Nouvelles

Fort Wayne historique

Fort Wayne historique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Fort Wayne, siège du comté d'Allen, dans l'Indiana, doit son origine à un fort construit en l'honneur d'un général américain nommé Mad Anthony Wayne. Le fort a été créé par les États-Unis à la place, une réplique du dernier fort américain, construit en 1816 , se dresse aujourd'hui. L'historique Fort Wayne se dresse comme un rappel des événements passés qui ont conduit à la création de la ville. C'est un musée vivant, englobant presque tous les artefacts datant de cette époque révolue. Le tableau est complété par les reconstitutions des batailles historiques, de la guerre française et indienne à la guerre civile ultérieure. On peut revivre le passé en regardant le personnel en uniforme accomplir ses tâches militaires quotidiennes. Le fort est entretenu par une organisation bénévole appelée Historic Fort Wayne, Inc. L'organisation à but non lucratif a été formée à la suite d'une proposition présentée par les parcs de Fort Wayne. et Département des loisirs.Historic Fort Wayne, Inc. Il constitue une ressource précieuse pour les générations présentes et futures de la ville, qui souhaitent connaître leur histoire.


Saviez-vous qu'il existe un sentier pédestre retraçant l'histoire de Fort Wayne gratuit et ouvert au public toute l'année? Il suit les panneaux de signalisation bleus, rouges et blancs sur quatre itinéraires distincts et est complété par une carte de visite autoguidée disponible auprès d'ARCH ou du Centre d'histoire. Avec marqueurs historiques qui décrivent les sites importants de la région, cette visite à pied unique est un 1994 Célébration du bicentenaire don d'héritage durable aux citoyens du nord-est de l'Indiana. Au total, il y a quatre sentiers : Le centre-ville, Centre-Ouest, Sud central et le Kekionga ou au bord du lac quartier qui s'imprègne du riche patrimoine de notre région. Les marqueurs qui décrivent les différents arrêts sont orientés pour l'observation des piétons, donc marcher sur le sentier peut être un meilleur plan que d'essayer de faire du tourisme depuis la fenêtre d'une voiture.

Lisez le reste de cette information de visite copiée sous la rubrique Barre latérale vers le bas de l'article de blog, allez à The Hall Community Arts Center par Tom Castaldi publié le 2 mai 2013 dans le blog History Center Notes & Queries Along the Heritage Trail--Links for more study by Nancy McCammon-Hansen répertorie tous les points sur les quatre sentiers avec des liens vers des blogs avec plus d'informations publiés le 10 juin 2014 dans History Center Notes & Queries blog .

Voir aussi Une courte visite historique du centre de Fort Wayne par Nancy McCammon-Hansen publiée le 28 juin 2013 dans le blog History Center Notes & Queries ou procurez-vous une carte gratuite du Fort Wayne Bicentennial Heritage Trail au History Center. Les marqueurs historiques passant au numérique Les codes QR donnent au sentier pédestre une dimension supplémentaire pour les smartphones par Ron Shawgo publié le 2 septembre 2013 dans le journal The Journal Gazette.

