Nouvelles

Château de Falaise

Château de Falaise


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le château de Falaise est une forteresse située au sud de la commune de Falaise en Normandie, en France. Guillaume le Conquérant, fils du duc Robert de Normandie, est né dans un château antérieur sur le même site vers 1028. Il est classé monument historique depuis 1840.

Histoire du château de Falaise

Le premier château de pierre sur ce site a été construit entre 962 et 1020, peut-être par Richard Ier de Normandie mais plus probablement par son fils Richard II, duc de Normandie. Vers 1028, le petit-fils de Richard II, Guillaume, naît dans ce château en tant que fils illégitime de Robert Ier, duc de Normandie. Ce Guillaume, surnommé « le Bâtard », deviendra le premier roi normand d'Angleterre, suite à sa conquête de l'Angleterre en 1066 et sera ainsi connu sous le nom de Guillaume le Conquérant.

L'itération du château qui subsiste aujourd'hui a été érigée en 1123 par Henri Ier d'Angleterre sur les vestiges de son prédécesseur. Le château principal se compose de 3 donjons. Le plus ancien est le grand donjon normand quadrangulaire construit par Henri Ier. Le second est le petit donjon quadrangulaire qui fut édifié contre le mur ouest du grand donjon sous le règne d'Henri II d'Angleterre dans la 2e partie du XIIe siècle. La troisième et la plus jeune est la grande tour ronde construite par Philippe II de France au XIIIe siècle, après qu'il eut pris le duché de Normandie pour la France.

Pendant la guerre de Cent Ans, entre 1337 et 1453, le château de Falaise change plusieurs fois de mains. Lors d'une occupation anglaise, le donjon rond fut réparé par un commandant anglais nommé Talbot. Depuis lors, ce donjon s'appelait la Tour Talbot.

En janvier 1590, le château est assiégé par les troupes d'Henri IV de France. Après cela, le château a perdu son importance militaire et est tombé en déclin.

Le château a été abandonné au 17ème siècle après quoi il est tombé en ruine. .

Dans les années 1870, les donjons du château de Falaise sont restaurés par l'architecte Victor Ruprich-Robert, adepte du célèbre Viollet-le-Duc. En août 1944, les murs de l'enceinte du château sont endommagés lors de la bataille de la poche de Falaise, mais les donjons s'en sortent indemnes.

Château de Falaise aujourd'hui

Entre 1987 et 1997, les donjons du château de Falaise sont à nouveau restaurés. Une reconstruction controversée de la partie avant du grand donjon a été construite en béton et en acier. L'architecte a ensuite été condamné à une amende.

Le château fonctionne maintenant comme un musée pour les visiteurs avec des tablettes contenant des informations détaillées sur le château et son histoire.

Se rendre au château de Falaise

Le château est situé au coeur de la ville de Falaise. Pour rejoindre le château en voiture depuis Caen ou Le Mans, prendre la Nationale N158, sortir à la sortie 11 et suivre le Boulevard des Bercagnes. En venant de Lisieux, suivre la D511 puis Boulevard des Bercagnes. Le parking est situé au pied des remparts sur le boulevard des Bercagnes.

L'entrée du château se situe place Guillaume le Conquérant à côté de la mairie de Falaise, à 100 mètres du parking.


Le château médiéval de Guillaume le Conquérant

Venez découvrir l'histoire de première main. Découvrez le château en réalité virtuelle à l'aide d'une tablette tactile.
Le château de Falaise est une solide forteresse en pierre datant de l'an 1000 environ. Construit par les premiers ducs de Normandie, il fut agrandi après la conquête de l'Angleterre en 1066. Au XIIe siècle, les descendants de Guillaume construisirent deux carrés, typiquement anglo-normands, utilisant les fondations du château d'origine.
Ces édifices montrent les ducs de Normandie à l'apogée de leurs pouvoirs. Ils sont les plus sophistiqués des palais / donjons des ducs royaux et les mieux conservés de leurs forteresses en France.
La reconstitution virtuelle donne vie au palais et vous ramène aux XIe, XIIe et XIIIe siècles.
Vous remontez à deux époques différentes avec les deux circuits :
Le circuit extérieur vous fait découvrir la première enceinte fortifiée et la vie quotidienne de la basse-cour au XIIe siècle.
Vous entrez pour une véritable immersion dans l'histoire du château.
Grâce à votre tablette tactile, les salles du donjon s'offrent à vous telles qu'elles étaient au XIIIe siècle. Vous êtes plongé directement dans la splendeur de la cour anglo-normande - comment les habitants vivaient au château, comment leur vie s'organisait, ce qu'ils faisaient tous dans le cadre de la vie quotidienne d'un château fort. Des images des personnes qui ont vécu ici apparaissent pour vous raconter leurs histoires avec les sons qui ont accompagné leur vie.


