a de nouveau fait l'objet d'un examen minutieux, et il a été découvert qu'il n'y avait pas eu six , mais sept coups de torpille.

Au cours des réparations qui ont suivi, les travailleurs ont localisé 70 corps de marins de Virginie-Occidentale qui avaient été piégés en dessous lorsque le navire a coulé. Dans un compartiment, un calendrier a été trouvé, la dernière date de grattage étant le 23 décembre. La tâche à laquelle étaient confrontés l'équipage du noyau et les ouvriers du chantier naval était monumentale, tant les dommages du côté bâbord du cuirassé étaient importants. En fin de compte, cependant, la Virginie-Occidentale a quitté Pearl Harbor pour la côte ouest et une reconstruction complète au chantier naval de Puget Sound à Bremerton, Wash.

Émergeant de la vaste modernisation, le cuirassé qui s'était élevé, semblable à un Phoenix, après la destruction de Pearl Harbor avait l'air totalement différent de ce qu'il avait été avant le 7 décembre 1941. Fini les mâts en "cage" qui soutenaient les tirs à trois niveaux. dessus de contrôle, ainsi que les deux entonnoirs, les 5 pouces/26 à montage ouvert et les casemates avec les 5 pouces/61 à usage unique. Une superstructure profilée donnait maintenant au navire une silhouette totalement nouvelle, des canons à double usage de 5 pouces/38 calibres, dans des armureries, donnaient au navire une puissante batterie antiaérienne. De plus, des batteries Bofors de 40 millimètres et Oerlikon de 20 millimètres ont clouté les ponts, donnant au navire un gros "coup de poing" pour faire face aux avions ennemis rapprochés.

La Virginie-Occidentale est restée à Puget Sound jusqu'au début de juillet 1944. Chargeant des munitions le 2, le cuirassé a pris la route peu de temps après pour effectuer ses essais en mer à partir de Port Townsend, dans l'État de Washington. jusqu'au 12. De retour par la suite à Puget Sound pour des réparations de dernière minute, le cuirassé s'est dirigé vers San Pedro et son shakedown post-modernisation.


Base de données de la Seconde Guerre mondiale


ww2dbase USS West Virginia, un cuirassé de classe Colorado de 32 600 tonnes construit à Newport News, en Virginie, a été mis en service en décembre 1923, le dernier cuirassé achevé pour la marine américaine depuis près de deux décennies. Au cours des années 1920 et 1930, elle a servi dans la flotte américaine, participant à des "problèmes de flotte" et à d'autres exercices dans le cadre de l'effort continu visant à développer des tactiques et à maintenir la préparation au combat de la marine. Avec une grande partie du reste de la flotte, elle a été déployée en Nouvelle-Zélande et en Australie en 1925 lors d'une importante démonstration de la portée stratégique transpacifique de la Marine.

ww2dbase La base de la Virginie-Occidentale a été déplacée à Pearl Harbor en 1940, et elle y était le 7 décembre 1941, lorsque les Japonais ont attaqué avec une force écrasante d'avions porteurs. Lors de ce raid, le cuirassé a été touché par deux bombes et au moins sept torpilles, qui ont fait d'énormes trous dans son côté bâbord. Un contrôle habile des dégâts l'a empêché de chavirer, mais il a rapidement coulé au fond du port. Plus d'une centaine de ses membres d'équipage ont été perdus. Récupéré et réparé temporairement au chantier naval de Pearl Harbor, en avril 1943, la Virginie-Occidentale s'est rendue sur la côte ouest pour une réparation et une modernisation finales au chantier naval de Puget Sound.

ww2dbase Le cuirassé sorti du chantier naval en juillet 1944 a complètement changé d'apparence, avec une coque plus large et une batterie de canons anti-aériens considérablement améliorée. La Virginie-Occidentale est arrivée dans la zone de combat du Pacifique en octobre et a bientôt participé au bombardement pré-invasion de Leyte, aux Philippines. Le 25 octobre, alors qu'une force de cuirassés japonais et de navires plus petits tentait de lancer une attaque de nuit sur la zone de débarquement, elle était l'un des navires qui les a arrêtés lors de la bataille du détroit de Surigao, la dernière fois dans l'histoire du monde lorsque des cuirassés ont engagé des cuirassés avec leurs gros canons.

ww2dbase Par la suite, la Virginie-Occidentale a participé à des opérations pour capturer Mindoro, le golfe de Lingayen, Iwo Jima et Okinawa, en utilisant ses canons de seize pouces pour soutenir les forces terrestres américaines. Le 1er avril 1945, alors qu'il était au large d'Okinawa, il a été touché par un avion Kamikaze japonais mais a pu rester en action, continuant ses missions de bombardement jusqu'en juin. Après la capitulation du Japon, la Virginie-Occidentale a soutenu l'effort d'occupation jusqu'à la mi-septembre. Elle a participé à l'opération « Tapis magique » au cours de la dernière partie de 1945, ramenant à la maison des vétérans de la guerre du Pacifique. Inactif après le début de 1946, il est désarmé en janvier 1947. Après douze ans dans la flotte de réserve du Pacifique, l'USS West Virginia est vendu pour démolition en août 1959.

ww2dbase Source : Centre Historique Naval

Dernière révision majeure : janvier 2005

Carte interactive du cuirassé West Virginia (BB-48)

Chronologie opérationnelle de la Virginie-Occidentale

1er décembre 1923 La Virginie-Occidentale a été mise en service.
16 juillet 1944 L'USS Mississippi et l'USS West Virginia ont quitté le chantier naval de Puget Sound, ce dernier après d'importantes réparations et modernisations suite aux dommages subis lors de l'attaque de Pearl Harbor.

Avez-vous apprécié cet article ou trouvé cet article utile? Si tel est le cas, pensez à nous soutenir sur Patreon. Même 1 $ par mois ira loin ! Merci.

Partagez cet article avec vos amis:

Commentaires soumis par les visiteurs

1. Maya dit :
21 avril 2010 15:55:58

C'est une très bonne information. Je fais un projet final sur les cuirassés de Pearl Harbor et cette information m'a aidé à mieux comprendre l'USS WEST VIRGINIA.

2. Sherry Lyles dit :
14 octobre 2010 11:48:14

Pouvez-vous me dire si vous avez un Earl Christensen sur votre liste pour la Virginie-Occidentale au moment du bombardement et si oui quel était son grade. C'était un survivant si ça peut aider. Il est décédé et porte le nom de mon fils, nous recherchons donc des informations à son sujet.

3. Steve Sparks dit :
1 janv. 2011 09:13:09 AM

J'écris une histoire sur le service naval de mon père pendant la Seconde Guerre mondiale, y compris stationné sur l'USS West Virgina le 7 décembre 1941. Je veux savoir où il était, en liberté ou sur le navire pendant l'attaque, et tout d'autres documents sur son service à l'époque. Vernon H. Sparks 328-41-29 Cox. USS Virginie-Occidentale

4. Courtney Tucker dit :
9 janv. 2012 06:16:54 AM

Le lieutenant Charles F. Shea (USNR), décédé le 6 janvier 2012, à l'âge de 95 ans, a vécu toute sa vie à Fabius N.Y., à 20 miles au sud de Syracuse. Il avait été greffier de district scolaire, conseiller municipal, superviseur, législateur de comté, directeur du développement économique de comté et membre et dirigeant de nombreuses organisations locales et de comté. Le magasin de la famille Shea sur la rue Main a été le centre des activités communautaires pendant plus de 80 ans. Il est né à Fabius le 20 novembre 1916, fils de Michael G. et Jessie Saunders Shea. Après avoir obtenu son diplôme de la Fabius Central School en 1934, il a fréquenté le Central City Business Institute et le Cazenovia Seminary Junior College avant d'obtenir son diplôme de l'Université de Syracuse en janvier 1942. M. Shea a été immédiatement accepté par l'U.R.S.N.R. et a servi dans la marine américaine jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale à bord de l'USS West Virginia (BB48) avec la flotte américaine du Pacifique Sud en action à Leyte, y compris la bataille du détroit de Suriago, Iwo Jima et Okinawa. Il a quitté la Marine en 1946 en tant que lieutenant de grade supérieur (USNR).