  1. Livre de 1914 - Historical Markers in Indiana - Bulletin 14 - 12-1921 par Indiana Historical Commission publié le 18 septembre 2017 sur Vous êtes positivement de Fort Wayne, si vous vous en souvenez. Groupe fermé sur Facebook. discussion sur les marqueurs du centre-ville publiée par The History Center le 24 septembre 2014 sur le blog Visit Fort Wayne.
  2. Tous les marqueurs historiques de l'État de l'Indiana au 09/02/2015 du Bureau historique de l'Indiana.
  3. ARCH (Architecture et patrimoine communautaire) Le sentier du centre-ville central compte 19 arrêts à des marqueurs de lieux historiques avec des informations sur une page Web pour chaque arrêt. avec des photos et des liens vers des blogs supplémentaires de Nancy McCammon-Hansen publiés le 28 juin 2013 sur History Center Notes & Queries blog .
  4. Les Statue d'Anthony Wayne, déménagé en 1973 sur la place Freimann, contenait à l'origine trois plaques de bronze, exécutées par George Ganiere. Timothy E. Doyle, qui était un artiste et sculpteur sur pierre local, a sauvé les bronzes en 1985 lorsque la base de granit a été mise au rebut. Julie R. Waterfield a acheté les plaques de bronze et en a fait don à l'ACPL [Bibliothèque publique du comté d'Allen]. Voir les photos et en savoir plus sur la statue d'Anthony Wayne publiée le 29 avril 2013 par Nancy McCammon-Hansen sur le blog History Center Notes & Queries. Le général Wayne n'est pas la seule statue à attirer l'attention de la ville. Le département des parcs prévoit de relooker et de réparer les monuments du passé de Fort Wayne le 10 août 2013 par Kevin Leininger du journal The News-Sentinel. "Mad" Anthony reste sur place Trust offre 100 000 $ pour améliorer la visibilité à Freimann le 14 août 2013 par Dan Stockman du journal The Journal Gazette.
  5. L'histoire de la ville va subir un lifting monumental – et bien mérité – de Kevin Leininger publié le 14 novembre 2015 dans le journal The News-Sentinel.
  6. Marqueur d'orme ca. 1960 sur le côté ouest du boulevard entre Edgewater Avenue et Columbia photo et discussion le 24 mai 2017 sur Vous êtes positivement de Fort Wayne, si vous vous en souvenez. Groupe fermé sur Facebook. de photos de marqueurs locaux et le plan des sites liés à la guerre civile de la zone de visite avec des photos du journal The News-Sentinel .
  7. Chaîne YouTube Indiana Roadside Markers lancée le 15 avril 2021 par Michael L. Harris de Syracuse, Indiana. Il a commencé le projet environ trois ans plus tôt et a terminé la photographie sur le lot de 26 vidéos de la première année. Il fait des recherches sur les histoires et trouve des images et des articles pour compléter les informations sur les plus de 600 bornes routières officielles dans tout l'État. Certains des sujets du comté d'Allen incluent Fort Miamis, Camp Allen, le site de la défaite de Hardin par le chef Little Turtle, la maison de l'inventeur de la télévision Philo Farnsworth, le site révolutionnaire du canal Wabash et Erie et Gronauer Lock No. 2. Les vidéos concernant Allen Le comté sera trouvé sur Allen INGenWeb au fur et à mesure qu'il les publie. Son projet a été discuté à Syracuse, l'homme faisant des marqueurs d'État documentés dans l'émission YouTube de Blake Sebring publiée en 2021 dans le journal The Journal Gazette. informations et liens vers d'autres sites Web avec des marqueurs locaux et des informations publiés le 9 septembre 2014 par The History Center sur Visit Fort Wayne publié le 18 juillet 2013 par Tom Castaldi sur le blog History Center Notes & Queries . Il existe un excellent petit livre intitulé "Who Put That There" qui peut servir de guide pour explorer l'histoire de Fort Wayne. Le livre a été écrit par des étudiants de l'école catholique St. Jude en 1998 avec une subvention pour la préservation historique de la Historic Landmarks Foundation of Indiana, du Indiana Humanities Council et du National Endowment for the Humanities. Publié le 3 janvier 2011 par Nancy McCammon-Hansen sur le blog History Center Notes & Queries . a des cartes montrant les passerelles proposées et les marqueurs existants et les structures historiques par Tom Castaldi publié en septembre 2011 dans Fort Wayne Monthly mentionne quelques-uns des marqueurs locaux et également dans Fort Wayne's Heritage Trail Anniversary par Tom Castaldi publié le 23 octobre 2014 dans History Center Notes & Blog de requêtes. 26 mars 2013 Hidden Gems Un blog hebdomadaire sur les lieux historiques sympas de l'Indiana. Un dans le parc commémoratif de Fort Wayne.
  8. Comment voir Fort Wayne à pied: des liens à pied vers 4 sentiers du centre-ville ARCH Heritage Trails, Fort Wayne Food Tours et plus encore par Katherine D. publié le 31 juillet 2017 par Visit Fort Wayne. montre comment utiliser la technologie pour créer vos propres cartes personnalisées par Harry Tunnell publié le 4 novembre 2014 dans History Center Notes & Queries blog . et sur Facebook
  9. Allen County - Indiana Historical Markers par comté - Indiana Historical Bureau 02.1963.1 Camp Allen, 1861-64
    02.1966.1 Site de la défaite de Hardin
    02.1992.1 Maison de Philo T. Farnsworth
    02.1992.2 Inauguration des travaux du canal Wabash et Érié
    02.2000.1 Fort Miamis
    02.2003.1 Gronauer Lock No. 2 photos sur flickr beta test par Aimee Formo publié le 15 septembre 2014 par Indiana Historical Bureau le long de Carroll Road où il traverse la rivière Eel au nord-ouest de Fort Wayne, il y avait un marqueur historique, attirant l'attention sur quelque chose appelé Hardin&rsquos Défaite. 11 juin 2013 par Frank Gray du journal The Journal Gazette.
  10. Statue de la mémoire au Memorial Park à Fort. Wayne une photo Facebook 1930 vs 2013 répertorie uniquement le palais de justice du comté d'Allen le 31 juillet 2003, grâce à INHometownLocator sur Facebook, a publié plusieurs photos de leur tout nouveau marqueur historique Packard Park & The Packard Company installé le 24 mai 2019 à Packard Park. au moins six types de panneaux et marqueurs historiques locaux de groupes comme l'Indiana Historical Society, la société locale Allen County Fort Wayne Historical Society ou le Mary Penrose Wayne Chapter of the Daughters of the American Revolution, Parks Department, National Register of Historic Places et plus 16 avril 2013 par Nancy McCammon-Hansen sur le Blog du Centre d'histoire Notes & Requêtes .
  11. State Historical Markers in Allen County par Tom Castaldi publié le 23 février 2016 sur History Center Notes & Queries blog . sur la page Facebook de James Whitcomb Riley Boyhood Home.
  12. Une statue de John Nuckols, le premier conseiller municipal noir de la ville, dans un parc qui porte son nom près de l'intersection de Jefferson Boulevard, Maumee Avenue et Harmar Street et du Helen P. Brown Natatorium au South Side High School. De la mission du professeur d'histoire des Noirs de Tracing State à la recherche, documentez les points de repère de l'Indiana le 3 mars 2013 par Rosa Salter Rodriguez du journal The Journal Gazette. a plus de 100 marqueurs à moins de 100 km du comté d'Allen, Indiana

Copyright &copie Allen INGenWeb 1996 à
Allen County Genealogical Society of Indiana, ACGSI, est l'hôte Web d'Allen INGenWeb.
Allen INGenContenu Web, conception et médias sociaux ACGSI par Stanley J. Follis.


Vieux Fort historique

Le Fort Wayne reconstruit est une copie fidèle du poste construit par les troupes américaines sous le commandement du major John Whistler en 1815-1816. Le complexe d'origine était peut-être le fort tout en bois le plus sophistiqué jamais construit en Amérique du Nord. Il a été conçu pour être facilement défendu contre une attaque amérindienne par une garnison de seulement 50 à 75 hommes. Deux rangées de piquets, de lourdes portes et des blockhaus bien placés empêchaient toute entrée indésirable. Ce n'est pas la peur des Amérindiens, mais plutôt le mouvement rapide de la frontière vers l'ouest qui a causé l'abandon de Fort Wayne après seulement trois ans d'utilisation.

Grâce aux efforts de nombreux citoyens dévoués du Fort Wayne moderne, le « vieux fort » a été reconstruit sur une parcelle de terrain à moins d'un quart de mile du site d'origine. Ici, la vie dans le dernier poste frontière de l'armée de l'Indiana est recréée. La garnison moderne, habillant les vêtements de l'époque, montre les métiers et activités quotidiennes qui maintenaient corps et âme dans un poste de commerce militaire du XIXe siècle.