Falaise

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Falaise, ville, Calvados département, La Normandie Région, nord-ouest de la France. Il se trouve sur la rivière Ante, à environ 20 miles (32 km) au sud-est de Caen. La ville fut le lieu de naissance de Guillaume le Conquérant, premier des rois normands d'Angleterre. Le château (XIIe-XIIIe siècle), qui surplombe la ville depuis un haut rocher, était autrefois le siège des ducs de Normandie et est la plus ancienne forteresse de Normandie. La haute tour Talbot a été ajoutée par les Anglais au XVe siècle. La ville est célèbre pour une bataille dans la région (la « poche de Falaise ») lors de la reconquête alliée de la France en 1944 au cours de laquelle 50 000 soldats allemands furent encerclés et faits prisonniers. Alors qu'il était encore sous occupation allemande, les deux tiers de Falaise ont été détruits par les bombardements alliés, mais il a depuis été restauré. Les industries de la ville comprennent la fabrication d'appareils ménagers et de produits alimentaires. Pop. (1999) 8 434 (estimation 2014) 8 294.


Château de Falaise

Le château de Falaise est surtout connu comme un château, où Guillaume le Conquérant, le fils du duc Robert de Normandie, est né vers 1028. Guillaume a ensuite conquis l'Angleterre et est devenu roi et la possession du château est descendue par ses héritiers jusqu'au 13 siècle lorsqu'il fut capturé par le roi Philippe II de France. La possession du château changea plusieurs fois de mains pendant la guerre de Cent Ans. Le château fut déserté au XVIIe siècle. Depuis 1840, il est protégé en tant que monument historique.

Le château (XIIe-XIIIe siècle), qui domine la ville d'un haut rocher, était autrefois le siège des ducs de Normandie. La construction a commencé sur le site d'un ancien château en 1123 par Henri Ier d'Angleterre, avec le "grand donjon" (grand donjon). Plus tard fut ajouté le « petit donjon » (petit donjon). La tour construite dans le premier quart du XIIe siècle contenait un hall, une chapelle et une pièce pour le seigneur, mais pas de petites pièces pour un arrangement domestique compliqué de cette manière, elle était similaire aux tours de Corfe, Norwich et Portchester, le tout en Angleterre. En 1202, Arthur Ier, duc de Bretagne, neveu du roi Jean d'Angleterre, est emprisonné dans le donjon du château de Falaise. Selon le chroniqueur contemporain Ralph de Coggeshall, John a ordonné à deux de ses serviteurs de mutiler le duc. Hugh de Burgh était chargé de garder Arthur et refusa de le laisser mutiler, mais démoraliser les partisans d'Arthur, c'était annoncer sa mort. Les circonstances de la mort d'Arthur ne sont pas claires, bien qu'il soit probablement mort en 1203.

Vers 1207, après avoir conquis la Normandie, Philippe II Auguste ordonna la construction d'un nouveau donjon cylindrique. Elle fut plus tard nommée la Tour Talbot (Tour Talbot) d'après le commandant anglais chargé de sa réparation pendant la guerre de Cent Ans. C'est une haute tour ronde, de conception similaire aux tours construites à Gisors et au Louvre médiéval. La possession du château a changé plusieurs fois de mains pendant la guerre de Cent Ans. Le château fut déserté au XVIIe siècle. Depuis 1840, le château de Falaise est classé monument historique par le ministère français de la Culture.

Un programme de restauration est mené entre 1870 et 1874. Le château subit les bombardements de la Seconde Guerre mondiale lors de la bataille de la poche de Falaise en 1944, mais les trois donjons sont indemnes.


Château de Falaise

Voir toutes les photos

La première forteresse érigée sur ce site dans la ville normande de Falaise a été construite au Xe siècle par un chef viking dont les descendants devinrent les Normands francisisés. Selon une légende populaire, c'est un siècle plus tard, en l'an 1027, qu'une jeune fille nommée Herleva eut un cauchemar terrifiant et prophétique dont elle se réveillerait en hurlant.