5. Anonyme dit :
4 février 2015 10:59:31

6. Robert Fox Col USA (Ret) dit :
8 avril 2015 07:20:13

J'écris une petite histoire familiale pour mes petits-enfants et je fais des recherches sur la carrière de mon père dans la marine. Son nom est Lloyd W Fox (USN Ret) Aviation Machinist&# 39s Mate Chief (ACMM, ADC) USNR F-6 et son dossier de service naval indique qu'il a servi sur l'USS West Virginia, a été scolarisé à Pensacola Fl et à Memphis Tenn re aviation compétences et a fait la majeure partie de sa carrière dans le théâtre du Pacifique. Pourriez-vous me fournir des informations sur sa carrière militaire et en particulier ses dates de service avec les batailles livrées à bord de l'USS West VA pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est entré en service le 6 juin 1928 à Pensacola, Floride et a pris sa retraite avec 20 ans svc. Merci
Beaucoup - R Fox

7. John Laird dit :
6 janvier 2016 07:03:35

J'essaie de joindre Sherry Lyles qui a écrit sur Earl Christensen. Elle peut me joindre à [email protected]

8. Roger K. Smith dit :
2 févr. 2016 12:26:32

Mon père, Raymond E. Smith, FC1c, était à bord de l'USS West Virginia lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. Il a choisi de ne pas partager avec nous tout ce qui lui est arrivé ce jour-là. J'aimerais beaucoup avoir des nouvelles de tous ceux qui l'ont connu. Il a été signalé par erreur KIA, mais mes grands-parents ont reçu un câble la veille de Noël qu'il était vivant. Il est décédé de la maladie de Lou Gehrig en 1998.

9. Bernie Hutson dit :
14 sept. 2016 14:09:49

Mon beau-père qui m'a élevé était un mitrailleur d'Ariel sur l'USS West Virginia de 1944 à la fin de la guerre. Les histoires qu'il m'a racontées me manquent. Il est décédé en 1997, son nom était R.B.Roberson. Si quelqu'un le connaissait personnellement, je serais ravi d'avoir de vos nouvelles.

10. Robert E. Bristol Jr. dit :
6 févr. 2018 16:06:11

Vous cherchez des informations sur mon beau-père, Phillip Cecil York.
Toute information serait appréciée

11. JRW dit :
7 nov. 2018 17:07:01

Comme écrit par Roger Smith ci-dessus, Mon père aussi était à bord de l'USS W. Va. le matin de l'attaque de Pearl Harbor. Mes grands-parents ont également été informés qu'il était KIA. Il n'a pas non plus parlé de ce jour-là. Il a pris sa retraite de la Marine en 1966 après 35 ans de service.

12. Anonyme dit :
16 janv. 2019 06:50:10

vous devriez probablement penser à situer votre date de publication et tout cela afin que les gens puissent site votre source.

13. Mike Weiss dit :
25 juil. 2020 20:01:07

Mon grand-père était premier maître sur le West Virginia et était là pendant l'attaque. J'ai plusieurs artefacts qui étaient à bord et récupérés après qu'elle ait été élevée.

Tous les commentaires soumis par les visiteurs sont des opinions de ceux qui les soumettent et ne reflètent pas les vues de WW2DB.


USS West Virginia BB 48 - Histoire

Tonnes
110 x 115 x 55
4x40mm

Historique du navire
Construit par Newport News Shipbuilding et Drydock Company à Newport News, Virginie. Mis sur cale le 12 avril 1920. Lancé le 17 novembre 1921 parrainé par Mlle Alice Wright Mann. Mis en service le 1er décembre 1923 sous le commandement du capitaine Thomas J. Senn.

Après une brève période de travail au New York Navy Yard, le navire a fait le passage vers Hampton Roads, malgré des problèmes avec son appareil à gouverner en route et au sol. Après des réparations, le West Virginia est devenu le navire amiral du commandant des divisions de cuirassés, Battle Fleet, le 30 octobre 1924 et a participé à des exercices de flotte et a été modernisé. En 1941, la Virginie-Occidentale était basée à Pearl Harbor et a subi un entraînement intensif.

Pearl Harbor
Le 7 décembre 1941, le West Virginia était amarré au poste d'amarrage F-6 à Pearl Harbor avec 40 pieds d'eau sous sa quille hors-bord de l'USS Tennessee BB-43. Au cours de la première vague de l'attaque surprise japonaise contre Pearl Harbor et Oahu, peu avant 8h00 du matin, la Virginie-Occidentale a subi cinq coups de torpille sur son côté bâbord plus deux coups de bombe par des obus perforants de 15" équipés d'ailerons.

Les torpilles ont touché le côté bâbord. L'action immédiate du lieutenant Claude V. Ricketts, l'officier adjoint de conduite de tir qui avait une certaine connaissance des techniques de contrôle des avaries, a sauvé le navire du chavirement.

La première bombe a pénétré le pont de la superstructure, détruisant les casemates bâbord et provoquant l'effondrement de ce pont au niveau du pont de la cuisine en dessous. Quatre casemates et la galère ont pris feu immédiatement, avec la détonation subséquente des projectiles rangés dans les casemates.

La deuxième bombe a frappé plus à l'arrière, détruisant un hydravion Vought OS2U Kingfisher au sommet de la catapulte "haute" de la tourelle III et lançant la seconde sur son dessus sur le pont principal en dessous. Le projectile a pénétré le toit de la tourelle de quatre pouces (102 mm), détruisant un canon dans la tourelle elle-même. Bien que la bombe était un raté, la combustion de l'essence de l'avion endommagé a causé des dommages.

Les exemples de conduite héroïque à bord du cuirassé lourdement endommagé ont proliféré dans le feu de l'action. Le commandant du navire, le capitaine Mervyn S. Bennion, est arrivé sur son pont au début de la bataille, pour être abattu par un fragment de bombe lancé dans sa direction lorsqu'une bombe de 15 pouces (381 mm) a touché le canon central de la tourelle II du Tennessee. , pulvérisant la superstructure de ce navire et celle de la Virginie-Occidentale avec des fragments. Bennion, touché à l'abdomen, effondré sur le pont, mortellement blessé, mais s'est accroché avec ténacité à la vie jusqu'à juste avant l'abandon du navire, impliqué dans la conduite de la défense du navire jusqu'au dernier moment de sa vie. Pour son dévouement manifeste au devoir, son courage extraordinaire et son mépris total de sa propre vie, le capitaine Bennion a reçu une médaille d'honneur, décernée à titre posthume. Afro-américaine, Dorie Miller, une cuisinière, a aidé à transporter le capitaine Bennion dans un endroit plus sûr, puis a piloté un canon antiaérien, malgré aucune expérience antérieure, et a abattu au moins un avion, pour lequel il a reçu une Navy Cross. Des marins à bord d'une vedette à moteur sauvent un survivant de l'eau à côté du West Virginia (BB-48) coulé pendant ou peu après le raid aérien japonais sur Pearl Harbor.