Historic Fort Wayne, Inc. a ouvert ses portes le ou vers le 4 juillet 1976. À cette époque, Historic Fort Wayne était ouvert au public tous les jours avec des reconstitutions sur place. La visite était payante. Le Fort Wayne historique a ensuite fermé ses portes le 24 septembre 1993. La ville de Fort Wayne et le Centre d'histoire ont repris les opérations et avec l'aide d'Arts United, une rénovation majeure a été achevée au milieu des années 1990. Historic Fort Wayne a ensuite rouvert, mais les revenus et la fréquentation n'étaient pas suffisants pour maintenir l'installation, de sorte que l'opération a été fermée à nouveau. En octobre 2004, un nouveau groupe également intitulé Historic Fort Wayne, Inc. a reçu un essai d'un an pour exploiter le fort et en juin 2005, les premiers événements programmés ont eu lieu. Avec l'aide du Fort Wayne Parks & Recreation Department, cet actif communautaire reste ouvert au public lors d'événements spéciaux organisés tout au long de l'année, comme indiqué ci-dessous. Les terrains du Fort sont ouverts à la découverte à tout moment. Les bâtiments ne sont ouverts au public que lors d'événements classés.

À propos d'Historic Fort Wayne, Inc. : Historic Fort Wayne est une organisation à but non lucratif fondée en 2004. Elle se consacre au développement d'un programme d'éducation historique hébergé dans le Vieux Fort et à l'entretien et à la préservation de routine. Notre mission est d'éduquer la communauté sur l'historique Fort Wayne et son importance pour le Territoire du Nord-Ouest, l'État de l'Indiana et les États-Unis grâce à une programmation interactive.

Nous sommes une organisation 100% bénévole. La plupart de nos événements sont gratuits pour le public. La programmation est financée par des dons privés et corporatifs.

Événements d'été 2021

Nous sommes ravis d'accueillir les visiteurs à Historic Fort Wayne pour la saison 2021. Nous continuons de surveiller les informations sur le virus COVID fournies par le département de la santé du conseil de santé du comté d'Allen, la ville de Fort Wayne et le CDC. Pour garantir que l'expérience de chacun est agréable et sûre, nous vous demandons de suivre les directives de santé et de sécurité affichées lors de votre visite au fort.

Ces événements sont ouverts au public sans frais. Les dons sont acceptés. Pour plus d'informations, appelez le (260) 437-2836.

Le Vieux Fort est situé au 1201 Spy Run Ave Fort Wayne, IN 46805.

Le stationnement se trouve à Lawton Park et sur le parking de Spy Run Avenue en face du fort. Les visiteurs doivent emprunter le sentier Rivergreenway sous le pont Spy Run pour accéder au fort.

Le fort est également accessible par le pont depuis Headwaters Park.

Pour plus d'informations sur les événements à venir en 2021, visitez notre site Web à l'adresse www.oldfortwayne.org ou syntonisez la radio Old Fort à 16 h 40.

Heures d'été

Nous sommes ravis de vous annoncer nos horaires d'été pour 2021! Le fort sera ouvert du mercredi au samedi de 10h00 à 17h00 et le dimanche de 12h00 à 16h00 du 2 juin au 1er août. Le personnel sera disponible pour des visites et des questions.

Tous les jeudis, observez les artisans locaux au travail. Le samedi et le dimanche, parlez aux soldats de leur vie quotidienne.

Siège de Fort Wayne-1812

Samedi 12 juin de 10h à 18h

Dimanche 13 juin de 10h00 à 16h00

Alors que maintenant une zone paisible, le confluent des Trois Rivières était autrefois la ligne de front dans une bataille qui aurait pu décider du sort de l'ensemble du Territoire du Nord-Ouest. Des reconstituteurs de tout le pays reconstitueront le siège de Fort Wayne pendant la guerre de 1812. L'affrontement des forces américaines contre la Confédération autochtone alliée aux Britanniques a décidé du sort de l'un des derniers avant-postes américains à la frontière. Si Fort Wayne était tombé, la Grande-Bretagne aurait contrôlé toute la frontière ouest des États-Unis. Ce week-end au Vieux Fort comprendra des démonstrations de mousquets et de canons, des artisans d'époque et des activités pour les enfants.

La guerre révolutionnaire à la frontière

Samedi 17 juillet de 10h00 à 18h00

Dimanche 18 juillet de 10h00 à 16h00

La côte est était en révolte ouverte en 1775, mais que se passait-il à la frontière ? Faites un voyage à Post Miami, sous contrôle britannique depuis 1760, et découvrez ce que c'était que de vivre dans un poste de traite britannique. Regardez les marchands échanger leurs marchandises pendant que l'armée britannique surveille de près les rebelles. Voir des démonstrations de la vie militaire et marchande, de la cuisine d'époque, des artisans d'époque et des armes.


Crédit photo : Stephen Zabrecky

Poste Miami-1734-1763

Samedi 28 août de 10h à 18h

Dimanche 29 août, 10h00-16h00

Les années 1700 prennent vie alors que les forces françaises et britanniques s'affrontent pour le contrôle de la zone ce week-end au Vieux Fort. Les commerçants de fourrures, les Amérindiens, les civils et les soldats présenteront les activités quotidiennes de l'avant-poste français connu sous le nom de Post Miami pendant la guerre française et indienne. Vivez des batailles, des exercices d'infanterie et un coup de canon. Visitez des marchands, des artisans historiques et visitez le fort.