Herleva avait des semaines auparavant été séduite par Robert le duc de Normandie et était enceinte de son premier enfant. Dans son rêve fiévreux, un arbre gigantesque jaillit de son ventre. Ses racines noueuses ont germé de son cadavre et se sont répandues à travers la Normandie comme les tentacules de l'un des monstres Kraken du mythe nordique. Le tronc de l'arbre s'élevait dans le ciel alors que ses branches colossales traversaient le canal, projetant une ombre menaçante sur l'Angleterre comme les griffes d'une bête vorace se préparant à bondir sur le pays.

Plusieurs mois plus tard, Herleva donnerait naissance à un fils qu'elle nomma William. L'enfant serait appelé « Guillaume le bâtard » pendant une grande partie de sa jeunesse, en raison à la fois des circonstances de sa naissance et de son tempérament. Mais malgré ces origines humbles et stigmatisées, Guillaume va un jour conquérir les anglo-saxons et devenir roi d'Angleterre. Il a fondé une dynastie qui a duré plusieurs siècles et a transformé l'histoire politique, économique, militaire, sociale et linguistique de l'Europe occidentale.

Au lendemain de la conquête de l'Angleterre, les Normands n'ont jamais vraiment oublié leurs origines dans cette région de France. En 1123, le fils de Guillaume, le roi Henri Ier d'Angleterre, revient en Normandie et entreprend les travaux de reconstruction du château où son père est né. La forteresse a été renforcée dans ses capacités défensives et des tours et des donjons ont été ajoutés, résultant en l'édifice impressionnant que l'on peut voir aujourd'hui.

Mais les descendants du conquérant étaient un groupe farouchement argumentatif et sanguinaire. Pendant des siècles, les parents royaux se sont férocement combattus pour des différends et le pouvoir des deux côtés de la Manche. Le château fut le théâtre de combats, de tortures, d'intrigues et de meurtres. C'est à Falaise que le roi Jean d'Angleterre fit emprisonner et assassiner son neveu Arthur le duc de Bretagne pour le double crime de comploter pour le renverser et d'assiéger le château de la mère de Jean. , Aliénor d'Aquitaine.

Plus tard dans son histoire, le château a été le témoin d'innombrables batailles entre les armées de France et d'Angleterre tout au long de la guerre de Cent Ans, avec un cycle de violence apparemment sans fin qui se déroule ici. Il fut le théâtre de nombreux sièges durant cette période et les deux armées occupèrent le château à différents moments de la guerre. La preuve de cela peut être vue dans une grande partie des graffitis gravés dans les bâtiments par des soldats français ou anglais ennuyés.

Après l'âge médiéval, lorsque les châteaux et les chevaliers ont été remplacés par des formes de guerre plus avancées sur le plan technologique, le château a perdu son importance et a été abandonné. Il est resté à l'abandon pendant plusieurs siècles jusqu'à ce qu'il soit reconnu monument historique dans les années 1800 et soit restauré. De violents bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale ont ensuite détruit ou endommagé une grande partie de la structure, mais la majeure partie du château reste intacte et est maintenant un musée ouvert aux visiteurs.


Château Guillaume-le-Conquérant

Le château de Falaise est érigé à partir du Xe siècle sur un éperon rocheux dominant la rivière Ante. Les édifices marquants de la place forte actuelle sont datés du XIIe (grand et petit donjon) et du début du XIIIe siècle (tour Talbot).

À travers les âges, la forteresse est assiégée sept fois jusqu'à ce qu'elle soit prise et désaffectée par le roi Henri IV en 1590. Par la suite, elle se dégrade lentement jusqu'à être classée monument historique en 1840.

Les visiteurs se voient remettre de nombreuses clés pour interpréter la forteresse : Un film exceptionnel retrace les différentes étapes de la construction. Une tablette avec des reconstitutions 3D des salles est complétée par un guide, des panneaux d'information et des boîtes maîtresses de vue fantastique dans la cour.

Les sujets abordés ne sont pas seulement l'histoire et l'aménagement du château de Falaise mais aussi les ducs de Normandie, la vie dans une forteresse médiévale et les armes à feu médiévales.