Naufrage
La Virginie-Occidentale a été abandonnée, s'installant au fond du port sur une quille égale, ses incendies combattus à bord par une équipe qui s'est portée volontaire pour retourner au navire après le premier abandon. Dans l'après-midi du lendemain, 8 décembre, les flammes étaient éteintes. Le briquet à ordures YG-17 a joué un rôle important en aidant ces efforts lors de l'attaque de Pearl Harbor, restant en position à côté malgré le danger posé par l'explosion de munitions à bord du cuirassé.

Un examen ultérieur a révélé que la Virginie-Occidentale avait subi non pas cinq, mais six coups de torpille. Avec un patch sur la zone endommagée de sa coque, le cuirassé a été pompé et finalement renfloué le 17 mai 1942. Amarré dans la cale sèche numéro un le 9 juin, la Virginie-Occidentale a de nouveau fait l'objet d'un examen minutieux, et il a été découvert qu'il n'y avait pas eu six , mais neuf coups de torpille.

Récupération et réparation
Au cours des réparations qui ont suivi, les travailleurs ont localisé 70 corps de marins de Virginie-Occidentale qui avaient été piégés en dessous lorsque le navire a coulé. Dans un compartiment, un calendrier a été trouvé, la dernière date de grattage étant le 23 décembre. La tâche à laquelle étaient confrontés l'équipage du noyau et les ouvriers du chantier naval était monumentale, tant les dommages du côté bâbord du cuirassé étaient importants. En fin de compte, cependant, la Virginie-Occidentale a quitté Pearl Harbor pour la côte ouest et une reconstruction complète au chantier naval de Puget Sound à Bremerton.

Émergeant de la vaste modernisation, le cuirassé qui s'était levé de la destruction de Pearl Harbor avait l'air totalement différent de la façon dont il était apparu avant le 7 décembre 1941. Fini les mâts "cage" qui soutenaient les dessus de contrôle de tir à trois niveaux, ainsi que comme les deux cheminées, les canons à monture ouverte de 5 po (127 mm) / 25 calibres et les casemates avec les canons à usage unique de 5 po / 51 calibres. Une superstructure profilée donnait désormais au navire une silhouette totalement nouvelle. De plus, des batteries Bofors de 40 mm et Oerlikon de 20 mm pour la défense anti-aérienne.

La Virginie-Occidentale est restée à Puget Sound jusqu'au début de juillet 1944. En chargeant des munitions le 2 juillet, le cuirassé est devenu en route peu de temps après pour effectuer ses essais en mer à partir de Port Townsend, Washington. Elle a effectué un essai à pleine puissance le 6 juillet, poursuivant son entraînement jusqu'au 12 juillet. De retour par la suite à Puget Sound pour des réparations de dernière minute, le cuirassé s'est dirigé vers San Pedro, en Californie, et son shakedown post-modernisation.

Enfin prêt à rejoindre la flotte dont il était absent depuis deux ans, le West Virginia s'embarqua pour le Hawaï le 14 septembre. Escorté par deux destroyers, il a touché terre à Oahu le 23 septembre et est parti pour Manus, en compagnie du porte-avions Hancock (CV-19), Virginie-Occidentale, en tant qu'unité de la Battleship Division (BatDiv) 4, a atteint le port de Seeadler le 5 octobre. Le lendemain, il est redevenu un navire amiral lorsque le contre-amiral Theodore Ruddock a déplacé son drapeau du Maryland (BB-46) au "Wee Vee" en tant que commandant de BatDiv 4.

Bataille du golfe de Leyte
En route le 12 octobre pour participer à l'invasion des îles Philippines, la Virginie-Occidentale a navigué dans le cadre du Groupe de travail (TG) 77.2, sous le commandement général du contre-amiral Jesse B. Oldendorf. Le 18 octobre, la ligne de bataille passa dans le golfe de Leyte, en Virginie-Occidentale, à l'arrière de la Californie (BB-44).

À 16h45, la Californie a lâché une mine navale avec ses paravanes West Virginia a esquivé avec succès la menace cornue, elle a été détruite quelques instants plus tard par les tirs de l'un des destroyers à l'écran. Le 19 octobre, la Virginie-Occidentale a fumé dans sa station assignée dans la Baie de San Pedro à 07h00 pour se tenir prêt du rivage et fournir le bombardement de rivage contre des cibles dans la région Tacloban de Leyte. Se retirant en mer ce soir-là, le cuirassé et ses consorts revinrent le lendemain matin pour étendre des tirs nourris sur les installations japonaises à proximité de la ville de Tacloban.

Le 19, les artilleurs de Virginie-Occidentale ont envoyé 278 obus de 16 pouces (406 mm) et 1 586 de cinq pouces (127 mm) contre les installations japonaises, faisant taire l'artillerie ennemie et soutenant les UDT (équipes de démolition sous-marine) préparant les plages à l'assaut du 20 Octobre. Ce dernier jour, des avions ennemis ont fait de nombreuses apparitions au-dessus de la zone d'atterrissage. La Virginie-Occidentale a pris ceux à portée sous le feu mais n'en a abattu aucun.

Le 21 octobre, alors qu'il se dirigeait vers sa zone d'appui-feu pour fournir un autre appui-feu aux troupes qui se déversaient toujours à terre, le West Virginia toucha le fond, endommageant légèrement trois de ses quatre vis. Les vibrations causées par les pales endommagées limitaient les vitesses soutenues à 16 nœuds & mdash18 en cas d'urgence.

Pendant les deux jours suivants, le West Virginia, avec ses batteries antiaériennes augmentées, est resté au large de la tête de pont pendant les heures de clarté, se retirant vers la mer la nuit, fournissant un feu de couverture antiaérien pour les opérations d'invasion en cours. Pendant ce temps, les Japonais, voyant que les opérations américaines contre Leyte étaient à grande échelle, décidèrent de riposter. En conséquence, l'ennemi, prêt à accepter les gros risques encourus, partit en quatre forces largement séparées pour détruire la flotte d'invasion américaine.

Quatre porte-avions et deux cuirassés "hybrides" (Ise et Hyūga) ont navigué vers la mer des Philippines depuis les eaux nationales japonaises. Une petite force de surface commandée par l'amiral Kiyohide Shima s'est dirigée vers la mer de Sulu. séparant le nord de Bornéo. Le plus grand de ces deux groupes, commandé par l'amiral Takeo Kurita, est passé au nord de l'île de Palawan pour transiter par la mer de Sibuyan.

Les sous-marins américains Darter (SS-227) et Dace (SS-247) ont tiré leur premier sang dans ce qui allait devenir la bataille du golfe de Leyte le 29 octobre lorsqu'ils ont coulé respectivement deux des croiseurs de Kurita, le Maya et l'Atago. Sans se laisser décourager, Kurita a continué le transit, sa force construite autour du cuirassé géant Musashi.

