Podcasts

La place du mal: l'abandon des nourrissons dans la vieille société nordique

La place du mal: l'abandon des nourrissons dans la vieille société nordique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La place du mal: l'abandon des nourrissons dans la vieille société nordique

Par Sean B. Lawing

Études scandinaves, Vol.85: 2 (2013)

Introduction: Le statut des déformés et défigurés dans la société nordique médiévale est quelque peu ambigu. Par exemple, dans Saga Sturlunga, une compilation de saga islandaise du 13ème siècle contemporaine des nombreux événements qu'elle décrit, nous trouvons de puissants chefs et propriétaires terriens tels que Þorgils skarði, Skeggi skammhöndung, ou Halldórr slakkafótr, apparemment sans entrave socialement par des fentes palatines, des mains flétries ou des pieds lâches. Ensuite, il y a le panthéon nordique de la Prose Edda, qui contient des dieux borgnes (Óðinn), à une main (Týr) et aveugles (Höðr). Pourtant, dans ces mêmes textes sources mutilant un adversaire, par exemple en lui coupant la main, «handhögg, »Ou pied,«fóthögg»Afin de rendre une blessure permanente et visible est un moyen viable de rendre la disgrâce.

Comment concilier ces attitudes divergentes d'autant plus que le terme utilisé pour désigner à la fois les défigurations acquises et les malformations congénitales, örkuml, est le même? Nous pourrions nous demander s'il y a une valence morale intrinsèque et négative à la défiguration et à la difformité dans la société du vieux norrois, en d'autres termes, si les déficiences physiques ont marqué leurs possesseurs comme handicapés, une catégorie culturellement plutôt que biologiquement codée.

Cette étude examine la question en se concentrant sur un aspect de celui-ci: le cas particulier de l'exposition des nourrissons déformés comme le prescrivent les lois du vieux norrois. L'objectif particulier est d'analyser ce qui semble être moins pragmatique, mais tout aussi réel, dans la société du vieux norrois, pour exposer les nourrissons. À savoir, outre les motifs économiques et sociaux, cette étude examine le rôle que joue la peur des jeux surnaturels et monstrueux et considère l'importance que cela a pour déterminer le statut (ou son absence) dans la société. L'accent est mis sur les premières lois chrétiennes de Norvège et d'Islande - les plus anciennes lois existantes en Scandinavie - et l'accent est donc mis sur ces deux pays.


Voir la vidéo: Corée du Sud: une boîte pour abandonner son bébé (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Yogami

    Pas pour tout le monde.

  2. Jeren

    Je félicite, cette idée géniale doit être juste exprès

  3. Grotaur

    Tu ne t'es pas trompé, tout est vrai

  4. Akiva

    Merci beaucoup.



Écrire un message