Avant notre visite, j'étais préoccupé par l'utilisation de matériaux et de technologies modernes dans un château médiéval, mais je suis heureux de dire que les deux ont très bien fonctionné à Falaise. Je ne voudrais pas que les architectes du patrimoine normalisent cette méthode, mais ici, cela a apporté un changement rafraîchissant.

Honneur et félicitations à la ville, à la direction et au personnel pour leur entretien exemplaire de cette formidable place forte !


L'histoire prend vie au château de Falaise

Nous étions plusieurs fois passés par Falaise mais n'avions jamais visité la maison natale de Guillaume le Conquérant. Le château a été soigneusement et sympathiquement restauré et utilise intelligemment des techniques modernes pour nous transporter dans le passé. Les projections des personnages principaux racontent leurs histoires tandis que les ipads permettent au visiteur de visualiser à quoi aurait ressemblé le château il y a près de mille ans.

Le château est une trouvaille impressionnante. J'ai été surpris de voir que c'était juste derrière l'Hôtel de Ville au milieu de la ville, plus ou moins. Les jardins sont agréables et les tablettes AR sont une bonne idée. La seule chose à retenir ici, c'est qu'il y a beaucoup d'étapes. Beaucoup. Et ce sont des escaliers serrés et raides. Gardez cela à l'esprit lorsque vous y allez.

Très bien conservé. Les points intéressants sont affichés comme ils l'étaient auparavant. Émission vidéo sur la chronologie. Superbe vue sur la ville.

Nous avons passé environ 2 à 3 heures au château de Guillaume le Conquérant. On nous a remis des I-pads (avec notre pièce d'identité) qui nous ont donné de plus amples informations pendant que nous visitions le château. Je suis sûr que c'est un grand succès auprès des enfants et les attire, surtout s'ils ont été traînés dans les nombreux châteaux de la région. Aucun enfant avec nous lors de cette visite cependant. Chaque chambre était bien présentée et les informations étaient bonnes. Nous avons gravi plusieurs marches, suivi des chemins bien balisés pour terminer notre voyage autour de ce château fantastique. Tout était disponible en anglais, même des histoires individuelles, racontées par les personnages projetés sur les murs du château. Ce fut une bonne visite instructive, que nous avons suivie le lendemain d'une visite à la Tapisserie de Bayeux !

Je n'étais pas allé au château depuis les années 1970, et bon sang, ça avait changé. Les enfants ont adoré les I-pads, les personnages projetés du passé du château ont contribué à lui donner vie, et la femme montrant comment les carreaux décoratifs étaient fabriqués était engageante. Il y a de superbes vues depuis le château, et c'est vraiment une fortification impressionnante. Jetez dans l'excellent musée à proximité sur la vie quotidienne sous l'occupation, quelques églises intéressantes, et Falaise vaut bien un voyage.

Nous avons fait beaucoup d'histoire pendant nos vacances en Normandie - et donc une autre visite historique a rencontré une certaine résistance de la part de mon fils adolescent. Cependant, les jumelles 3D et les ipads à utiliser lors de la visite de la tour principale ont été un énorme succès ! J'ai dû laisser une pièce d'identité pour sécuriser l'utilisation des ipads. J'ai aimé le récit des différents ducs de Normandie racontant leur histoire familiale et la reconstitution virtuelle des chambres telles qu'elles seraient apparues. Un pass familial coûtait 20 €, ce qui était un bon rapport qualité-prix pour 4 d'entre nous pour une visite d'environ 2 heures. Certainement un château qui a pris vie avec l'aide de la technologie. Soit dit en passant - vous pouvez visiter gratuitement le parc du château et utiliser les jumelles 3D et voir un film sur le château à travers les âges - il n'y a que la tour principale pour laquelle vous devez acheter des billets. Préparez-vous à de nombreuses montées d'escaliers!


Les Mondes Privés de Loulou de La Falaise

Dans le salon jaune soleil de sa maison dans la campagne française, de la Falaise a associé des miroirs rococo dorés à des canapés recouverts d'ikat de Majorque impeccable. Le lit de repos colonial indien était un cadeau de sa mère. Photographie d'Alexandre Bailhache

Loulou de La Falaise (1947-2011) était surtout connue comme la muse, la confidente, l'alter ego d'Yves Saint Laurent et le virtuose derrière tous ses accessoires flamboyants célèbres : toques imposantes en fourrure, menottes en bronze cliquetantes, colliers enfilés de corail. L'aventure caractérisait non seulement ses créations, mais aussi son approche de l'art de vivre, dans des demeures au pedigree distingué en Angleterre, en Irlande, en France et en Italie, comme je l'ai appris en recherchant sa biographie. Loulou & Yves : L'histoire inédite de Loulou de La Falaise et de la Maison Saint Laurent, sorti ce mois-ci de St. Martin's Press.