La plus petite des deux forces, dirigée par l'amiral Shoji Nishimura, a tourné au sud de Palawan et a transité par la mer de Sulu pour passer entre les îles de Mindanao et de Leyte. Les forces de Shima suivirent docilement celles de Nishimura, se dirigeant vers le golfe de Leyte comme la mâchoire sud d'une pince conçue pour frapper l'assemblage de navires amphibies et de transports débarquant de la tête de pont de Leyte.

Détaillé pour faire face à la force se dirigeant dans sa direction, l'amiral Oldendorf a donc déployé sa force considérable et six cuirassés, huit croiseurs et 28 destroyers et mdasha à travers l'extrémité nord du détroit de Surigao.

À 22h36 le 24 octobre 1944, les bateaux américains PT déployés dans le détroit et ses approches ont établi un contact radar avec la force de Nishimura, menant une attaque harcelante qui a ennuyé, mais n'a pas arrêté, l'ennemi venant en sens inverse. Bien dans le détroit à 03h00 le 25 octobre, le Nishimura a pris la formation de combat lorsque cinq destroyers américains ont lancé une attaque à la torpille bien planifiée. Pris dans la propagation des torpilles, le cuirassé Fus ? a pris des coups et a abandonné la formation, d'autres propagations de "poissons" ont envoyé une paire de destroyers japonais et en ont paralysé un troisième.

Pendant ce temps, le sistership de Fus? Yamashiro, avait pris un coup et a été ralenti, pour être à nouveau touché dans les 15 minutes. Fus? elle-même, apparemment ravagée par les incendies allumés par les tirs de torpilles, a explosé avec une énorme explosion à 03h38.

La Virginie-Occidentale, quant à elle, menait la ligne de bataille de l'USS Maryland, de l'USS Mississippi, de l'USS Tennessee BB-43, de l'USS California, de l'USS Pennsylvania quatre de ces navires, comme le West Virginia, vétérans de Pearl Harbor. À partir de 00h21 le 25 octobre, le cuirassé avait capté des rapports sur les attaques du bateau PT et du destroyer finalement à 03h16, le radar de la Virginie-Occidentale a capté la force de Nishimura à une distance de 42 000 yards (38 km) et avait atteint une solution de tir à 30 000 verges (33 km). Elle les a suivis alors qu'ils approchaient dans la nuit noire.

À 03h52, la Virginie-Occidentale a déclenché ses huit canons de 16 pouces (406 mm) de la batterie principale à une distance de 22 800 yards (25 km), frappant le cuirassé japonais de premier plan avec sa première salve. Sur les six premières salves tirées par la Virginie-Occidentale, cinq avaient atteint la cible et au total, elle a tiré 16 salves en direction des navires de Nishimura alors qu'Oldendorf traversait le T de la flotte japonaise et atteignait ainsi la maîtrise tactique d'une situation que presque tous les amiraux de surface rêves de. A 04h13, le "Wee Vee" a cessé le feu, les restes japonais ont descendu en désordre le détroit d'où ils étaient venus. Plusieurs navires japonais en feu jonchaient le détroit de Virginie-Occidentale et avaient contribué à la disparition du Yamashiro, vengeant ainsi son propre handicap lors de l'attaque de Pearl Harbor.
L'USS Artisan (ABSD-1), une cale sèche flottante, détient le West Virginia afin que des réparations puissent être effectuées.
L'USS Artisan (ABSD-1), une cale sèche flottante, détient le West Virginia afin que des réparations puissent être effectuées.

La Virginie-Occidentale avait ainsi pris part au dernier engagement naval mené par des navires de ligne de bataille et, le 29 octobre, quittait les Philippines pour Ulithi, en compagnie du Tennessee et du Maryland. Se dirigeant ensuite vers Espiritu Santo, dans les Nouvelles Hébrides, après que l'amiral Ruddock eut ramené son drapeau de la Virginie-Occidentale au Maryland, le premier subit une période d'entretien dans la cale sèche flottante ABSD-1, pour ses vis endommagées.

Opérations aux Philippines
The "Wee Vee" returned to the Philippines, via Manus, on 26 November, resuming her patrols in Leyte Gulf and serving as part of the antiaircraft screen for the transports and amphibious ships. At 11:39 on 27 November, West Virginia's antiaircraft guns splashed a kamikaze and assisted in downing others while on duty the next day.

Rear Admiral Ruddock shifted back on board on 30 November, West Virginia maintaining her operations off Leyte until 2 December, when the battleship headed for the Palau Islands. The battlewagon was then made the flagship for the newly formed TG 77.12 and proceeded toward the Sulu Sea to cover the landings made by the Southwest Pacific Force on the island of Mindoro. Entering Leyte Gulf late on the evening of 12 December, West Virginia transited the Surigao Strait on 13 December and steamed into the Sulu Sea with a carrier force to provide cover for the transports in TG 78.3.

She subsequently covered the retirement of the transports on 16 December, later fueling in Leyte Gulf before she returned to Kossol Roads, Palaus, at mid-day on 19 December. There, West Virginia spent the Christmas of 1944.

There was more work to be done, however, for the battleship, as the "return" to the Philippines continued apace. On New Year's Day, Rear Admiral Ingram C. Sowell relieved Rear Admiral Ruddock as Commander, BatDiv 4, and the ship got underway for Leyte Gulf as part of TG 77.2.

Entering the gulf during the pre-dawn hours of 3 January, West Virginia proceeded into the Sulu Sea. Japanese air opposition, intensifying since the early part of the Philippine campaign, was becoming more deadly. West Virginia's men observed a Yokosuka P1Y Frances crashed in USS Ommaney Bay (CVE-79) at 17:12 on 4 January. Fires and explosions ultimately forced the abandonment of the "jeep carrier", her survivors being picked up by other ships in the screen. Burns (DD-588) dispatched the blazing CVE with torpedoes.

Taking on board survivors from Ommaney Bay from the destroyer Twiggs (DD-591), West Virginia entered the South China Sea on the morning of the following day, 5 January 1945, defending the carriers during the day from Japanese air attacks. Subsequently, the battleship moved close inshore with the carriers outside to carry out a bombardment mission on San Fernando Point. West Virginia hammered Japanese installations ashore with her 16 inch (406 mm) rifles.

Kamikazes, however, kept up their attacks in the face of heavy antiaircraft barrages and combat air patrol (CAP) fighters. Losses among Allied shipping continued to mount kamikazes claimed damage to HMAS Australia and the battleships California and New Mexico (BB-40) on the 5th. West Virginia participated in putting up volumes of antiaircraft fire during those attacks, emerging unscathed herself.

West Virginia, took on board another group of survivors: the crew of the high-speed minesweeper Hovey (DMS-11) which had been sunk by a Japanese torpedo on 6 January. Before she could transfer the escort carrier's and minesweeper's sailors elsewhere, though, she had to carry out her assigned tasks first. Accordingly, West Virginia's 16 inch (406 mm) rifles again hammered Japanese positions ashore at San Fabian on 8 January and 9 January, as troops went ashore on the latter day. It was not until the night of 9 January that the battleship finally transferred her passengers off the ship.