Témoignages

Mesdames et Messieurs,

Le 9 juin, j'ai aidé à diriger une visite de Clements Library Associates dans plusieurs endroits de la ville de Fort Wayne. Ces personnes sont membres du groupe d'amis de soutien de la Bibliothèque, l'un des grands dépositaires nationaux de documents de source primaire sur l'histoire américaine. Fort Wayne, je pourrais ajouter, est bien représenté dans nos collections car nous détenons les papiers de Josiah Harmar et Anthony Wayne ainsi que le livre de lettres de l'Agence indienne de Fort Wayne.

Alors que notre groupe a apprécié son séjour en ville et au centre d'histoire, le point culminant de sa visite a été le vieux fort. Les bénévoles de Historic Fort Wayne, dirigés par Tom Grant, sont allés bien au-delà de l'appel du devoir pour nous accueillir, nous montrer le fort et organiser des démonstrations sur un

Jeudi après-midi. Notre groupe était tellement intéressé qu'il a dépassé l'heure prévue pour explorer le fort et parler avec les bénévoles. Ces bénévoles forment un groupe de personnes très dévouées, et j'espère que vous leur apporterez tout le soutien possible dans leurs efforts pour préserver le Vieux Fort et l'animer pour les visiteurs. Merci également à la Direction des Parcs pour ses efforts de préservation des bâtiments et d'embellissement du parc.

Sur une note plus personnelle, j'ai été particulièrement touché par les efforts des bénévoles pour garder le Vieux Fort vivant, car j'ai été le premier directeur général de l'historique Fort Wayne, Inc. (1974-79) et j'ai supervisé la construction et l'ameublement du bâtiments et mise en place du programme d'interprétation en direct. J'ai beaucoup apprécié mon temps à ce poste et en tant que citoyen de Fort Wayne. La ville avait l'air bien, et j'étais fier de la partager ainsi que certains de mes souvenirs avec les Clements Library Associates.

Brian Leigh Dunnigan
Directeur associé et conservateur des cartes
Bibliothèque William L. Clements
909 Université du Sud
Ann Arbor, MI 48109-1190

Je m'appelle Mark Wilkins et je suis un auteur de l'Indiana, qui travaille sur mon 7 e livre sur le folklore et l'histoire de l'Indiana. Je vous écris pour vous faire savoir que dans le cadre de mon travail actuel, j'ai eu l'occasion de passer la nuit à Historic Fort Wayne, et j'ai été incroyablement impressionné à la fois par le fort lui-même, ainsi que par la passion et le professionnalisme des bénévoles qui le maintenir.

J'ai voyagé dans tout notre État et je peux vous assurer qu'il n'y a rien d'autre que l'historique Fort Wayne. Les connaissances et le professionnalisme des interprètes historiques ont rendu tout cela vivant pour moi, et j'ai hâte d'inclure les histoires du Fort dans mon prochain livre.

Je voulais juste vous remercier, ainsi que la ville de Fort Wayne, pour votre soutien à cet atout historique merveilleux et éducatif. C'est vraiment merveilleux, et vous en êtes fier à juste titre.


Je voulais vous faire part d'une récente interaction que j'ai eue avec les gens de Old Historic Fort Wayne. Je m'appelle Kyle Gibson et je représente la Boy Scout Troop 120 de Southport, Indiana. En décembre, j'ai contacté Ken Sorg de l'OHFW au sujet d'un éventuel échange. Nous étions prêts à venir au fort et à faire un projet de service le week-end en échange d'une chance de rester et d'en apprendre davantage sur le fort. Ken et d'autres membres du personnel n'étaient que conciliants pour nous organiser un week-end en mars. Moi-même et 8 autres adultes ainsi que 19 éclaireurs sommes arrivés tard vendredi soir, n'ayant jamais été au fort et ne sachant pas vraiment à quoi s'attendre. Ken nous a rencontrés à la porte, nous a fait un tour rapide et nous a donné notre projet pour le week-end. Nous étions tous émerveillés par le fort et nous pouvions à peine garder les garçons concentrés sur la tâche à accomplir : décharger la remorque et installer les choses. Le lendemain, le personnel est même allé jusqu'à envoyer un reconstituteur/historien passer une heure avec les garçons pour les renseigner sur le fort ainsi que sur la ville. Le week-end a été un succès écrasant selon nous et j'espère que le fort a trouvé notre travail satisfaisant. La réunion suivante, le mardi, j'ai été bombardée par la douzaine de garçons qui ne pouvaient pas sortir du camp me demandant quand nous y retournerions parce que la rumeur s'était déjà répandue rapidement pour eux qu'ils avaient raté un super camp. J'ai également entendu des parents qu'ils prévoyaient des voyages jusqu'au fort cet été pour certains des week-ends de reconstitution comme prévu. Vous avez un attrait merveilleux pour votre ville avec le fort qui n'est amélioré que par un personnel formidable et dévoué.


Fort Wayne historique

Situé sur un coude de la rivière Detroit, Fort Wayne, Detroit, a été utilisé par l'armée des États-Unis entre 1841 et 1972. Après la construction initiale (1841-1853), les ouvrages défensifs en forme d'étoile sont restés vacants jusqu'à la guerre de Sécession lorsque le fort est devenu un camp d'instruction de volontaires. À partir de 1862, la réserve de 83 acres a été continuellement développée et reconstruite pour accueillir de plus grandes garnisons d'infanterie, des écoles de formation de députés et d'aumôniers de l'armée, ainsi que des entrepôts et des bureaux de quartier-maître. Tout au long de l'histoire de Fort Wayne, le poste a été utilisé comme centre d'intégration pour les hommes et les femmes du Michigan servant dans l'armée américaine pour chaque conflit de la fin des 19e et 20e siècles. Aujourd'hui, le Detroit Parks and Recreation Department et les bénévoles de la Historic Fort Wayne Coalition travaillent à restaurer le site et à interpréter son histoire.

Soyez parmi les milliers à découvrir le passé secret de Détroit à Historic Fort Wayne.