Loulou a passé une grande partie de ses premières années à Charleston Manor, le domaine rural de l'East Essex, en Angleterre, de ses grands-parents maternels, Sir Oswald Birley, le portraitiste royal et mondain, et de son épouse irlandaise, Rhoda, une beauté bohème imprudente et excentrique de la première eau. Charleston était une ferme en activité lorsque Lady Birley la découvrit par hasard en 1928, « une maison parfaite dans un cadre parfait », selon Nikolaus Pevsner, le plus grand spécialiste de l'architecture anglaise, construite pour la première fois au XIe siècle par l'échanson de Guillaume le Conquérant.

Loulou de La Falaise dans sa maison de campagne en dehors de Paris.

Photographie d'Alexandre Bailhache

La grange aux dîmes du XVe siècle à Charleston Manor, East Essex, Angleterre.

Photographie de Derry Moore

Sir Oswald fit transformer la plus grande grange aux dîmes du pays en atelier de peinture ainsi qu'en théâtre où se produisaient les Ballets russes de Monte Carlo. Loulou possédait de vastes jardins façonnés par une trinité de grands noms de l'horticulture du 20e siècle : Gertrude Jekyll, Harold Hillier et Vita Sackville-West. En grandissant, elle se tenait là, un peu atterrée, pendant que sa grand-mère nourrissait les roses Fantin-Latour… la bouillabaisse. Loulou était toujours bonne pour une citation, mais elle ne plaisantait peut-être qu'à moitié quand elle a dit Vêtements pour femmes au quotidien que Rhoda avait des pouvoirs occultes : « Lady Birley avait [Charleston] exorcisé. Tout le monde sauf elle est un peu nerveux là-bas.

Une chambre en tissu dans la maison de campagne française capture l'esprit bohème de La Falaise. Les rideaux de velours rouge provenaient de Charleston Manor.

Photographie d'Alexandre Bailhache

En 1966, Loulou est devenue la maîtresse réticente du château de Glin, ayant épousé l'aristocrate irlandais Desmond FitzGerald, 29e chevalier de Glin, un titre capricieux mais peu concluant qui pourrait être une adaptation anglo-irlandaise d'une chefferie gaélique. (Comme Desmond n'avait pas d'héritier mâle, le titre a expiré avec lui, en 2011.) Glin est monté sur les rives de l'estuaire de Shannon dans le comté de Limerick, en Irlande, à la fin du XVIIIe siècle, un tas géorgien à front d'arc et à dos de baie avec de ravissants plâtres Adamesques et un rare escalier à double battant. Le château a ensuite été «gothicisé» avec des tourelles, des créneaux, des pavillons en poivrière et d'autres effets de jouets, lui donnant des airs de fort pour enfants. Les charmes de Glin sont nombreux, mais ils ont été perdus pour Loulou.

Comme Madame FitzGerald, « on s'attendait à ce qu'elle commande la nourriture, fasse le placement,», raconte son amie la décoratrice Jane Ormsby Gore. « Loulou ne savait pas gérer une énorme maison de campagne irlandaise à l'ancienne, elle avait 19 ans ! Loulou s'est enfui de Desmond après à peine 18 mois, atterrissant dans les bras de Donald Cammell, qui a dirigé Mick Jagger dans Performance. « Desmond avait une immense propriété sans un sou. Je suis devenue folle », a-t-elle avoué à Laurence Benaïm, biographe d'YSL, expliquant plus tard ce qu'elle entendait par « folle » à Rita Konig dans HG : "J'avais l'habitude de marcher le long des remparts et de crier dans la nuit."

La Falaise au milieu des iris, de la lavande et des marguerites dans son jardin de campagne à la française.