After providing call fire support all day on 10 January, West Virginia patrolled off Lingayen Gulf for the next week before proceeding to an anchorage where she replenished her ammunition. During her shore bombardment tours off San Fabian, West Virginia had proved herself most helpful, covering UDT operations, destroying mortar positions, entrenchments, gun emplacements, and leveling the town of San Fabian. In addition, "Wee Vee" destroyed ammunition dumps, railway and road junctions, and machine gun positions and warehouses. During that time, the ship expended 395 16 inch (406 mm) shells and over 2,800 5 in (127 mm) projectiles. Underway again at 07:07 on 21 January, West Virginia commenced call-fire support duties at 08:15, operating in readiness for cooperation with the United States Army units ashore in the vicinity of the towns of Rosario and Santo Tomas. After a few more days of standing ready to provide call-fire support when needed, West Virginia anchored in Lingayen Gulf on 1 February.

Subsequently, as part of TG 77.2, West Virginia protected the shipping arriving at the Lingayen beachheads and stood ready to provide call-fire for the Army when needed. She later departed Lingayen Gulf, her duty completed there, on 10 February, bound for Leyte Gulf. Before her departure, she received 79 bags of United States mail, the first she had received since the day before Christmas.

After touching first at San Pedro Bay, Leyte, West Virginia arrived at Ulithi on 16 February, reporting for duty with the 5th Fleet upon arrival. Ordered to prepare in all haste for another operation, the battleship provisioned and refueled with the highest priority. The ship completed loading some 300 tons of stores by 04:00 on 17 February. At 07:30 on the 17th, West Virginia got underway, bound for Iwo Jima in company with the destroyers Izard (DD-589) and McCall (DD-400). As she headed off to Iwo Jima to join TF 51, West Virginia received a Bravo Zulu "well-done" from Admiral Chester W. Nimitz for the manner in which she had readied herself for her new duty after being released from the Seventh Fleet such a short time before.

Iwo Jima
West Virginia sighted Iwo Jima at a range of 82 miles (132 km) at 09:07 on 19 February. As she drew nearer, she saw several ships bombarding the isle from all sides and the initial landings of the Battle of Iwo Jima taking place. At 11:25, she received her operations orders, via dispatch boat and, 20 minutes later, proceeded to her fire support station off the volcanic sand beaches. At 12:45, her big guns bellowed to lend support to the marines ashore. Gun positions, revetments, blockhouses, tanks, vehicles, caves and supply dumps came under her heavy guns. On 21 February, the ship returned and, at 08:00, commenced her support duties afresh.

Her 16 inch (406 mm) shells sealed caves, destroyed antiaircraft gun positions and blockhouses one salvo struck an ammunition or fuel dump, explosions occurring for about two hours thereafter. On 22 February, a small-caliber shell hit the battleship near turret II, wounding one enlisted man. That same day, another significant event occurred ashore&mdashthe United States Marine Corps took Mount Suribachi, the prominent landmark on one end of Iwo Jima. From their position offshore, West Virginia's sailors could see the flag flying from the top.

For the remainder of February, West Virginia continued her daily fire-support missions for the marines ashore. Again, Japanese positions felt the heavy blows of the battleship's 16 inch (406 mm) shells. She hit troop concentrations and trucks, blockhouses, trenches, and houses. During the course of that time spent off the beaches on 27 February, she spotted a Japanese shore battery firing upon Bryant (DD-665). West Virginia closed the range and, when about 600 yards (550 m) from shore, opened fire with her secondary 5 in (127 mm) battery, silencing the enemy guns.

Replenishing her depleted ammunition stocks early on 28 February, West Virginia was back on the line again that afternoon, firing continuous night harassing and interdiction rounds, silencing enemy batteries with air bursts from her secondary batteries. For the first three days of March, West Virginia continued her fire-support missions, primarily off the northeastern shore of Iwo Jima. Finally, on 4 March, the ship set sail for the Caroline Islands, reaching Ulithi on 6 March.

Okinawa
Joining TF 64 for the invasion of Okinawa, West Virginia sailed on 21 March, reaching her objective four days later on 25 March. In fire support section one, West Virginia spent the ensuing days softening up Okinawa for the American landings slated to commence on 1 April. At 10:29 on 26 March, lookouts reported a gun flash from shore, followed by a splash in the water some 6,000 yards (5.5 km) off the port bow. Firing her first salvoes of the operation, West Virginia let fly 28 rounds of 16 inch (406 mm) gunfire against the pugnacious Japanese batteries.

The following day, the "Wee Vee" fought against enemy air opposition, taking a "Frances" under fire at 05:20. The twin-engined bomber crashed off the battleship's port quarter, the victim of West Virginia's anti-aircraft guns. Over the days that followed, enemy opposition continued in the form of suicide attacks by Japanese planes. Naval mines, too, began making themselves felt one sank the minesweeper Skylark (AM-68), 3,000 yards (2.7 km) off West Virginia's port bow at 09:30 on 28 March.

After taking on ammunition at Kerama Retto, the island seized to provide an advance base for the armada massing against Okinawa, West Virginia sailed for Okinawa to give direct gunfire support to the landings. Scheduled to fire at 06:30, the battleship headed for her assigned zone off the Okinawa beaches. While en route, though, at 04:55, she had to back down all engines when an unidentified destroyer stood across her bow, thus avoiding a collision.

As she prepared to commence her bombardment, West Virginia spotted a Japanese plane off her port quarter her antiaircraft batteries tracked the target and opened fire, downing the enemy aircraft 200 yards (180 m) away. Four more enemy planes passed within her vicinity soon thereafter, and West Virginia claimed one of them.

Finally, at 06:30, West Virginia opened fire as landing craft dotted the sea as far as the eye could reach, all heading for the shores of Okinawa. West Virginia's sailors, some 900 yards (820 m) off the beaches, could see the craft heading shoreward like hundreds of tadpoles at 08:42, lookouts reported seeing some of the first troops going ashore. The battle for Okinawa was underway.

West Virginia continued her bombardment duties throughout the day, on the alert to provide counter-battery fire in support of the troops as they advanced rapidly inland. There appeared to be little resistance on 1 April, and West Virginia lay to offshore, awaiting further orders. At 19:03, however, an enemy plane brought the war down on West Virginia.

The battleship picked up three enemy planes on her radar and tracked them as they approached flak peppered the skies but still they came. One crossed over the port side and then looped over and crash-dived into West Virginia, smashing into a superstructure deck just forward of secondary battery director number two. Four men were killed by the blast, and seven were wounded in a nearby 20 millimeter gun gallery. The bomb carried by the plane broke loose from its shackle and penetrated to the second deck. Fortunately, it did not explode and was rendered harmless by the battleship's bomb disposal officer. Although her galley and laundry looked hard-hit, West Virginia reported her damage as repairable by ship's force and carried on, rendering night illumination fire to the marines ashore.

West Virginia buried her dead at sea in the wake of the kamikaze attack of 1 April and resumed her gun-fire support duties soon thereafter. In the course of her tour off shore in early April, she shot down an Aichi D3A "Val" on 6 April.

In early April, the Japanese attempted to strike at the invasion fleet in a last gasp offensive formed around the super-battleship Yamato. On the night of 7 April and 8 April, West Virginia steamed north and south in the waters west of Okinawa ready to intercept and engage the Japanese surface force headed her way. The next morning, Commander, TF 68, reported that most of the ships in that enemy force had been sunk including Yamato, whose last sortie had been made with enough fuel to get her to Okinawa but not to return, Thus, the Japanese Navy's largest kamikaze perished many miles short of her objective.