Bien que le MEDC déploie des efforts raisonnables pour maintenir l'exactitude du contenu du site Web, il n'est pas présenté comme étant exempt d'erreurs. Lire les informations légales.


Fort Wayne historique

La région comprenant Fort Wayne, IN était la patrie de plusieurs cultures de peuples autochtones bien avant la Révolution américaine. À l'époque pré-contact, les Indiens d'Amérique du Nord chassaient la faune et vivaient dans la région après la fonte des glaciers. Les populations ultérieures ont construit une communauté, qui comprenait des travaux de terrassement, des routes commerciales et une hiérarchie sociale complète. Le groupe le plus notable qui vivait dans la région était les Miami, qui, au début des années 1700, étaient déjà profondément enracinés dans la région et avaient établi une capitale nommée Kekionga.

Au cours des décennies suivantes, de l'ère coloniale à l'ère post-révolutionnaire, les Français, les Britanniques et les Américains se sont installés dans la région et ont établi plusieurs postes de traite et forts à Kekionga. En 1790, le président George Washington a ordonné à l'armée américaine de sécuriser le territoire de l'Indiana pour la colonisation. Trois batailles contre la confédération de Miami ont eu lieu à Kekionga. Les deux défaites qui en résultèrent furent les premières subies par l'armée américaine. Après ces pertes, le général Anthony Wayne a mené une expédition qui a abouti à la destruction du village de Kekionga. Après avoir remporté des victoires décisives contre les Miami à Fort Recovery et à Fallen Timbers en 1794, Wayne est revenu sur l'ancien site de Kekionga et a construit un fort de palissade de base capable de résister aux coups de canons de 24 livres. Après avoir remis le fort au colonel John Hamtramck le 21 octobre 1794, Hamtramck a rebaptisé l'avant-poste Fort Wayne en l'honneur du général. Pendant la guerre de 1812, l'avant-poste est resté l'un des avant-postes les plus importants du territoire de l'Indiana, repoussant les assauts répétés des Indiens du Nord-Ouest. Le plus notable d'entre eux s'est produit en septembre 1812 lorsqu'une petite garnison stationnée là-bas a été attaquée par près de 500 Potawatomi et Miami sous la direction du chef Winamac.

En 1819, le complexe a été abandonné. Bien que le fort ne se trouve plus sur le site d'origine, un avant-poste reconstruit se trouve à moins d'un quart de mile de là.


L'histoire de Fort Wayne (Detroit)

L'histoire du futur site de Fort Wayne remonte bien plus loin que la simple cartographie et l'arpentage de la zone. Les Amérindiens vivaient dans la région depuis de nombreuses années, les plus anciens documents connus montrent que la région a été occupée dès 1000 après JC, près de 800 ans avant la construction du fort. Maintenant, cette zone était bien utilisée en raison de son emplacement, étant près d'une rivière, puis des Grands Lacs, cette zone avait beaucoup à offrir aux premiers colons tels que les Amérindiens. Une rivière à proximité qui pourrait être utilisée pour l'irrigation ainsi qu'une connexion directe au lac rendant les déplacements simples et permettant un large choix de techniques de collecte de nourriture. Une ancienne tribu utilisait les zones à côté de la rivière comme lieu de sépulture sacré. Les membres de la tribu ont été enterrés dans les dunes de sable dans de petites tombes avec des artefacts. La région était connue pour abriter plusieurs tribus dont aucune ne revendique la responsabilité initiale des tumulus. Alors que les Amérindiens ont très probablement choisi de faire de cet endroit leur foyer en raison de l'abondance des ressources, les colons avaient d'autres raisons de construire le fort sur la rivière Detroit, bien que l'abondance des ressources naturelles ait certainement aidé à la décision.

Le prochain grand développement n'aurait pas lieu avant la guerre de 1812. Cette zone se trouvait dans le théâtre nord-ouest de la guerre. Où les soldats américains devaient pénétrer dans les terres détenues par les Britanniques dans le Michigan, puis pénétrer au Canada. L'une des erreurs majeures des forces américaines dans cette guerre a été un énorme manque de communication. Les trois théâtres étaient censés se dérouler en même temps, mais en raison de la logistique, ils ont eu lieu à des moments différents, ce qui a permis aux Britanniques d'être préparés sur tous les fronts. Brick. Le général William Hull reçut l'ordre de se rendre à Détroit au tout début de la guerre. À son arrivée, il ne savait pas que des combats avaient déjà eu lieu le long de la frontière sud-est du Canada où les forces américaines ont perdu. À l'approche de Detroit, lui et ses hommes ont vu des ouvriers britanniques installer des emplacements de canons. Il a ensuite ordonné à ses hommes d'ouvrir le feu et a commencé à bombarder toutes les forces britanniques qu'il pouvait voir. Le 5 juillet, Hull arrêta son bombardement en atteignant Détroit, ses ordres originaux étaient de capturer et de sécuriser les zones voisines, mais ces ordres furent modifiés et maintenant il devait attaquer Fort Malden. Après avoir attendu jusqu'au 9 juillet, il décide qu'il n'a pas la force d'attaquer le fort Malden. Le 12 juillet, il a fait un geste audacieux pour traverser la rivière au Canada et prendre une ville connue sous le nom de Sandwich. À son insu, les forces canadiennes de la ville avaient déjà été évacuées en raison de la taille des troupes de Hull, il a donc pu prendre la ville pacifiquement. Un mois plus tard, le général Brock débarquait sur ce site pour s'emparer de la ville et du fort de Détroit à 3 milles à l'est. Les Britanniques garderaient le contrôle de la région pendant les treize prochains mois. Trois ans plus tard, le traité de Well Springs sera signé sur le futur site de Fort Wayne. Ce traité a mis fin au conflit entre les États-Unis et les huit tribus amérindiennes qui étaient entrées en guerre avec les États-Unis pendant la guerre de 1812.