Photographie d'Alexandre Bailhache

Loulou a rejoint Saint Laurent en 1972, se remariant cinq ans plus tard dans ce qui est devenu le « mariage de la décennie », organisé par Yves lui-même. Le marié était cette fois Thadée Klossowski de Rola, une figure énigmatique aux ambitions littéraires non réalisées et qui était aussi le fils d'un peintre monumental, Balthus. Les jeunes mariés ont emménagé dans un atelier d'artiste à double hauteur dans un immeuble Art déco du 14e arrondissement de Paris, le théâtre au moment de la collecte de soirées en roue libre où Jagger pouvait être vu en train de discuter avec la comtesse Jacqueline de Ribes, et les Rothschild se mêlaient aux punks sans incident.

Loulou avait des amitiés étroites avec les designers John Stefanidis, Jacques Grange et David Mlinaric, mais au-delà des bibliothèques et de la salle de bain en mosaïque facilitée par Grange, elle a fait sa propre décoration, merci beaucoup. Loulou a choisi « un tapis bleu pour se tenir au-dessus du ciel. Des plantes et des objets comme une jungle. Cristal pour la sensation d'air et de fluidité », comme elle l'a confié à François Baudot dans Elle Décoration. A l'écrivaine de design Marie Bariller, elle avouait un goût pour « les tissus et les couleurs vives et multicolores…le bois peint ou doré…les objets laqués, ou les peintures décoratives…les matières à surface craquelée…le coton, le velours, et tous les tissus faits à la main : kilims, couvertures du Montagnes de l'Atlas.… J'aime les surprises, les choses qui se heurtent, sont inattendues, rompent l'unité, perturbent la monotonie, les tableaux modernes avec des meubles Louis XV.»

Pour des vacances en famille, Loulou, Thadée et leur fille Anna se sont enfuis au Castello di Montecalvello, la maison de Balthus avant de déménager en Suisse, à 40 miles au nord de Rome. Château à prédominance Renaissance aux traces médiévales, il avait été un grenier au XIXe siècle et un abri pendant la Seconde Guerre mondiale. Cy Twombly, un voisin, a essayé de décourager Balthus de l'acheter, invoquant le manque de portes et de fenêtres, mais cela ne l'a apparemment donné qu'en plus. Loulou estimait que l'austérité de son beau-père avait meublé le château, pour ne pas rivaliser avec les somptueuses fresques du XVIe siècle, ne pouvait être améliorée : ici un lit Directoire à baldaquin, une armoire antique dans sa polychromie d'origine délicieusement ravagée. peindre là-bas. "Être si vide, c'est libre du passé", a déclaré Loulou dans W en 2000. « C'est pourtant de l'histoire ancienne. Il a toute la magie de cela, mais sans aucune lourdeur. »

La nouvelle biographie de Loulou de La Falaise.

Avec l'aimable autorisation de la presse de Saint-Martin

Les jardins de Charleston Manor, la maison de campagne des grands-parents maternels de La Falaise.

Photographie de Derry Moore

Loulou a eu le luxe d'un autre refuge de campagne, un XVIIIe siècle drapé de glycine maison de maître à Boury-en-Vexin, à 75 km au nord de Paris, près de Giverny. Comme la maison avait une pièce de profondeur, elle bénéficiait de doubles expositions. Loulou, appréciant la lumière, a laissé les fenêtres sans rideaux, les habillant plutôt en peignant les encadrements de motifs ornementaux en trompe-l'œil. Le mashup décoratif comprenait des tissus d'ameublement victoriens, une surabondance de textiles d'Inde, du Maroc et des points intermédiaires et des objets nostalgiques recyclés de Charleston Manor.

Comme l'a dit la co-égérie de Loulou, Inès de La Fressange, qui a aidé Karl Lagerfeld à ressusciter Chanel d'entre les morts, à propos de son style, cela n'avait "rien à voir avec l'argent, et tout à voir avec le goût et l'imagination".


Facebook

Situé en Normandie, en France, le Château de Falaise était le lieu de naissance de Guillaume le Conquérant. Guillaume est né sur le même site mais dans une ancienne forteresse qui servait de siège aux ducs normands. Il était le fils illégitime de Robert I, duc de Normandie et d'Herleva qui était réputé être la fille d'un tanneur local.

Bien que William soit devenu le premier roi normand d'Angleterre, il n'a jamais complètement échappé aux circonstances de sa naissance avec ses ennemis le surnommant "Le Bâtard de Falaise".