For West Virginia, however, her duties went on, providing illumination and counterbattery fire with both main and secondary batteries and giving her antiaircraft gunners a good workout due to the heavy presence of many suiciders. Her TBS crackled with reports of ships under attack and damaged. Zellars (DD-777), Tennessee, USS Salt Lake City (CA-25), Stanly (DD-478), and others, were victims of kamikaze attacks.

Her shore bombardments elicited nothing but praise from those enjoying the benefits of the ship's firing one spotter reported on April 14, 1945: "You're shooting perfectly, you could shoot no better, no change, no change," and, "Your shooting is strictly marvelous. I cannot express just how good it is." She delivered sterling support fire for the 6th Marine Division upon that occasion later, she continued in that fine tradition for the 10th Army and the XXIVth Army Corps.

West Virginia continued fire support for the Army until 20 April, at which point she headed for Ulithi, only to turn back to Okinawa, hurriedly recalled because Colorado (BB-45) suffered damage when a powder charge exploded while she was loading powder at Kerama Retto. Returning to Hagushi beach, West Virginia fired night harassment and interdiction fire for the Tenth Army and the XXIVth Army Corps. Ultimately, West Virginia sailed for Ulithi, in company with San Francisco (CA-38) and Hobson (DD-464), reaching her destination, this time without a recall, on 28 April.

Returning to Okinawa after a brief sojourn at Ulithi, West Virginia remained in support of the Army and the Marines on the embattled island into the end of June. On 1 June, she sent her spotting plane aloft to locate a troublesome enemy blockhouse reportedly holding up an Army advance. A couple of rounds hurled in the enemy's direction produced no results she had to settle for obliterating some of the enemy's motor transport and troop concentrations during the day instead. The next day, 2 June, while in support of the Army's XXIVth Corps, West Virginia scored four direct hits and seven near-misses on the blockhouse that had been hit the day before.

West Virginia then operated off the southeast coast of Okinawa, breaking up Japanese troop concentrations and destroying enemy caves. She also disrupted Japanese road traffic by scoring a direct hit on a road intersection and blasted a staging area. On 16 June, she was firing an assignment for the 1st MarDiv off southwestern Okinawa when her spotting plane, a Vought OS2U Kingfisher, took hits from Japanese antiaircraft fire and headed down in flames, her pilot and observer bailing out over enemy-held territory. Within a short time, aided by Putnam (DD-757) and an LCI, West Virginia closed and blasted enemy guns in an attempt to rescue her plane crew who had "dug in for the day" to await the arrival of the rescuers. The attempt to recover her aircrew, however, was not successful. Loaned a Kingfisher from Tennessee, West Virginia kept up her gunfire support activities for the balance of June.

Shifting to San Pedro Bay, Leyte, at the end of June, the battleship reached her destination on 1 July, escorted by Connolly (DE-306). There, on the morning of 5 July, she received her first draft of replacements since Pearl Harbor in 1944. After loading ammunition, West Virginia commenced training in the Philippine area, an activity she carried out through the end of July.

Après la guerre
3 August for Okinawa, West Virginia reached Buckner Bay on 6 August, the same day that "Little Boy", the first atomic bomb, was dropped on the city of Hiroshima. Three days later, "Fat Man", a second bomb, obliterated the greater part of the city of Nagasaki. Those two events hastened Japan's collapse. On 10 August, at 21:15, West Virginia picked up a garbled report on radio that the Japanese government had agreed to surrender under the terms of the Potsdam Declaration, provided that they could keep the Emperor of Japan as their ruler. The American ships in Buckner Bay soon commenced celebrating the indiscriminate use of antiaircraft fire and pyrotechnics (not only from the naval vessels in the bay but from Marines and soldiers ashore) endangered friendly planes. Such celebrations, however, proved premature. At 20:04 on 12 August, West Virginia sailors felt a heavy underwater explosion soon thereafter, at 20:58, the battleship intercepted a radio dispatch from Pennsylvania reporting that she had been torpedoed. West Virginia sent over a whaleboat at 00:23 on 13 August with pumps for the damaged Pennsylvania.

The war ended on 15 August 1945. West Virginia drilled her landing force in preparation for the upcoming occupation of the erstwhile enemy's homeland and sailed for Tokyo Bay on 24 August as part of TG 35.90. She reached Tokyo Bay on the last day of August and was thus present at the time of the formal surrender on 2 September 1945. For that occasion, five musicians from West Virginia's band were transferred temporarily to USS Missouri to play at the ceremonies. West Virginia (BB-48) earned five battle stars for her World War II service.

Après la guerre
During September 1945, West Virginia remained in Tokyo Bay. On 14 September, she received on board 270 passengers for transportation to the west coast of the United States. She got underway at midnight on 20 September bound for Okinawa as part of TG 30.4. Shifting to Buckner Bay on 23 September, the battleship sailed for Pearl Harbor soon thereafter, reaching her destination on 4 October.

There, the crew painted ship and kept on board only those passengers slated for transportation to San Diego, California. Bound for that port on 9 October, West Virginia moored at the Navy Pier at San Diego at 13:28 on 22 October. Two days later, Rear Admiral I. C. Sowell hauled down his flag as Commander, BatDiv 4.

On Navy Day, 25,554 visitors (more the next day) came on board the ship. Three days later, on 30 October, she got underway for Hawaiian waters to take her place as part of Operation Magic Carpet returning veteran soldiers, sailors, Marines, and airmen home to the states. After one run between San Diego and Pearl Harbor, West Virginia made another, the second time embarking Rear Admiral William W. Smith, who broke his flag in the battleship for the return voyage to San Francisco, California.

After making yet another run between the West Coast and Hawaii, West Virginia reached San Pedro, California, on 17 December. There, she spent Christmas debarking her third draft of passengers. The veteran battlewagon upped-anchor on 4 January 1946 and sailed for Bremerton. She reached her destination on 12 January and commenced inactivation soon thereafter, shifting to Seattle, Washington, on 16 January, where she moored alongside sistership Colorado.

During late February 1946, West Virginia was decommissioned and on January 9, 1947 placed in reserve as part of the Pacific Reserve Fleet. Officially, struck from the Naval Registry on March 1, 1959.

Scrapping
On August 24, 1959 sold for scrap to the Union Minerals and Alloys Corp. of New York, New York.

Affichage
Several parts of the ship were saved from scrapping: the main mast and ship's bell. On May 11, 1963 the mast was presented to West Virginia University and is displayed on the campus as a memorial. The ship's bell was donated to the West Virginia State Museum.

Contribuer des informations
Êtes-vous un parent ou associé à une personne mentionnée?
Vous avez des photos ou des informations supplémentaires à ajouter ?


Sinking of the USS Virginie-Occidentale

Smoke coming from the USS Virginie-Occidentale

On the morning of December 7, 1941, bombs exploded near the USS Arizona (BB-39), signifying the start of the Japanese assault on Pearl Harbor. Virginie-Occidentale was moored at berth F-6 alongside the USS Tennessee (BB-43) and was one of the first battleships struck during the attack. Virginie-Occidentale suffered significant damage during the attack, initially from seven Type 91 aerial torpedoes that struck her port side, and two Type 99 bombs.

As she took on water from the two holes extended between two sets of frames, her plight gave rise to one of the greatest stories of heroism from that devastating morning. Messman Third Class Doris Miller became a national hero when he helped move the mortally wounded Captain Bennion to safety and then man an anti-aircraft machine gun on which he had no prior training.