Construction et utilisation militaire de Fort Wayne

Le terrain fut finalement arpenté en 1840. Un fort était nécessaire près du fleuve pour protéger les terres américaines et cet endroit offrait l'avantage d'être près du Canada britannique en plus de pouvoir surplomber le fleuve. Le fort tire son nom du général Anthony Wayne qui a combattu pendant la guerre d'indépendance et a pris possession de Detroit aux Britanniques. « Un fort en étoile à cinq branches devait avoir le canon le plus récent capable de tirer sur les voiliers ennemis et le rivage canadien. » (Historic Fort Wayne Coalition, 1) Ce fort serait le troisième construit à Détroit mais le premier construit par les Américains. Le premier fort, Fort Pontchartran, a été construit par les Français en 1701 peu après le débarquement d'Antoine Cadillac, ce fort a ensuite été cédé aux Britanniques en 1760. Les Britanniques ont ensuite construit leur propre fort plusieurs années plus tard nommé Fort Lernoult. Ce fort a ensuite été repris par les Américains une fois que les États-Unis ont pris le contrôle de Detroit, et le fort a été

Document montrant le plan pour la conception du fort’s

rebaptisé Fort Shelby. Fort Shelby, cependant, tomba en ruine après la guerre de 1812 et maintenant Fort Wayne devait être un remplaçant en réponse aux tensions accrues le long de la frontière canadienne. Le fort a été achevé en 1851 mais n'a pas reçu ses emplacements de canons. Les États-Unis avaient signé un traité avec la Grande-Bretagne créant une solution diplomatique à tous les différends territoriaux dans la région. Maintenant que la menace avait disparu et que les tensions s'étaient apaisées, il n'y avait aucune raison de déployer des armes au fort. À cette époque, c'est devenu une garnison de troupes mais ne serait pas très utile jusqu'à ce que la guerre civile éclate.

Bien que Fort Wayne n'ait été en première ligne d'aucune guerre à laquelle les États-Unis ont participé après la guerre de 1812, le fort a été utilisé au cours des années suivantes. Peu de temps après le début de la guerre de Sécession, le Michigan 1 st Regiment Infantry, une unité de volontaires de trois mois, a été mobilisé. Ces troupes ont été placées au sein de la brigade de Willcox et ont participé à la première bataille de Bull Run qui a été une perte pour les troupes de l'Union. Le fort était également une zone de récupération pour les vétérans de la guerre mis hors service par leurs blessures. Le fort a connu une utilisation similaire à la fin des années 1800 pendant la guerre hispano-américaine, cette tendance s'est ensuite poursuivie pendant la Première Guerre mondiale.

Pendant la Première Guerre mondiale, le fort a connu une utilisation supplémentaire. Alors qu'il y avait le rassemblement habituel d'hommes et la formation d'unités à envoyer outre-mer une fois que les États-Unis étaient entrés en guerre, nous avions maintenant besoin d'endroits pour stocker les fournitures créées pour l'effort de guerre. Avant notre implication directe, des armes et des fournitures ont été envoyées aux Alliés et le fort servait de terrain de jeu idéal pour de telles choses avec sa proximité avec la plus grande ville industrielle des États-Unis à l'époque avec un accès à des voies navigables pouvant se connecter à l'océan Atlantique. . Le fort a reçu des entrepôts plus grands pour stocker ces fournitures jusqu'à ce qu'elles puissent être expédiées à l'étranger. Le fort a également eu une utilisation légèrement plus sombre pendant et juste après la Première Guerre mondiale. Le premier Red Scare est resté au début des années 1900. Cette peur du communisme était forte aux États-Unis à cette époque et plus encore lors de la deuxième peur qui a suivi la Seconde Guerre mondiale. Ceux qui se sont retrouvés sous enquête pour être communistes pourraient se retrouver dans le centre de détention de Fort Wayne. Même ceux qui se trouvaient illégalement dans le pays dans la région de Detroit ont été détenus dans le centre de détention du fort jusqu'à ce qu'ils puissent être interrogés.

L'utilisation du Fort Wayne n'a pas beaucoup changé entre la Première et la Seconde Guerre mondiale. Le fort était encore utilisé pour rassembler des troupes et commençait même maintenant à accueillir ceux qui avaient été sélectionnés par le biais de la loi sur le service sélectif et à former ces conscrits. Detroit était toujours une puissance dans l'industrie automobile et après que les États-Unis soient entrés dans un état de « guerre totale », ils ont commencé à déverser des chars et des avions pour l'effort de guerre. Les entrepôts autour de Fort Wayne ont de nouveau été agrandis pour permettre le stockage de ces véhicules jusqu'à ce qu'ils puissent être expédiés. On estime que des milliers de véhicules ont été testés et traités par Fort Wayne. Les centres de détention du fort étaient encore utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale. After the African campaigns made by the US Italian POWs were sent to the detention centers in Fort Wayne and remained there for the rest of the war. Following WWII, in May of 1949 the old star formation fort’s title was transferred to the City of Detroit with the stipulation that it become a historical monument. Troops remained garrisoned in the buildings not connected to the old fort and were mobilized during both the Vietnam and Korean Wars.

Non-Military use and the status of the fort

Fort Wayne saw some use outside of a staging ground for new troops during the late 1900s. By the 1960s the Civil Rights Movement was in full swing, African-American communities were pushing hard for social reforms. Tensions were at an all-time high in Detroit, white mobs were using force to keep segregation in order and were attacking homes that were newly purchased by black families. On Sunday July 23 rd , 1967 after police had raided an illegal bar, patrons and observers in the street fought back and the confrontation exploded in one the largest riots in US history. After Detroit police lost control of the situation Governor Romney sent in the National Guard and President Johnson sent in two Airborne Divisions the 82 nd and 101 st . Lyndon Johnson was quoted saying “Their initial report was that it then appeared that the situation might be controlled without bringing the Federal troops … At approximately 10:30 this evening, Mr. Vance and

Lyndon Johnson during his address to the nation, 24 July, 1967

General Throckmorton reported to me by telephone that it was the then unanimous opinion of all the State and Federal officials who were in consultation—including Governor Romney, Mr. Vance, General Throckmorton, the mayor, and others—that the situation had developed in such a way in the few intervening hours as to make the use of Federal troops to augment the police and Michigan National Guard imperative.” (Lyndon Johnston, Address to the Nation, 24 July, 1967) Days into the riot papers read “Mobs Burn and Loot 800 Stores Troops Move In”(Detroit Free Press, 24 July 1967) The size of destruction after the five-day riot was massive with thousands arrested, a few thousand buildings destroyed, injured people nearing 1200, and the death toll at 43. Since the ceasefire halting the conflict of the Korean War the fort was not full of troops and supplies at this time, so it became home to some of those displaced during the massive riot.