L'actuel Château de Falaise date du XIIe-XIIIe siècle et surplombe la ville depuis un haut rocher. Henri Ier d'Angleterre a construit un grand donjon, qui a ensuite été rénové par Philippe II de France. Sa conception est similaire aux châteaux normands construits en Angleterre tels que Corfe, Norwich et Portchester.

En 1202, Arthur Ier, duc de Bretagne est emprisonné à Falaise après avoir fait campagne en Normandie contre son oncle le roi Jean d'Angleterre. John a capturé Arthur et sa mort mystérieuse à Falaise a grandement endommagé la réputation de son oncle.

Le château a changé plusieurs fois de mains entre les garnisons anglaises et françaises pendant la guerre de Cent Ans avant d'être déserté au 17ème siècle. Il est classé Monument Historique par le gouvernement français depuis 1840, bien qu'il ait été légèrement endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale dans le cadre de la bataille de la poche de Falaise en août 1944.


Contenu

A la mort de Richard II, duc de Normandie, en août 1026, son fils (appelé aussi Richard) succéda au duché. L'héritage a cependant été contesté par le frère cadet de Richard&# 160III, Robert. Non content de son héritage de la ville d'Exmes et de ses environs, Robert se révolte et prend les armes contre son frère et il s'empare du château de Falaise. Richard assiégea le château et força Robert à se soumettre à lui, mais le duc mourut de causes inconnues en 1027 et fut remplacé par son frère. [1] Robert a engendré un fils illégitime par une femme nommée Herleva, qui était de la ville de Falaise et la fille d'un chambellan. L'enfant, William, est né vers 1028. [2]

Le château (XIIe-XIIIe siècle), qui domine la ville d'un haut rocher, était autrefois le siège des ducs de Normandie. La construction a commencé sur le site d'un ancien château en 1123 par Henri Ier d'Angleterre, avec le "grand donjon" (grand donjon). Plus tard fut ajouté le "petit donjon" (petit donjon).

La tour construite dans le premier quart du XIIe siècle contenait un hall, une chapelle et une pièce pour le seigneur, mais pas de petites pièces pour un arrangement domestique compliqué de cette manière, elle était similaire aux tours de Corfe, Norwich et Portchester, le tout en Angleterre. [3]

Arthur Ier, duc de Bretagne, était le neveu du roi Jean d'Angleterre. Avec le soutien du roi Philippe II de France, Arthur se lance dans une campagne en Normandie contre Jean en 1202, et le Poitou se révolte en faveur d'Arthur. Le duc de Bretagne assiège sa grand-mère, Aliénor d'Aquitaine, au château de Mirebeau. Jean marcha sur Mirebeau, prenant Arthur par surprise et le capturant le 1er août. [4] De là Arthur a été transporté à Falaise où il a été emprisonné dans le donjon du château. Selon le chroniqueur contemporain Ralph de Coggeshall, John a ordonné à deux de ses serviteurs de mutiler le duc. Hugh de Burgh était chargé de garder Arthur et refusa de le laisser mutiler, mais démoraliser les partisans d'Arthur, c'était annoncer sa mort. [5] Les circonstances de la mort d'Arthur ne sont pas claires, bien qu'il soit probablement mort en 1203. [4]

Vers 1207, après avoir conquis la Normandie, Philippe II Auguste ordonna la construction d'un nouveau donjon cylindrique. Elle fut plus tard nommée la Tour Talbot (Tour Talbot) d'après le commandant anglais chargé de sa réparation pendant la guerre de Cent Ans. [6] C'est une haute tour ronde, de conception similaire aux tours construites à Gisors et au Louvre médiéval.

La possession du château changea plusieurs fois de mains pendant la guerre de Cent Ans. Le château fut déserté au XVIIe siècle.

Depuis 1840, le Château de Falaise est reconnu comme un monument historique par le ministère français de la Culture. [7] Un programme de restauration est mené entre 1870 et 1874. Le château subit les bombardements de la Seconde Guerre mondiale lors de la bataille de la poche de Falaise en 1944, mais les trois donjons sont indemnes.


Voir la vidéo: ARTBAT at Bondinho Pão de Açúcar in Rio de Janeiro, Brazil for Cercle (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Gabriele

    Message merveilleux et très utile

  2. Benton

    Wacker, ça me semble une excellente idée



Écrire un message