Miller survived the attack, and the battleship was later refloated. Within her hull, repair workers found the remains of 66 sailors who had perished during the attack.


USS Virginie-Occidentale (BB-48)

USS Virginie-Occidentale (BB-48) was the fourth dreadnought battleship of the  Colorado class, though because Washington was cancelled, she was the third and final member of the class to be completed. Les Colorado class proved to be the culmination of the standard-type battleship series built for the United States Navy in the 1910s and 1920s the ships were essentially repeats of the earlier  Tennessee design, but with a significantly more powerful main battery of eight 16-inch (406 mm) guns in twin-gun turrets. Virginie-Occidentale was built between her keel laying in 1920 and her commissioning into the Navy in 1923. The ship spent the 1920s and 1930s conducting routine training exercises, including the typically-annual Fleet Problems, which provided invaluable experience for the coming war in the Pacific.

Virginie-Occidentale was moored in Battleship Row on the morning of 7 December 1941 when Japan attacked Pearl Harbor, bringing the United States into World War II. Badly damaged by torpedoes, the ship sank in the shallow water but was later refloated and extensively rebuilt over the course of 1943 and into mid-1944. She returned to service in time for the Philippines Campaign, where she led the American line of battle at the Battle of Surigao Strait on the night of 24–25 October. There, she was one of the few American battleships to use her radar to acquire a target in the darkness, allowing her to engage a Japanese squadron in what was the final action between battleships in naval history.

After Surigao Strait, the ship remained in the Philippines to support troops fighting during the Battle of Leyte in 1944 and then supported the invasion of Lingayen Gulf in early 1945. The ship also took part in the Battles of Iwo Jima and Okinawa later that year, providing extensive fire support to the ground forces invading those islands. During the latter operation, she was hit by a kamikaze that did little damage. Following the surrender of Japan, Virginie-Occidentale took part in the initial occupation and thereafter participated in Operation Magic Carpet, carrying soldiers and sailors from Hawaii to the mainland United States before being deactivated in 1946. She was decommissioned in 1947 and assigned to the Pacific Reserve Fleet, where she remained until 1959 when she was sold to ship breakers and dismantled.


Notes de bas de page

Remarques

  1. ↑ /45 caliber refers to the length of the gun in terms of caliber. The length of a /45 caliber gun is 45 times its bore diameter.

Citations

  1. ↑Friedman, p.   137.
  2. 123Gardiner & Gray, p.   118.
  3. 12Friedman, p.   445.
  4. 1234567891011121314151617181920212223242526272829DANFS.
  5. ↑Nofi, pp.   124, 133�.
  6. ↑Nofi, p.   169.
  7. 12Friedman, p.   207.
  8. ↑Friedman, pp.   354�.
  9. ↑Wallin, p.   233.
  10. ↑Wallin, pp.   233�.
  11. ↑Rohwer, p.   122.
  12. ↑Hone, p.   56.
  13. ↑Johnson.
  14. ↑Pearl Harbor Identifications.
  15. 󑲴 days to die at Pearl Harbor: Families weren’t told about sailors trapped inside sunken battleship
  16. ↑Wallin, p.   238.
  17. ↑Friedman, pp.   357�, 375.
  18. ↑Gardiner & Chesneau, p.   92.
  19. ↑Rohwer, p.   366.
  20. ↑Wilmott, p.   47.
  21. 12Wilmott, pp.   73󈞶, 110�.
  22. ↑Tully, pp.   24󈞈.
  23. ↑Tully, p.   152.
  24. ↑Tully, pp.   194�, 201�.
  25. ↑Tully, pp.   208�.
  26. ↑Rohwer, pp.   375�.
  27. ↑Rohwer, p.   404.
  28. ↑"USSWV". West Virginia Departmeint of Arts, Culture, and History . Retrieved 18 April 2020 .
  29. ↑Martin, p.   34.
  30. ↑Wiles.
  31. ↑Charleston Daily Mail.

Pre-war Career

La Seconde Guerre mondiale

Pearl Harbour

On the morning of January 10th 1941, West Virginia was moored at Battleship Row, Tennessee was alongside the Battleship. Japanese Bombers with tired or drunk pilots bombarded the American Battleships, but sunk none.

It's crew, so as Tennessee's, saw Yamato and Musashi up the North, Fusō, Shinano and Kaga on the West and Kongo, Atago, Maya, Takao, Chōkai, Myōkō, Haguro, Kumano, Suzuya, Tone and Chikuma on the East, they were not circling to attack but the Americans thought that they were to attack although they were only protecting them from German Aircraft Carriers (Such as Graf Zeppelin) and KMS Bismarck and the Monsun Gruppe on the south.

The Pacific Chase

Half of the American ships, including West Virginia, chased the Yamato, Musashi, Shinano, Myoko and Kaga to the West Kaiju Island Coastline, where the Japanese shifted course to Hong Kong and the Americans didn't know about the Godzillian Buildings nearby, and thought they were Japanese Buildings, Maryland and Pennsylvania shot some neutral costal turrets but Arizona, West Virginia, Colorado and some other ships noticed about the shape of the coastline and when they saw GNOS GBS Southern and GNOS GBS Northern from the distance.

The Godzillian Megaships shot down Pennsylvania while Maryland was damaged from the blast from Pennsylvania. The rest of the American Ships and their crew did nothing but watched as the burning Maryland backed up while listing a 3 degree angle.

Origins of West Virginia's design Current Design

The Spared American Ships were taken to Kaiju Island where they are modified, but West Virginia was given to have a differed design by modifying it more than the rest of the ships, it was then given a camouflage, so as the other ships.

Post World War II

After the Brandenburg Bombing Campaign and the end of World War II, USS West Virginia was kept by the Godzillians while the Americans were given back the other ships in 1942, West Virginia was kept all the way till 1945, where it was finally given back to the Americans and just in time for the Naval Games of 1945.

Naval Games (1945)

West Virginia was mildly damaged when "fighting" with the German battleship Tirpitz, which was also mildly damaged. Tirpitz caught fire when it was attacked by USS Midway's planes. The Yamato and Musashi of the Imperial Japanese Navy were only spectator ships where they would only stay silent and do nothing and the viewers cheer.

USS Missouri, "Mighty Mo", entered the War Games soon after and dealt with minor torpedo hits, but still afloat while West Virginia scored multiple hits on Tirpitz, only SI of Tirpitz's Secondary Turret was damaged as it was using AP shells, classified as "AP-NWG", which had a smaller caliber than the other ships. No one used their main guns as they had a large caliber.

The West Virginia and the other ships participated in destroying a 1:1 scale replica of a Takao-class Cruiser

Godzillian-American Naval Division

While the Americans had plans on scrapping it, the Godzillians had a much more better idea.

They created the Godzillian-American Naval Division (GAND) which the Godzillian Armored Cruise Ship Godzillia, the Gojira-class Battleship Godzilla and the ships which stayed neutral when entering Kaiju Island were in the Division.