Sites around Fort Wayne were known to be burial mounds before the site was surveyed for construction in 1840. French settlers were most likely the first to know this having settled around the Great Lakes before British Colonists and after the Revolution, American settlers. There are six known mounds that existed near the site of Fort Wayne and near the city of Detroit. The old fort, the five-point star shaped fort, was built upon one of these burial mounds and another was located nearby. In 1837 John T. Blois lead the excavations of the Central Mound, the one located on the future site of the old fort. There he found skeletal remains mixed with arrowheads and old stone tools. The sites appeared to be like burial mounds found in other areas such as Ohio. The Fort Wayne Mound was located near the officer’s quarters, because of this it was protected from excavation and real estate developers once they began moving into the area. This mound was excavated in 1875 when Ethnologist Henry Gillman received permission from the War Department to dig in the area. He found the usual skeletal remains and ancient tools. A clay urn was also found and believed to hold human cremated remains. Excavations would continue in the surrounding areas later in the 1940s by a local aboriginal research club, who would find similar artifacts.

Today Fort Wayne is owned by the Historic Fort Wayne Coalition and the City of Detroit Recreation Department. Although the old fort was handed over to the city in 1949 it took many years for the entire grounds to be given to the city. Troops were garrisoned in the surrounding buildings until at least 1955 when several AA guns were placed around the fort during the Cold War. Some of the buildings were then used to provide shelter for those displaced during the 1967 riot. Slowly the buildings were all turned over to the city of Detroit, but the buildings soon fell into disrepair due to lack of funding and the fort was closed to the public for almost fourteen years from 1992-2006. In 2004 the Historic Fort Wayne Coalition was formed by locals that wanted to preserve Fort Wayne. They have so far helped maintain and restore the old buildings back to their original glory. Foundations like the Kresge Foundation have pledged money to help “redevelop the underused riverfront complex.” (The Detroit News, ¶2) They now hold events at the fort such as reenactments of drills during the different conflict periods of the US to show how Fort Wayne would’ve looked back then. The fort remains a historical monument and with the help of several Detroit historical societies is a place of learning for those who choose to visit.


Historic Fort Wayne - History

Historic Fort Wayne, Detroit MI

Fort Wayne is a very old fort located downriver from the City of Detroit in an area that has a rich and colorful history related to the military forces of three countries, France, Great Britain, and the U.S., as well as great significance to the Native Americans who lived in the area prior to the Europeans arriving. In addition, the Fort might have been the last stop on the Underground Railroad that was so important to gaining freedom from slavery for so many.

Detroit has a somewhat unique geographic and political location in history and has, as a result, had three forts built on the Detroit River during the course of the 18th and 19th centuries, with the final fort, Fort Wayne, located slightly further downriver from the previous forts. The Detroit (translated from French, &ldquoThe Straight&rdquo) River connects Lake St. Clair to Lake Erie and is an international border between the United States and Canada. Prior to the arrival of the French, the river was used by the Iroquois for fur trade with the Dutch at New Amsterdam. Native American burial mounds and pottery have been found in the area and the remaining fort, Fort Wayne, is built atop one of the mounds. In 1701, immediately after Antoine Laumet de La Mothe, sieur de Cadillac landed, the French founded Fort Pontchartrain du Détroit, i.e., Fort Detroit, located where the city of Detroit is found today, in the area bounded by Larned Street, Griswold Street, and the Civic Center.

The fort was intended to protect against the advancement of the British west of New England and to protect the valuable fur trade. In its early years the fort saw a fair amount of action, primarily due to conflicts between Native American tribes and the interactions of the tribes with the French. According to Wikipedia ( http://en.wikipedia.org/wiki/Fort_Wayne_(Detroit) ), &ldquoWhen Cadillac founded Fort Detroit, he also purportedly made arrangements with the local Potawatomi people to set up a small village at the site of Fort Wayne for purposes of trading, which was occupied and thriving by 1710.&rdquo This area was known as the &ldquothe sand hill at Springwells.&rdquo The French manned and operated Fort Detroit until 1760, at that time surrendering it to the British &ldquoRoger&rsquos Rangers&rdquo during the French and Indian War. The fort itself, however, never saw any fighting during this war, being too far west. The British build Fort Lernoult after a few years and maintained the fort until 1796, at which time the recently created United States of America took over and renamed it Fort Shelby.

Interestingly, during the War of 1812, the British General Isaac Brock landed at the location where Fort Wayne would be built, then advanced to Detroit. American General William Hull surrendered without fighting in the belief that the Detroit fort was surrounded. "The British later abandoned the fort and American troops reoccupied it. Following the end of the war Fort Shelby fell into disrepair, and in 1826 it was sold to the City of Detroit and demolished. In 1815, the site of Fort Wayne was used for the signing of the Treaty of Springwells, which marked the official (though belated) end of hostilities between the American government and the local Native American tribes of the area who had allied with the British during the war. Among those present for the signing of the treaty were Lewis Cass and soon to be U.S. President, General William Henry Harrison. Despite Fort Wayne's long-touted slogan, "Never a shot fired in anger," it is also documented that its site, the "sand hill at Springwells" is where the opening shots of the War of 1812 took place, when Michigan militiamen bombarded the town of Sandwich, Canada (later annexed into Windsor) on July 4th, 1812, though this occurred before an official declaration of war had been made.&rdquo (Wikipedia)

Due to concerns about a potential British attack and a general lack of preparedness along the border of Canada, funds to build a series of forts from the east coast to what was then the Territory of Minnesota were allocated by the Congress. One of these forts was built at Detroit and named after General Anthony Wayne, also known as &ldquoMad&rdquo Anthony Wayne. In 1851 Fort Wayne was completed.