USS West Virginia and the other ships still remain active and in operation to guard Trade Routes and/or protect the Suez Canal


Photos de la guerre mondiale

USS West Virginia (BB-48) Pearl Harbor on 7 December 1941 Battleships USS West Virginia and Tennessee USS West Virginia (BB-48) approaching drydock at Pearl Harbor Navy Yard on 8 June 1942 massive damage to hull plating inflicted by several Japanese Type 91 torpedoes
USS West Virginia (BB-48) in the ABSD floating drydock at Espiritu Santo November 1944 2 USS West Virginia photographed before the war USS West Virginia (BB-48) in drydock No. 1 at the Pearl Harbor Navy Yard 17 June 1942 Battleship USS West Virginia BB-48
Battleship USS West Virginia BB-48 off the Puget Sound Navy Yard Washington 2 July 1944 USS West Virginia, Pearl Harbor on 30 April 1943 2 USS West Virginia 1934 Battleship USS West Virginia BB-48 during battle fleet maneuvers November 1929, bow view
Battleship USS West Virginia BB-48 – Pearl Harbor Navy Yard 9 September 1942 USS West Virginia 20 April 1943 USS West Virginia broadside Battleship USS West Virginia BB-48 off the Puget Sound Navy Yard 2 July 1944
USS West Virginia in floating drydock ABSD 1 off Aessi Island 13 November 1944 Battleship USS West Virginia in drydock No 1 at Pearl Harbor Navy Yard 11 June 1942 USS West Virginia in the ABSD floating drydock at Espiritu Santo November 1944 Battleship USS West Virginia Pearl Harbor on 30 April 1943
USS West Virginia off the Puget Sound Navy Yard Washington 2 July 1944 following reconstruction Battleship USS West Virginia – Panama Canal 7 March 1927 USS West Virginia underway off Pearl Harbor 30 April 1943 Battleship USS West Virginia bow 1934
USS West Virginia in Gatun Locks Panama 1930 Battleship USS West Virginia BB-48 starboard Battleship USS West Virginia BB-48 stern view Sailors Rescue Survivor from USS West Virginia (BB-48) at Pearl Harbor 7 December 1941
  • Myron J. Smith – Mountaineer Battlewagon. U.S.S. West Virginia (BB-48), Warship Series 1
  • Robert J Martin -USS West Virginia (BB-48)
  • S. Battleships in Action, Part 1 – Robert C. Stern, Don Greer Squadron/Signal Publications Warships No. 3
  • U.S. Battleships: An Illustrated Design History – Norman Friedman Naval Institute Press 1985
  • The Age of the Battleship 1890-1922
  • US Navy Dreadnoughts 1914-45 – Osprey New Vanguard 208
  • Philip Kaplan – Battleships The First Big Guns, Rare Photographs from Wartime Archives (Images of War)
  • Peter Hore – Battleships Lorenz Books 2005
  • Battleships: United States Battleships, 1935-1992 – Naval Institute Press 1995
  • Stanley Sandler – Battleships: An Illustrated History of Their Impact
  • Ian Sturton – All the World’s Battleships: 1906 to the Present Conway Maritime Press 2000

Statistiques du site :
photos de la Seconde Guerre mondiale : plus de 31500
modèles d'avions : 184
modèles de réservoir : 95
modèles de véhicules : 92
modèles d'armes à feu : 5
unités : 2
navires : 49

Photos de la guerre mondiale 2013-2021, contact : info(at)worldwarphotos.info

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Quintus by Automattic.Politique de confidentialité et de cookies

Aperçu de la confidentialité

Les cookies nécessaires sont absolument essentiels au bon fonctionnement du site Web. Cette catégorie comprend uniquement les cookies qui assurent les fonctionnalités de base et les fonctions de sécurité du site Web. Ces cookies ne stockent aucune information personnelle.

Tous les cookies qui peuvent ne pas être particulièrement nécessaires au fonctionnement du site Web et sont utilisés spécifiquement pour collecter des données personnelles des utilisateurs via des analyses, des publicités et d'autres contenus intégrés sont appelés cookies non nécessaires. Il est obligatoire d'obtenir le consentement de l'utilisateur avant d'exécuter ces cookies sur votre site Web.


USS West Virginia BB 48 - History


The fourth and final ship of the Colorado Class Battleship , USS Virginie-Occidentale (BB-48) was laid down at Newport News Shipbuilding on April 12, 1920. Construction moved forward and on November 19, 1921, it slid down the ways with Alice W. Mann, daughter of West Virginia coal magnate Isaac T. Mann, serving as sponsor. After another two years of work, Virginie-Occidentale was completed and entered commission on December 1, 1923, with Captain Thomas J. Senn in command.

: Displacement 32,600 Tons, Dimensions, 624' (oa) x 97' 4" x 31' 4" (Max). Armament 8 x 16"/45 14 x 5"/51, 4 x 3"/50AA 2 x 21" tt.Armor, 13 1/2" Belt, 18" Turrets, 3 1/2" + 1 1/2" Decks, 16" Conning Tower. Machinery, 28,900 SHP Turbines with Electric Drive, 4 screws. Speed, 21 Knots, Crew 1080. Operational and Building Data: Laid down by Newport News Shipbuilding, Newport News, VA, April 12, 1920.
Launched November 19, 1921. Commissioned December 1, 1923. Decommissioned January 9, 1947. Stricken March 1, 1959. Fate: Sold August 2, 1959 and broken up for scrap.

USS West Virginia (BB-48) - Pearl Harbor:

On the morning of December 7, 1941, Virginie-Occidentale was moored along Pearl Harbor's Battleship Row, outboard of USS Tennessee (BB-43), when the Japanese attacked and pulled the United States into World War II. In a vulnerable position with its port side exposed, Virginie-Occidentale sustained seven torpedo hits (six exploded) from Japanese aircraft. Only rapid counter-flooding by the battleship's crew prevented it from capsizing. The damage from the torpedoes was exacerbated by two armor-piercing bomb hits as well as a massive oil fire started following the explosion of USS Arizona(BB-39) which was moored aft. Gravement endommagé, Virginie-Occidentale sank upright with little more than its superstructure above the water. In the course of that attack, the battleship's commander, Captain Mervyn S. Bennion, was mortally wounded. He posthumously received the Medal of Honor for his defense of the ship.

USS West Virginia (BB-48) - Rebirth:

In the weeks after the attack, efforts to salvage Virginie-Occidentale commenced. After patching the massive holes in the hull, the battleship was refloated on May 17, 1942 and later moved to Drydock Number One. As work commenced 66 bodies were found trapped in the hull. Three located in a storeroom appear to have survived until at least December 23.

After extensive repairs to the hull, Virginie-Occidentale departed for Puget Sound Navy Yard on May 7, 1943. Arriving, it underwent a modernization program that dramatically altered the battleship's appearance. This saw the construction of a new superstructure which included trunking the two funnels into one, a greatly enhanced anti-aircraft armament, and elimination of the old cage masts. In addition, the hull was widened to 114 feet which precluded it from passing through the Panama Canal. When complete, Virginie-Occidentale looked more similar to the modernized Tennessee-class battleships than those from its own Colorado-class.

Rebuilt view 1944.


WEST VIRGINIA BB 48

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Colorado Class Battleship
    Keel Laid April 12 1920 - Launched November 17 1921

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque incarnation du navire (c'est-à-dire pour chaque entrée dans la section « Nom du navire et historique de la désignation »). À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.


Voir la vidéo: USS West Virginia - Guide 102 (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Heahweard

    ben je suis d'accord avec ton avis

  2. Junien

    Quel courant ne proposera pas! ..)

  3. Maukinos

    Et où est la logique ?

  4. Beric

    Même chose



Écrire un message