The fort was star-patterned with the intention of having artillery atop earthen ramparts that enclosed brick tunnels that also had artillery locations built in, but the cannons might not have been installed. Over the years some changes have been made to the fort with the addition of buildings, reconstruction of the walls to replace cedar facing with concrete and brick, and other modifications. Fort Wayne saw various types of military use from the Civil War, including importance to the Underground Railroad, right up through the Vietnam War. By 1976 the entirety of the fort had been turned over to the City of Detroit.

Detroit Metro Mashup photojournalists have visited the Fort a few times, particularly to attend their fundraising flea market, and have roamed the grounds taking pictures that we are providing so that you can take a virtual tour of this historic place.

Much more detailed information about the development of Fort Wayne and the early history of Detroit itself can be found at the following links:


Historic Fort Wayne

Construction on Fort Wayne in Southwest Detroit first began in 1842 to defend America's northern border against British-controlled Canada. A shot was never fired at Fort Wayne, but the site became important for the induction of United States troops in armed conflicts throughout history from the Civil War to Vietnam. The city of Detroit now owns the majority of the fort, which is open to the public and managed by the Department of Parks and Recreation.

Historic Fort Wayne represents far more than a 19th-century artillery post, though. Visitors can explore the Fort's original 1848 limestone barracks building, 1845 star fort, restored commanding officers house, Spanish-American War guard house, Native American burial mound (c. 1000), and America’s first Tuskegee Airmen Museum, built in 1987.

HOPE Crew volunteers will learn basic preservation carpentry, masonry, painting, and window repair skills during Fort Wayne Community Day on September 10, 2017. Participants will engage with members of the community in Southwest Detroit and learn more about the significant impact this historic site has had on its city.


Historic Fort Wayne - History

Named in honor of Gen. "Mad" Anthony Wayne, Fort Wayne was established in the fall of 1838 by soldiers of the Seventh Infantry under Capt. John Stuart. Originally known as Camp Illinois, Fort Wayne supplanted Fort Coffee and was situated on the south side of the Illinois River near or at present Watts, in Adair County, Oklahoma. In July 1840 Lt. Col. Richard B. Mason and his First Dragoons relocated Fort Wayne along Spavinaw Creek in present Delaware County, Oklahoma, near Maysville, Arkansas. The post's purpose was to protect a military road connecting frontier fortifications and to ease the fear of Cherokee depredations in Arkansas. Fort Wayne was abandoned in May 1842 upon the recommendation of Maj. Ethan Allen Hitchcock.

The Cherokee Nation acquired Fort Wayne after its closure. It served as a base for Stand Watie and his followers throughout the tribe's postremoval turmoil. During the Civil War Watie used the post when forming his regiment of Cherokee volunteers. Confederate troops led by Col. Douglas H. Cooper were defeated by Union forces at the Battle of Fort Wayne in October 1862. No permanent buildings were constructed at either Fort Wayne site, and no ruins mark the locations.

Bibliography

Grant Foreman, Advancing the Frontier, 1830–1860 (Norman: University of Oklahoma Press, 1933).

Robert W. Frazer, Forts of the West: Military Forts and Presidios, and Posts Commonly Called Forts, West of the Mississippi River to 1898 (2d ed. Norman: University of Oklahoma Press, 1972).

Muriel H. Wright and LeRoy H. Fischer, "Civil War Sites in Oklahoma," The Chronicles of Oklahoma 44 (Summer 1966).

Aucune partie de ce site ne peut être interprétée comme étant du domaine public.

Droits d'auteur sur tous les articles et autres contenus des versions en ligne et imprimées de L'Encyclopédie de l'histoire de l'Oklahoma est détenu par l'Oklahoma Historical Society (OHS). Cela inclut les articles individuels (droit d'auteur à OHS par attribution d'auteur) et collectivement (en tant que corpus complet), y compris la conception Web, les graphiques, les fonctions de recherche et les méthodes de liste/navigation. Le droit d'auteur sur tous ces documents est protégé par le droit américain et international.

Les utilisateurs acceptent de ne pas télécharger, copier, modifier, vendre, louer, réimprimer ou autrement distribuer ces documents, ou de créer des liens vers ces documents sur un autre site Web, sans l'autorisation de l'Oklahoma Historical Society. Les utilisateurs individuels doivent déterminer si leur utilisation du matériel relève des directives de la loi sur le droit d'auteur des États-Unis et n'enfreint pas les droits de propriété de l'Oklahoma Historical Society en tant que détenteur légal du droit d'auteur de L'Encyclopédie de l'histoire de l'Oklahoma et en partie ou en totalité.

Crédits photos : Toutes les photographies présentées dans les versions publiées et en ligne de L'Encyclopédie de l'histoire et de la culture de l'Oklahoma sont la propriété de l'Oklahoma Historical Society (sauf indication contraire).

Citation

Ce qui suit (selon Le manuel de style de Chicago, 17e édition) est la citation préférée pour les articles :
Jon D. May, &ldquoFort Wayne,&rdquo L'Encyclopédie de l'histoire et de la culture de l'Oklahoma, https://www.okhistory.org/publications/enc/entry.php?entry=FO047.

© Société historique de l'Oklahoma.


Voir la vidéo: Discover Downtown: Historic Fort Wayne (Mai 2022).